Partagez|

« I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vagabond de rang C
avatar
Vagabond de rang C
Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 19
Localisation : Loin de Konohagakure.

Fiche du Shinobi
Rang:
DC:

MessageSujet: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha. Lun 19 Jan - 21:51


« I'm always gonna be the last one standing. »
" Je n'aurais jamais pensé revenir vers ce pays. Konoha. Sauf pour le détruire. Mais c'est si difficile de le détruire avec le peu de force que j'ai. Et si difficile en pensant que ma sœur et mon clan s'y situent. Mais ma sœur, Chihaya. Elle est tout ce qu'il me reste, si encore elle accepte de me considérer encore comme son frère. " Si on avait pu lire dans ses pensées, on aurait pu se demander pourquoi il pensait qu'elle puisse ne plus le considérer comme son frère. C'était pourtant simple et à ses yeux, c'était pourtant évident, ce qui ne l'était pas forcément aux yeux des autres. Il avait détruit, déshonoré tout simplement le nom des Uchiha en signant son meurtre au centre de Konoha comme tel, il avait déserté ce village en faisant comprendre qu'un Uchiha souhaitait y mettre fin et il n'avait rien expliqué, il n'avait rien demandé d'autre à part la suppression, la destruction et l'écroulement de Konohagure no Sato.

Il était ce matin-là assit sur une branche assez haute dans un arbre, recouvrant de bandages les blessures qu'il s'était fait lui-même en montant aussi haut, et en tombant un nombre de fois incalculable de fois de celle-ci d'ailleurs. Il s'en était même fait saigné, mais ne souhaitait pas être repéré par les ninjas du village qui se situait à côté, alors qu'il était juste à la frontière. Il connaissait sa soeur et savait qu'elle finirait par sortir, alors il était là, à l'attendre, calmement. Il s'aidait de son kunai pour couper ses bandages correctement, bien qu'il se blessait lui-même plus qu'autre chose et ça avait le don de l'agacer. Mais le fait que son propre sang coule sur ses mains ne le gênait absolument pas, et comme avec les personnes qu'il avait tuées il ne faisait presque rien de plus que lécher ce sang. Évidemment, autant garder les mains propres.

Il n'avait pas fait attention au fait que laisser son sang couler avait pu lui faire défaut et signaler sa présence par le sang qui était tombé au sol, mais en même temps, il ne comptait pas vraiment descendre de son arbre et continuer à jouer les panthères, ou les paresseux, c'était à voir quel côté mettre en avant, face aux loups qui l'attendraient en bas. Il était d'humeur légèrement nargueuse ce jour-là et avait bien envie d'énerver quiconque passerait au bas de son arbre et quiconque oserait lui adresser un simple mot. Il se souvenait la dernière fois qu'il avait été de cette humeur-là, il avait passé le plus clair de son temps à embêter Sayuki qui avait fini par le gifler et le mordre, cette simple pensée le fit immédiatement sourire. Sayuki, cette fille. S'il pouvait, il recommencerait tout pour ne passer ne serait-ce qu'une seconde avec elle, de nouveau.

En essayant de trouver un minimum d'amusement en attendant de voir quelqu'un, Kisho avait décidé de s'accrocher avec les jambes à sa branche, se mettant la tête en bas ce qui fit d'ailleurs très facilement descendre son haut, montrant les cicatrices qu'il avait eu lors de l'examen chunin. Il ne voulait d'ailleurs plus penser à cette période de sa vie, secouant alors la tête lorsqu'elle lui vint en tête, ce qui fit malheureusement tomber son bandeau frontal. Il portait le symbole de Konoha, mais fissuré, déchirant ce symbole ce qui supprimait la valeur du bandeau. Ayant un léger moment de panique en pensant que quiconque le verrait aurait conscience de sa présence, Kisho redressa légèrement ses jambes ce qui le fit... Tomber, et d'ailleurs très lourdement. Il enlevait ses mains avec lesquelles il s'était retenu, en sang, avant de prendre son bandeau et de s'asseoir, fronçant les sourcils légèrement à cause de la vive douleur qui parcourait ses mains et ses bras. « Aie. Merde. »

Ce moment d'inattention aurait très bien pu lui porter préjudice et il ne s'en rendait pas vraiment compte, la douleur lui enfermait tout ses autres sens, coupant toute manière pour lui de contrer quelque attaque que ce soit, et il avait l'impression d'entendre un sourd sifflement qui traversait ses deux oreilles à cause du choc contre le sol, comme quoi ce n'était pas forcément une bonne idée d'être monté aussi haut. Cependant, en voyant une ombre sur le sol qui lui semblait tout de même lointaine, il s'accrocha immédiatement de nouveau à une branche d'arbre, ayant du mal à y monter ce qui fit qu'il pouvait être facilement repéré, ou du moins, ses jambes aient pu être facilement repérées.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________


Dernière édition par Uchiha Kisho le Mar 20 Jan - 9:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha. Lun 19 Jan - 22:43



« I'm always gonna be the last one stading. »


Tu l'avais défendu, autant que tu avais pu ainsi qu village et de ton clan. On t'avais appris qu'il avait déserté le village peut de temps après être revenue d'une mission avec ton sensei, comment ils en étaient arrivés là ? Pourquoi ? Perturbé pendant toute ta mission, tu avais été blessée au bras mais avait refusé de te faire soigner en prétextant que sa cicatriserait tout seul. Mais aussi que tu avais plus important à faire. Il ne devait pas être encore trop loin, non toi tu pourrais surement le rattraper. tes camarades avaient insistais pour venir avec toi mais tu avais refusé. Sur le chemin, tu avais grimacé. Ta position au sein du village et du clan, faisait que tu ne pourrais pas le protéger encore bien longtemps s'il continuait comme ça. Avais donc tu manqué à ton devoir de grande sœur ? Était-ce donc de ta faute ? Tu voulais des réponses. Mais tu ne savais encore comment tu allais réagir face à lui. Il restait ton petit-frère après tout. Tu avais été tellement proche de lui, que tu ne comprenais pas pourquoi. Tu grimpais d'arbre en arbre, à une vitesse telle qu'on pourrait la comparer à un renard.

Un renard qui surgissait de l'ombre, qui avançait grandement mais surement avec un air déterminé mais un visage neutre. ne jamais montrer ses émotions était chez les ninjas l'une des règles primordiales pour éviter d'être blessé, ou de rencontrer la mort. Ce jour là, tu ne savais pas que le chemin qui vous séparais lui et toi allait se creuser encore plus. Ce qui te réconfortait en ce matin là, c'était de voir le soleil dissiper les nuages qui bordaient l'horizon sur le ciel bleu du pays du feu. Devenue plus forte grâce à un entraînement chez les renards Shikigami, tu espérais avoir la force et assez de conviction pour le convaincre de revenir. On pouvait encore faire marche arrière maintenant, même si les rumeurs couraient qu'il avait tué une personne tu ne pouvais pas y croire. C'était tout simplement impossible, la réalité était dure à admettre pour toi. Cela voulait dire que tu aurais effectivement manqué en ton devoir de grande-sœur. Habillée avec la combinaison des ninjas de Konoha, ton bandeau accroché à la ceinture, tu courrais seule à travers le feuillage de la forêt.  La solitude et le silence étaient ta seule compagnie mais qu'importe. Tu y étais quelque peu habitué.

La forêt de Konoha était immense et très touffue il était facile de ce perdre lorsqu'on ne connaissait pas du tout les lieux. Cependant, pour toi chi, juunin de la feuille ce n'était qu'une foret parmi tant d'autre dans le monde.  Lorsque tu croisais des gens du village tu t'arrêtais et discutait avec eux, leur disait bonjour.  L'ambiance de la foret changeait complètement à certains endroit lorsqu'on s'avançait un peu plus en son centre. L'ambiance de chaleur et de lumière laissait place aux ombres de la nuit. La traversée avait été longue, mais assez facile vu que tu en connaissais les moindres recoins. Les cheveux aux vent tu te poses sur le sol avec les mouvements d'une tigresse mais avec la légèreté et la grâce d'une fée. En tant qu'Uchiha, tu étais là pour accomplir ton devoir de membre du clan et le ramener au village. Mais tu étais aussi là en tant que sœur.

Presque arrivée à la frontière, tu t'arrêtas nette. Subitement, sans que personne n'eu le temps de dire ouff. Tu avais entendu un bruit qui avait fait peur aux oiseaux. Un bruit de fracas contre le sol rocheux du terrain. Tu t'avanças alors vers le lourd bruit, et vint te coller contre un arbre en face du responsable. Ce qui te fis sourire légèrement. Ton petit frère, tu venais en fin de le retrouver. Mais tu pris la parole sur un ton assez sec et autoritaire. Les bras croisés, une jambe par dessus l'autre. Ton katana était à peine visible depuis la position ou tu étais.

"Quand on tombe on se relève petit frère !"


Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond de rang C
avatar
Vagabond de rang C
Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 19
Localisation : Loin de Konohagakure.

Fiche du Shinobi
Rang:
DC:

MessageSujet: Re: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha. Mar 20 Jan - 9:31


« I'm always gonna be the last one standing. »
En manquant de tomber de cet arbre en y montant, Kisho ne put pas s'empêcher de se remettre encore à penser à cet examen, c'était ce à quoi il ne voulait plus penser, et pourtant, ça continuait encore, et encore de lui tourner dans la tête, et ça lui faisait énormément de mal, mais il refusait encore de se mettre à pleurer : les ninjas ne montraient pas leurs sentiments. Mais également les ninjas devaient donner espoir, et lui avait retiré tout espoir à la jeune fille qu'il avait poignardé, d'ailleurs à plusieurs reprises, en simple guise de vengeance, vengeance qui d'ailleurs n'était pas assouvie. Pour se faire, il voulait simplement, et facilement, retirer tout espoir à chaque personne vivant dans ce village, le village de Konoha. Il haïssait juste le nom de celui-ci.

En remarquant qu'il avait été repéré, Kisho sortit de sa cachette tout aussi rapidement, en remarquant le reflet d'une arme il sortit immédiatement ses kunais, ne cherchant pas vraiment à comprendre. Il était totalement perdu et ça pouvait aussi très facilement se voir à son regard, ça changeait vraiment de son sourire, celui qu'il avait toujours lorsqu'il était à Konoha, lorsqu'il avait encore ses deux meilleures amies. Son visage, maintenant, ressemblait plus à celui qu'il portait les derniers jours avant de déserter ce village, il avait sur les lèvres une once visible de tristesse, l'air perdu et l'air complètement dégoûté des personnes qui l'entourait. Mais la chose qui le différenciait d'au village, c'est qu'à son corps on pouvait déjà voir à quel point il était épuisé, de se cacher et surtout de courir.

Le sang qui coulait de ses mains tombait uniquement sur le sol, ayant recouvert déjà ses kunais de ce liquide rouge, il baissait le regard vers avant de secouer la tête, et un soupir de soulagement sortit de sa bouche en entendant les mots de la personne qui détenait le katana dont il avait perçu le reflet. « Quand on tombe, on se relève, petit frère ! », ces mots étaient de ceux que seule sa sœur aurait pu sortir. Il avait été effrayé pendant quelques secondes, mais juste l'idée que la personne en face de lui soit sa grande sœur le soulageait amèrement. Cependant il ne relâchait pas sa garde, il ne savait pas ce qu'elle comptait faire. Est-ce qu'elle lui en voulait d'être parti ? Ou est-ce qu'elle était venu pour le ramener à Konoha ? Si elle s'attendait à ce qu'il la suive, elle allait clairement être déçue. Il y avait une différence entre eux deux, différence qui ne l'était pas tant. Il avait perdu deux des personnes qui étaient le plus cher à ses yeux, et il pensait qu'elle ne perdait personne s'il partait, mais ce n'était que par là qu'il se trompait.

« Chihaya.. » C'est le seul mot qui sortit de sa bouche alors qu'il finit par lâcher ses kunais, la douleur de ses mains se ravivant alors qu'il serrait ses deux armes, pourtant doucement. Il regardait alors le sang qui y coulait avant de le lécher assez calmement, posant des bandages autour des blessures pour ne pas être sali par le sang, déjà qu'il était recouvert de poussière et surtout de déchirures à beaucoup d'endroits sur ses vêtements. Il regardait alors le sang qui y coulait avant de le lécher assez calmement, posant des bandages autour des blessures pour ne pas être sali par le sang, déjà qu'il était recouvert de poussière et surtout de déchirures à beaucoup d'endroits sur ses vêtements. Ce regard, d'ailleurs. Il n'était plus le même et ça s'y voyait, ça s'y voyait si facilement que c'était presque effrayant.

Pour anticiper ce que sa sœur allait faire, Kisho ne put pas vraiment se retenir de rajouter ce qu'il pensait à la suite de la prononciation du prénom de sa grande sœur. « Je te préviens déjà, tu t'approches pas Si tu t'approches de moi, j'te tue. Et j'hésiterais pas. Si t'es là pour me tuer en tant que déserteur, tu perds gravement ton temps. Et si t'es là pour me faire revenir dans ce village de traître, tu le perds encore plus. Le seul moment où j'y reviendrais, ce sera pour le détruire et pour faire à toutes les personnes qui s'y trouvent la même chose qu'ils m'ont faite en laissant mourir Sayuki et Kaila. Soit, leur faire perdre tout espoir. Comme à cette fille d'ailleurs, mais ils t'ont sûrement déjà dit ? » Il était complètement paniqué, ça s'était facilement entendu à sa première phrase, il avait peur de sa propre sœur et de ce qu'elle pouvait faire. Elle était plus forte que lui, maintenant, et il avait peur de ce qu'elle pourrait lui faire s'il ne faisait pas attention à chacun de ses faits et gestes.

Il espérait qu'ils ne lui ont rien dit pour le meurtre qu'il avait fait, ou elle l'entendrait deux fois, et ce n'était pas forcément agréable pour elle, il en était conscient. Mais il voulait lui montrer que c'était différent, qu'il n'allait pas changer d'avis. « Et j'imagine que tu voudrais savoir exactement ? Dis-toi déjà que toute seule t'arriveras pas à redonner quelconque valeur à notre nom, j'ai voulu leur montrer que nous. Notre clan et surtout... Surtout notre famille, qu'on est pas des traîtres. Pas comme eux. C'est triste pour cette fille qu'elle puisse pas te raconter comment j'ai fait pour la tuer. Comme c'est triste pour le village qu'ils puissent pas te raconter comment ils ont laissé deux chûnins mourir. Mais si tu penses simplement que je vais arrêter... » Il affichait un léger sourire, léchant légèrement ses lèvres pour lui faire comprendre que ce n'était pas ce qu'il ferait. « Dis-toi que de la poignarder, c'est probablement ce qui m'a donné le plus envie de continuer. Je suis pas la même personne qu'avant, Chihaya. Et même toi tu l'as pas remarqué. »

Il la regardait de nouveau correctement après ses mots, il avait fini sur un ton froid avant de baisser le regard, il avait l'impression encore de voir Sayuki complètement épuisée, lui tomber dessus, de se voir encore lui dire de se réveiller alors qu'il savait que c'était véritablement terminé, pour elle. Il entendait encore les mots de Kaila, il avait l'impression de sentir encore le contact avec sa peau pour la dernière fois avant d'entendre son dernier souffle, et il avait l'impression encore d'être ce jour, encore et encore à toutes les secondes depuis. Et ça, c'était ce qui lui faisait le plus mal, il avait l'impression que c'était de sa faute, mais rejetait toute la cause sur Konoha, sur Konoha qui ne l'avait pas aidé à protéger les deux filles qu'il aimait. En relevant le regard vers sa grande sœur, il su directement de lui-même qu'elle remarquerait qu'il allait mal. « Ils les ont laissé mourir, alors qu'elles deux voulaient être des chûnins pour ce village et... Moi, j'appelle ça de la trahison. Je pense pas que quiconque doive mourir d'épuisement, ou mourir tout court pour ce village. La seule chose que je pense, c'est qu'il doit être détruit. Et si toi... Ou le clan... Si vous m'empêchez de le faire, alors je vous détruirai avec. »

Il avait fini sur ces mots, récupérant ses deux kunais avant de s'accrocher à la branche de l'arbre, remontant à l'endroit où il s'était posé avant de tomber et de se blesser. La douleur de ses mains, qui était pourtant tout aussi vive, n'était qu'une petite brûlure face à la douleur que son cœur endurait, encore, mais pourtant, et encore une fois, il essuyait les larmes qui naissaient au coin de ses yeux. Encore une fois, il suivait les règles des ninjas. Il ne devait pas pleurer, et à la fin de Konoha, il serait le dernier homme à tenir debout.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha. Jeu 22 Jan - 23:07



« I'm always gonna be the last one standing. »


Tu étais restée planté là comme ça sans rien dire les bras croisés. Une jambe par dessus l'autre collée à un arbre. Tes yeux personnes ne pouvaient les voir pour le moment. Ils étaient fermés. Une posture de guerrière ou détendu ? Les gens la prendrait comme ils le souhaiteraient tu t'en moquait pour le moment. Tu l'avais écouté parler, lui ton frère déchu du clan Uchiha. Il avait donc déserté le village après un meurtre d'ou il rejetait tout simplement la faute sur ton village ? Endoctriné par la haine, ou la honte. C'était ce que ressentait des ces propos. Il ne savait plus ou donner de la tête et semblait complètement affolé. Rien qu'ne ayant vu que c'était toi qui l'avait retrouver, mais aussi avec ces menaces qui ne te faisaient rien du tout... Tu avais eu bien pire comme menaces dans ta carrière de ninjas. Tu restais distante, froide comme une pierre ou comme un oiseau qui attendait de voir une proie pour surgir.

Il avait mal, et tu le voyais bien. Ses mains étaient tâchées de sang ce qui était certainement dû au fait qu'il tenait un peu trop fermement ses kunais. Ses armes. Il était dans un sale état. Des blessures partout, plein de poussière, des membres pleins de bandages. Il agissait comme un animal blessé qui fuyait sans cesse l'inévitable. Cela te désolait de voir le frère que tu aimais temps ainsi. Pourquoi rejeter la faute sur Konoha ? Pourquoi était-il partit ? Pourquoi avoir tuer deux de ses camarades ? Même si y'avait eut des représailles il aurait été prison mais en serait tout de même sortit ? Ou tout simplement aurait-il été blanchi par la nouvelle Shodai fraîchement nommée ? Non sans doute non, il fallait que tu arrêtes avec cette idée, pardon ses idées là. Il restait un meurtrier remplis de haine.

S'il ne voulait pas changer, il fallait que tu lui ouvre toi même les yeux avant que les forces spéciales de la feuille ne le fasse car ils seraient certainement plus violent que toi. Non, tu n'avais pas été mise au courant, du moins pas de suite car tu n'étais pas rentré de suite après ta mission au temple du feu. Tu avais honoré une promesse faîte à un vieillard. Et tu continuais de l'honoré en voulant faire perdurer la paix. Détruire pour oublier n'était pas une bonne chose car cela ne ferait que raviser les étincelles d'une rivalité, ou d'une guerre. Ou de rumeurs. Cela ferais apparaître de nouvelles tensions. Tu voulais à tout prix éviter que cela arrive, même si pour cela tu devrais le tuer tu t'y préparerais physiquement et psychologiquement et ne permettrait à personne d'autre de le faire ou d'intervenir. Tu ne l'avais pas remarqué car tu n'avais pas été là quand il avait besoin de toi. Tu avais été occupé avec ton entraînement au kuchiyose et on t'avais même considéré comme morte. Pensent que tu n'allais jamais revenir. Tu leurs avait prouvée le contraire. Tu voulais qu'il revienne mais tu comprenais désormais que c'était trop tard face à son sourire mesquin rien qu'à l'idée de tuer.

Comment pouvait-on aimer tuer un camarade parce que celui ci nous avait fais souffrir ? C'était une idée que tu ne pouvais approuver. Le combat semblait inévitable à ce stade mais elle ne voulait pas y parvenir. Pas encore. Pas maintenant, ni jamais. Elle ne voulait pas en arriver là ! Pourtant tu n'avais qu'une envie c'était de lui remettre les idées en place !

« Tué parce qu'un des nôtres a été tué. Est-ce que c'est cette logique absurde qui va nous mener à la paix ? Répond moi petit frère, sache que si tu tente quoi que ce soit contre mon village tu prendras tout le clan Uchiha sur ton dos ! Et moi je ferais tout mon possible pour te barrer la route » Avait tu dis en sautant à grande vitesse vers Kisho, sortant ton épée et en lui mettant une belle droite dans la figure sur l'arbre ou il était.

Codage par Kuroki sur Epicode !


Dernière édition par Uchiha Chihaya le Ven 23 Jan - 18:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagabond de rang C
avatar
Vagabond de rang C
Messages : 20
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 19
Localisation : Loin de Konohagakure.

Fiche du Shinobi
Rang:
DC:

MessageSujet: Re: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha. Ven 23 Jan - 18:18


« I'm always gonna be the last one standing. »
Le coup de sa sœur l'avait énormément blessé. À vrai dire, il n'avait pas écouté la moitié de ses mots, ayant juste essayé de tenir sur cet arbre alors qu'il posait sa propre main à l'endroit où il avait ressentit cette douleur. Kisho n'avait pas pu s'empêcher de penser, presque immédiatement, que sa propre sœur avait elle-même changé à son égard. Et ça lui faisait horriblement mal, même pire. Il avait l'impression d'être à ce moment également abandonné par sa famille. Juste le regard qu'il lançait à sa sœur faisait comprendre tout ça. Depuis la mort de Kaila et Sayuki, il s'était absolument renfermé, n'adressant à personne un seul mot les concernant. Il avait perdu toute foi en Konoha en se renfermant, se laissant lui-même envahir par une haine qu'il s'était créée.

« Si tu feras de tout ton possible pour me barrer la route alors il te faudra me tuer. Si encore t'as le courage de briser les règles des ninjas, étant donné que face à moi ta vie n'est pas en danger... Si tu me tues, c'est toi qui vas prendre cher. Et si tu ne me tues pas, c'est Konoha qui prendra à ta place. » Il avait dit ces mots-là avec un calme glacial, sortant un de ses kunais de nouveau pour contrer sa sœur si jamais elle tentait de l'attaquer. Il avait changé depuis la fin de l'examen chûnin. Depuis ce jour-là, il avait arrêté de sourire. Les mots gentils et adorables qu'il sortait tous les jours avaient disparu de son vocabulaire en même temps que Sayuki et Kaila avaient disparu de sa vision.

« Une personne, tu dis ? Un des nôtres ? Dis-moi, exactement. Où est-ce que Konoha a considéré une seule fois Sayuki, Kaila et même tous les autres genins ayant participé à l'examen chûnin comme des personnes faisant partie des leurs ? Absolument jamais ! » Il avait eu les larmes aux yeux presque immédiatement en prononçant les prénoms de ses deux amis, ça s'entendait à son ton qu'il en voulait absolument à tout le monde pour leurs morts, mais en particulier à lui-même. Il s'en voulait plus que tout au monde, de les y avoir obligé alors qu'elles n'étaient pas prêtes. Et son regard montrait également l'envie de pleurer qu'il avait, depuis le temps qu'il se retenait.

« Elles sont mortes après leur examen stupide et... Ils n'en ont rien eu à faire. C'était que des nouvelles chûnins de toute façon, à partir du moment où t'es jônin t'es quelque chose. Pas avant, c'est ça ? Et même si j'ai demandé de l'aide, y'a absolument personne qui est venu. Y'a personne, juste personne qui en avait quelque chose à faire d'elles. Et je trouve ça juste... Juste irrespectueux de ne pas aider quelqu'un qui voulait se battre pour le village. Et je trouve ça juste... » Il n'avait pas pu retenir une de ses larmes de couler avant d'essuyer automatiquement ses joues, enlevant de ses mains les larmes qu'il avait aux yeux. Il finit par reculer légèrement, soufflant pour se calmer avant de reprendre, encore, la parole.

« Tu crois peut-être que ça me fait plaisir, mais... Au final, j'ai même l'impression que c'est la même chose depuis leurs morts. Même quand j'étais à Konoha. T'étais même pas là quand j'avais besoin de toi, alors que moi je l'ai toujours été. T'as jamais été présente quand j'avais besoin de toi en tant que grande sœur, dis-moi t'es censée représenter quoi maintenant pour moi ? Cette fille, elle était censée représenter quoi ? À mes yeux, vous êtes rien d'autre que des traîtres. Si vous en étiez tous pas dans ce village y'aurait eu quelqu'un qui les aurait aidé. » Il lui parlait sincèrement, ça s'entendait clairement. Il ne lui en voulait pas particulièrement, il avait juste mal, horriblement mal. Il se coupait presque toujours pour pouvoir être certain de ne pas se mettre à pleurer. Mais en y pensant, même lui trouvait ça stupide.

Il finit par la regarder assez sérieusement, abaissant légèrement son arme avant de lui expliquer ce qu'il s'était passé, en même temps qu'il le pensait. Il lui racontait alors qu'il s'était disputé assez brutalement avec Sayuki avant la fin de l'examen, qu'elle était tout autant épuisée que Kaila. Et que ça lui avait fait mal au point qu'il avait essayé de fuir ses remarques, exactement comme lorsqu'il avait fui Konoha pour le mal que ça lui faisait d'y rester. Il lui racontait ensuite qu'ils en étaient sortis, vivants, et chûnin aussi. Avant d'entendre la voix de Sayuki qui l'appelait. Il lui disait qu'il s'était approché d'elle, qu'elle lui avait murmuré des excuses avant de s'effondrer, n'ayant plus de force, et que lui l'avait retenue avec le peu de force qu'il lui restait. Il avait entendu Kaila lui dire qu'elles étaient trop faibles, qu'elles n'auraient pas dû participer, qu'elles n'étaient pas prêtes. Et qu'elles allaient certainement mourir. Il s'était assis à cet instant-là, gardant Sayuki dans ses bras avant de prendre également Kaila contre lui, qui finissait aussi par s'arrêter de respirer alors que lui demandait de l'aide. Lui raconter ça, à ce moment-là, fit qu'il ne put pas s'empêcher de se mettre à pleurer, il s'était contenu pendant des jours et des jours et il craquait, vraiment.

« Tout ça. Cette histoire. C'est... C'est la seule raison qu'il me reste de vivre, de venger les deux filles que j'ai pu... Vraiment aimer en dehors du clan, et de toi. Et si tu veux m'enlever cette raison, alors autant le faire en me tuant. De toute façon j'ai plus rien à perdre maintenant, juste en te voyant là... J'remarque que même toi, je t'ai déjà perdue. Alors vas-y, fais ce que tu veux de moi. Mais tu me ramèneras jamais là-bas. Je préfère passer ma vie à fuir, à être seul et à me sentir abandonné que de passer ma vie enfermé, emprisonné et entouré de gens qui me donnent la gerbe. Et surtout entouré de gens que je voudrais, que j'aimerais vider de leurs sangs vifs pour qu'ils voient ce que je peux ressentir maintenant qu'on m'a retiré les personnes que j'aime. Tu voulais une réponse, je pense que tu l'as. » Il avait fini de cette manière avant de poser sa main sur la lame de l'épée de sa sœur, voulant de cette façon lui montrer qu'il n'était pas là pour se battre contre elle. Il s'approchait alors, assez craintif quand même, avant de lui parler plus calmement. « Je ne veux pas me battre contre toi Chihaya. Tu restes ma sœur, et... Même si j'en veux à Konoha, je t'aime. »

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha.

Revenir en haut Aller en bas

« I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « I'm always gonna be the last one standing. » ▬ Privé Chihaya Uchiha.
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: 火 Hi no Kuni 火 :: Frontières du Pays-