Partagez|

Ryotenbin Akainu - Shodaime Tsuchikage (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shodaime Tsuchikage
avatar
Shodaime Tsuchikage
Messages : 94
Date d'inscription : 23/01/2015
Localisation : Iwagakure no Satô

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Ryotenbin Akainu - Shodaime Tsuchikage (Terminé) Ven 23 Jan - 6:33



"AKAINU"



١ NOM : Ryotenbin ; anciennement Tsuteru

PRÉNOM : Akainu

SURNOM : Le Médecin de la Mort (dans l'Ombre)

AGE : 43 ans

SEXE : Masculin

VILLAGE : Iwa

Rang Souhaité : Shodaime Tsuchikage

NINDÔ : L'unification par la destruction et l'oppression
AFFINITÉ : Voir à la FT

SPÉCIALITÉ : Voir à la FT









Mental


Akainu se dépeint de bien des manières. Comme toute personne il a des défauts et des qualités. Pour commencer, parmi les choses les plus importantes à savoir sur lui, il faut noter son manque de respect total pour la vie humaine. Il n’accorde absolument aucune valeur à celle-ci. Ce n’est pas de la cruauté, loin de là, il n’y voit simplement aucune raison de faire preuve de respect. Au nom de quoi les humains vaudraient plus que les autres animaux ? Akainu, comme la plupart des gens, se moque bien d’écraser une fourmi. Si nous pouvons librement ôter la vie d’un animal, pourquoi ne pourrions-nous pas le faire aussi simplement pour un humain ? Le médecin trouve cette règle totalement arbitraire et il ne veut pas la respecter. S’il n’accorde pas de valeurs aux autres espèce, ses congères n’ont aucun droit d’en avoir. Ainsi, Akainu peut tuer quelqu’un comme si de rien était, exactement comme s’il écrasait un vulgaire insecte. C’est d’ailleurs ainsi qu’il voit les autres membres de son espèce, des insectes sans intérêt. Tuer est tout ce qu’il y’a de plus naturel pour notre médecin, bien que cela semble extrêmement paradoxal.


Toutefois, comble de l’ironie, Akainu n’aime pas combattre. Bien qu’il soit un redoutable ninja, les combats l’ennuient et l’indiffèrent. S’il doit protéger sa vie, il le fera bien sûr, mais si un combat ne lui est pas totalement imposé, il ne verra pas l’utilité de se battre. En un sens, c’est une sorte de fainéantise, mais cela vient surtout du fait qu’il n’aime tout simplement pas se battre. Pourquoi ? Sans raison. Il y’a bien des gens qui aiment nager et d’autres non. C’est rigoureusement la même chose. S’il le peut, le médecin délèguera le combat à quelqu’un d’autre. Il faut donc vraiment le mettre dos au mur avant qu’Akainu ne décide d’affronter quelqu’un d’autre. Cependant, même s’il n’aime pas ça, le déserteur n’oublie pas de s’entrainer afin de ne pas perdre son niveau. Il sait que sa puissance est un gage de tranquillité. Il la voit plus comme une arme de dissuasion qu’autre chose.


Outre cela, le chirurgien est totalement hermétique aux ordres. Il ne supporte pas qu’on lui dise quoi faire, qu’importe la situation. C’est une des raison qui a fait qu’il a quitté son village natal. Au moindre ordre proféré à son encontre, Akainu va tiquer et se bloquer. Il aura alors très envie d’ôter la vie de la personne à l’origine de cet ordre. Si cette dernière ne comprend pas à son visage qu’elle doit se taire et réitère son ordre, il cherchera indubitablement à l’éliminer. C’est comme ça, il ne peut pas supporter la moindre directive.  Son seigneur a d’ailleurs bien compris cela et lui parle jamais comme à un sous-fifre mais comme à un égal. Il lui fait passer ses missions diplomatiques pour des contrats, non pour des ordres. Il sait bien que le cas échéant il ne ferait pas bien long feu. Même si Akainu n’est pas assez bête pour ôter la vie de son seigneur, le risque reste relativement présent. Après tout, maintenant qu’il est à ce poste, il ne le craint plus le moins du monde.


En dépit de ces défauts là, le médecin est un homme doté d’une immense intelligence. C’est un stratège de génie et un tacticien hors pair qui rivalise sans problème aucun avec certains membres du clan Nara. Comparé au commun des mortels c’est un surdoué. Il possède en plus de cela une capacité de mémorisation tout bonnement colossale. Elle lui vient en fait de ce qu’on appelle une mémoire eidétique, ou mémoire absolue. Grâce à elle il peut se souvenir presque dans les moindres détails de tous les évènement vécus dans sa vie. S’il lit un livre, il sera quasiment en mesure de le réécrire, au mot et à la virgule près. Sa mémoire couplée à son intelligence font de lui un combattant absolument incroyable et pourvu d’une expérience prodigieuse au vu du fait qu’il peut se souvenir parfaitement de tous les combats qu’il a livré mais aussi de tous ceux qu’il a vu. En vertu de cela, notre homme a donc une expérience du combat largement supérieure aux autres ninjas de son âge.


En plus de cela, Akainu est un homme d’une immense prudence. Ayant été pendant un certain traqué par les ninjas de son clan natal, il a apprit à se méfier de tout et de n’importe qui. Aussi, il n’accorde sa confiance à personne, pas même à ses hommes les plus fidèles. la confiance est une chose qu’il ne connait absolument plus. Il se méfie de tout et de tout le monde sans faire la moindre distinction. Un menteur compulsif ne vaut pas mieux pour lui qu’un homme réputé être muet comme une tombe. Outre, sa méfiance, cette prudence se caractérise par les choix qu’il fait. En effet, il agit toujours en fonction de ce qui lui garantit le plus de sécurité. Même aujourd’hui, alors que son statut de Tsuchikage le met très en sécurité, il continue d’être toujours sur ses gardes. Après tout, au vu de sa réputation de nombreuses personnes peuvent vouloir sa mort. Sa prudence se traduit dans son travail par le fait qu’il ne fait plus rien d’illégal lui même. Il délègue absolument tout et ne salit pas les mains, ainsi il peut rester aussi blanc que neige et voler sous les radars. Qui plus est, afin de ne pas être manipulé, il se fait un devoir de manipuler les autres. S’il est clair qu’il ne fait confiance à personne, il vaut mieux ne pas lui faire confiance en retour. Akainu se fait comme un devoir de manipuler les gens selon son bon vouloir pour arriver à ses fins, comme il le fit par exemple avec son seigneur.


Dans ses relations avec les autres, Akainu n’est généralement pas très apprécié. Il use la majeure partie du temps de paroles sarcastiques et se moquent des gens avec qui il converse. Il n’a aucun respect pour les autres et le montre très bien. De surcroit, comme si ce n’était pas assez, l’homme est d’une immense franchise et dit généralement tout ce qu’il pense sans se soucier des conséquences de ses mots. Son travail d’ambassadeur n’est donc pas toujours très simple. Cependant il fait un effort lorsqu’il doit s’adresser à d’éminentes personnalités. Enfin, pour fignoler le tout, le médecin est un homme extrêmement froid. Il ne montra généralement pas ses émotions et les cache sous un masque hypocrite qui prend la forme d’un sourire moqueur et ostensiblement sarcastique.


En tant que leader politique, il serait prêt à tout pour son village. Ceci est une chose normale pour un Kage, bien sûr. Toutefois, cet aspect est poussé à l’extrême chez Akainu. Il place les intérêt de son village avant tout le reste. Ceci au dessus des notions d’éthiques ou des règles établies par la morale. Il ne recule devant absolument RIEN, pour le bien d’Iwa et pour augmenter sa force. La diplomatie ne figure pas dans son registre. Il préfère éliminer directement une menace plutôt que de politiquer. Après tout il est bien plus rapide d’assassiner que de négocier. Akainu sait bien que chercher la paix dans ce monde est complètement stupide. Étant conscient que la guerre est l’essence même de l’homme, il ne cherche pas à la réprimer. Au contraire, il vaut mieux la cultiver et s’y perfectionner. Ainsi, lors d’un conflit on peut s’assurer de ressortir vainqueur. Et bien sûr, celui qui remporte la victoire est celui obtiendra le butin de guerre. Ainsi, grâce à la guerre il gagnera de la force, de la richesse, ou autre. Akainu ne reculera donc pas devant une guerre car il sait qu’ainsi il pourra renforcer la puissance de son village. On peut facilement le voir comme un véritable dictateur, et c’est en grande partie ce qu’il est. Cependant, si personne ne cherche à aller contre lui, ce n’est pas seulement parce qu’il est surpuissant, mais principalement parce qu’il a ouvertement à coeur les intérêts de son village et que les siens le ressentent. Bien évidemment, ce n’est pas de l’altruisme, faire d’Iwa le plus puissant de tous les villages est purement égoïste, il ne s’agissait pour lui que d’un moyen d’être toujours plus puissant...




 










Histoire


Comme tout le monde le sait, en ce monde il existe cinq grands pays qui dépassent tous les autres. Que ce soit en terme de puissance militaire, de richesse, ou encore de population. Ces pays là sont tout puissants par rapport aux autres. Dans chacun, l’on peut trouver un village shinobi, garantissant leur suprématie. Toutefois, il est sot de penser que le monde n’existe que pour eux. Dans l’ombre des relations internationales, de petits pays bataillent pour se faire une place. L’un d’eux se trouvait être le Pays de la Neige. C’est au sein de celui-ci que notre héros vit le jour, dans un village abritant le clan Tsuteru. Il ne s’agissait en rien d’un village puissant pouvant surclasser les autres pays de même ampleur, bien qu’il soit relativement riche. Comme tant d’autre, il cherchait à défendre ses intérêts, rapporter de l’argent et bien sur le défendre en cas de soucis.


Évidemment, un enfant ne tombant pas du ciel, il semble primordial de vous parler de ses parents. Le père était un dénommé Andô Tsuteru. Ce dernier occupait le poste de directeur de l’hôpital du village. Andô avait une maîtrise de l’iroujutsu absolument remarquable. Avant d’occuper ce poste, il avait exercé durant de très longues années en tant que chirurgien de guerre et avait vécu de très nombreuses batailles. Malheureusement, ce travail le marqua profondément et fit de lui un homme très froid et renfermé sur lui même. Bien qu’il soit facile de lui jeter la pierre, il faut tout de même essayer de comprendre qu’un homme désirant soigner les autres ne peut qu’avoir du mal à vivre personnellement les affres qu'occasionne une guerre.
Il s’était marié avec une belle cuisinière du nom d’Asuna, qui tenait un restaurant au sein du village. Leur amour était sincère et fort, même si avec le temps il commença bien sûr à s’atténuer. Le changement progressif de personnalité du père n’aidant pas. Ce ne fut cependant pas un obstacle les empêchant d’avoir un enfant.


Sept mois plus tard, leur enfant vit le jour, bien que de manière prématurée. Andô s’en inquiéta mais fut cependant en mesure de s’occuper de son fils correctement. Une fois que ses jours ne furent plus en danger, il fallut trouver un nom à cet enfant. Le père n’ayant pas de réelle préférence, il laissa à sa femme la possibilité de le choisir. Cette dernière ayant récemment perdu son père, elle voulu lui rendre hommage et donna son nom à son enfant. Ainsi, le fils de Tsuteru fut appelé Akainu. C’est à ce moment là que notre histoire commence, il y’a maintenant 40 ans de cela.


Asuna décida de fermer son restaurant le temps de quelques mois afin de pouvoir pleinement s’occuper de son fils. Très rapidement, elle s’avéra être une mère chaleureuse et aimante. Cependant, de son côté,  Andô ne faisait pas vraiment d’effort pour passer du temps avec son fils. Il était débordé au travail et ne passait que très peu de temps à la maison. Akainu n’étant encore qu’un tout jeune bambin, il ne put bien sûr pas en souffrir. Après quelques temps, Asuna perdit patience et menaça son mari de le quitter s’il ne faisait pas en sorte de s’occuper comme il se devait de son fils. Face à cet ultimatum, il réagit et commença enfin à remplir son rôle de père, à peu près convenablement tout du moins. Andô passant plus de temps avec son fils, la mère put reprendre son travail et rouvrit son restaurant. Cependant, comme il n’était encore qu’un enfant en bas âge, les parents décidèrent de se payer les services d’une nourrice. Ils n’avaient pas le choix après tout, tous deux avaient un travail chronophage. La majeure partie de sa petite enfance, Akainu fut donc élevé par sa nourrice.


Il resta en fait avec elle jusqu’à ses 5 ans. Une fois cet âge atteint, sa mère décida de le faire venir passer ses journées avec elle. Bien sûr, elle lui aménagea une petit espace rien qu’à lui. Asuna fut très surprise de constater que son jeune fils n’y passait que peu de temps et désirait aider sa mère à cuisiner. Elle se demanda même s’il n’allait pas devenir cuisiner à son tour. C’était d’ailleurs les rêve de notre jeune garçon que de reprendre un jour le restaurant de sa maman. Malheureusement pour lui, un jour il en fit la confidence à son père. Ce dernier lui fit très clairement comprendre que cela n’arriverait jamais. Yuki était un village trop peu puissant pour que de jeunes enfants tels qu’Akainu préfèrent la cuisine au fait de devenir ninja. En fait, Andô n’avait rien contre l’idée en soit, mais il trouvait intolérable que son fils choisisse sciemment de ne pas être ninja. S’il s’avérait qu’il n’en avait pas les capacités, il ferait ce qu’il voudrait de sa vie, mais s’il en était capable, c’était hors de question, après tout le monde était en perpétuel état de guerre.


C’est donc contre sa volonté et celle de sa mère que le garçon rentra à l'académie du village. Il commença à y suivre l’apprentissage aux arts ninjas. Akainu n’aimait absolument pas ça. Il ne voulait pas être ninja, il ne voulait pas qu’on lui impose ce choix ; mais jamais il ne fut en mesure de faire plier son père. Le temps passa donc, l’enfant progressa, et il advint qu’il avait un véritable don pour le maniement du chakra. Instinctivement, il savait le contrôler et le manipuler à sa guise. Au vu de cela, c’est finalement vers la voie de médecin ninja que se tourna Akainu. Bien évidemment, Andô approuva ce choix et prit son fils comme élève. Au fond de lui, l’enfant en voulait encore à son père, même si maintenant il ne désirait plus qu’une chose: soigner les gens. La formation d’Akainu à l’Iroujutsu débuta excellemment bien. Le futur médecin était d’un talent fou dans ce domaine. Il était même clair qu’il surpasserait un jour son père. Andô était immensément fier des compétences de son fils, de plus, il voyait en lui son digne successeur. Lui seul pourrait reprendre le flambeau et diriger un jour l’hôpital du village.


Lors des 15 ans de l’adolescent, un évènement tragique se déroula. Le village fut la cible d’une attaque d’une extrême violence de la part d’un clan rival  Ils furent finalement tous tués, mais avant cela il mirent fin à la vie de nombreux habitants du village. Malheureusement pour Akainu, sa mère perdit la vie lors de l’attaque. Il tenta bien de la sauver, mais il n’en fut pas capable et elle succomba dans ses bras. La tristesse envahit alors le coeur du jeune homme, cependant ce ne fut pas tout. Andô considéra son fils comme étant responsable de la mort de sa veuve. Selon lui, il n’avait pas sut utiliser correctement ses compétences médicales pour la sauver. Bien sûr, c’était stupide, Akainu n’avait pas terminé sa formation et n’avait jamais apprit à soigner des blessures si graves. L’adolescent commença alors à vouer de la haine envers son père, ce qui fit réciproque. Ils finirent par ne tellement plus s’entendre qu’il fut nécessaire pour Akainu de trouver un nouveau sensei. Depuis lors, il n’adressa plus la parole à son père et quitta le domicile familial. C'est vers cette époque que le garçon fit la découverte d'un pouvoir caché en lui. En effet, il maîtrisait l'art rarissime du Jiongu. Grâce à lui il pouvait contrôler d'étranges fils noirs en son sein pour le soigner aisément, ainsi que pour s'en prendre à ses adversaires.


Âgé de 18 ans, il termina enfin sa formation et commença à accompagner quelques équipes en missions. Toutefois, il advint rapidement que le jeune homme détestait la vie de shinobi. Il ne supportait pas de suivre des ordres à la lettre et de devoir faire couler le sang. En effet, même s’il était médecin, il était amené à tuer. Il ne le supporta pas et décida de quitter son village. Jamais la vie de ninja ne lui conviendrait. De plus, il se refusait à travailler à l’hôpital sous les ordres de son père. C’était absolument hors de question. Akainu étant une personne intelligente, il sut qu’il valait mieux ne pas déserter officiellement. C’est ainsi que lui vint l’idée de se faire passer pour mort lors d’une opération à risques. Lorsque sa chance lui passa devant les yeux, il s’en empara. Ainsi, ses équipiers crurent qu’il fut malencontreusement tué lors de l’explosion violente d’un repaire de criminels.


Enfin libéré de ses obligations, le jeune homme put dès lors vivre comme il l’entendait. Jamais plus son père ne lui dicterait ses choix, jamais plus personne ne lui donnerait d’ordres. Il était dorénavant sans attaches et libre comme le vent. Par mesure de précaution, il trouva néanmoins sage de quitter le pays. C’est ainsi qu’il s’installa dans une auberge du Pays de la Montagne, au sein d’un petit village civil sans importance du nom de Goa. Comme il fallait bien qu’il gagne sa vie, le jeune homme commença à faire payer ses consultations aux villageois. Avec le temps, il commença à gagner une certaine notoriété et on lui proposa de s’installer en tant que médecin en titre de la petite cité. Étant donné qu’Akainu désirait plus que tout soigner les gens, il accepta. Dès lors, on commença à le surnommer Doc Tsuteru au sein de Goa. En tant que médecin, il devint rapidement l’un des notables de la ville. L’argent commença à rentrer dans ses poches, lui permettant même de s’acheter une maison. C’est là qu’il établit finalement son cabinet. Akainu se montrait très charitable envers les villageois. S’ils n’avaient pas de quoi payer, il acceptait d’être rémunéré contre de la nouriture ou bien encore des services. Ce qui comptait le plus pour lui étant de soigner son prochain, il se moquait bien de l’argent. Après tout, il avait sa maison, il n’avait pas besoin de plus d’argent.


Akainu passa une magnifique année au sein du village de Goa avant de faire la rencontre d’une femme sublime. Elle se nommait Tatsuya et venait d’emménager à Goa avec sa famille. Ses parents étaient des ninjas à la retraite ayant décidés de finir leurs jours paisiblement. Tatsuya quant à elle était coiffeuse. Rapidement, le jeune médecin s’amouracha de la belle jeune femme et ils se mirent ensemble. Leur relation semblait absolument parfaite pour Akainu, comme la plupart des relations au début me direz-vous. le temps passa et ils décidèrent de se marier. Tatsuya quitta la maison de ses parents et partit vivre avec son époux. Le médecin ne sachant pas bien quoi faire de son argent, il fit construire pour son épouse une bâtisse où elle pourrait travailler. Akainu était généreux et aimant avec sa femme et elle le lui rendait bien. Durant l’année de ses 20 ans, l’amour que portait Akainu se concrétisa et il eut une fille avec elle. Tatsuya n’y voyant pas d’objection, il lui donna le même nom que sa défunte mère.


Tout allait pour le mieux, la petite famille vivait une vie paisible et tranquille, loin de la folie des ninjas. Tous les week-end, Akainu partait pêcher avec ses amis, et le soir, il s’occupait de sa fille chérie. Il menait une vie parfaite. Cette période de sa vie, assurément la plus belle de toutes, dura quatre longues années. Malheureusement pour lui, toutes les choses ont une fin, qu’elles soient belles ou non. Une grande guerre se déclara subitement. De nombreux ninjas de toutes nations commencèrent à se livrer bataille un peu partout dans le monde. De temps en temps, ce genre d’évènements arrivait sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. Akainu considéra qu’il était de son devoir de partir aider son prochain. Il ne se voyait plus comme un ninja du clan Tsuteru, aussi il ne soignerait pas qu’eux. Il décida de parcourir le monde et d’aller soigner le maximum de monde un peu partout. Par mesure de précaution, il se confectionna un masque blanc avec inscris dessus en rouge le signe des médecins. Tatsuya supplia son mari de rester et il hésita ; mais voyant cela comme un devoir, il ne fut en mesure de s’y dérober et il prit la route du champ de bataille le plus proche.


Bien que son intention soit des plus louables et des plus philanthrope. Il s’avéra rapidement que ce fut une très mauvaise idée. Partout où il passait, on l’attaquait lui aussi, partout où il allait, il ne voyait rien d’autre que la souffrance et la mort. La guerre était tout simplement horrible, c’était absolument insupportable pour une personne comme lui. Quelque chose en son fort intérieur changea, il s’agissait très certainement d’un lourd traumatisme. Quoi que ce soit, il advint qu’il commença à changer. Sa personnalité muta, le transformant peu à peu en un autre homme. La perversion des hommes, la cruauté de la guerre, la souffrance, la mort : toutes ces choses eurent raison de sa bienveillance et sa philanthropie. Son âme sortit corrompue de cette période. Malheureusement, ce n’était pas tout. Un jour, alors qu’il soignait un ninja originaire de son village natal, une explosion se produisit non loin de lui et mit son masque en pièce et le blessa. Par un désastreux concours de circonstances, il fut emmené par les hommes de Yuki à l’arrière de la ligne de combat pour y être soigné. C’est alors son père qui fut chargé de le soigner. Il ne le reconnut pas tout de suite et le remit sur pieds. Seulement, une fois réveillé, Akainu vit son géniteur et c’est alors qu’Andô réalisa qu’il venait de guérir son fils qu’il croyait pourtant mort depuis déjà six ans. L’homme en informa alors deux gardes, afin qu’Akainu ne puisse pas fuir. Comme il ne désirait pas finir ses jours en prison, il fut contraint de les tuer avant de prendre la fuite.


Andô poursuivit alors son fils. Voyant qu’il ne se débarrasserait pas de son père si facilement, Akainu s’arrêta et l’affronta. Le combat ne fut pas bien long et se solda par la victoire écrasante du fils. Cependant il se refusa à lui donner le coup de grâce et décida de partir. Lorsque la guerre s’acheva enfin et que les choses redevinrent enfin plus calmes, Akainu rentra chez lui, changé par ce qu’il avait vécu. Tatsuya eut bien du mal à reconnaitre son mari. En apparence il était resté le même, mais à l’intérieur, c’était comme s’il s’agissait d’une autre personne. Il est hautement probable qu’avec le temps, le médecin aurait fini par redevenir le même, seulement, il n’en eut pas l’occasion. A peine deux mois après qu’il soit enfin revenu chez lui. Un duo de ninjas d’élites du clan Tsuteru  fit irruption à Goa. Rapidement, ils retrouvèrent la trace d’Akainu et tentèrent de l’éliminer. Bien que notre médecin soit un remarquable combattant, il ne fut pas en mesure de protéger sa famille des dommages collatéraux que causa le combat. A un moment, alors qu’il perdait l’avantage, il esquiva une puissante boule de feu, malheureusement, en faisant cela, c’est sa femme et sa fille qui furent touchées. La rage s’empara subitement du médecin et il n’eut alors plus le moindre mal à venir à bout de ses opposants. Il trancha la gorge du premier, tandis que le dernier survécut de peu. Il tenta bien sûr de soigner sa famille, mais c’était trop tard, il étaient déjà morts. A partir de ce jour là, il ne fut véritablement plus le même. Le jeune Akainu tel qu’il existait avant mourut, laissant la place à celui que nous connaissons aujourd’hui. La tristesse ne s’empara pas de son coeur, loin de là, elle ne laissa place qu’à la colère.


Akainu désirait dès à présent venger sa famille. Pour cela il devait savoir comment les ninjas de son clan avaient retrouvés sa trace. Bien qu’il ait déjà son idée sur la question, il voulait en être certain. Il soigna un minimum le survivant afin de pouvoir librement lui poser ses questions. L’homme s’avéra être une tombe durant de longues semaines. Il refusait de parler, mais finalement, au bout d’un long mois de torture, il finit par cracher le morceau. Étant donné que c’était lui qui avait tué sa famille, il décida de le laisser agoniser sur place, ses blessures allant le tuer lentement de toute manière. Apparemment, suite à ses retrouvailles avec son père, ce dernier en informa le chef du village. La suite était claire, celui-ci avait ensuite envoyé des hommes pour l'éliminer. Akainu savait dès à présent auprès de qui il devait se venger et il ne s'arrêterait pas avant d’avoir ôter la vie de son père. Afin de d’assurer une plus grande discrétion, le médecin récupéra les habits de l’autre de son captif et partit en direction de son village natal.


Le voyage ne fut pas bien long. Lorsqu’enfin notre homme pénétra au sein de la cité qui l’avait vu naitre, il se dirigea de suite vers l’hôpital. Là bas, il expliqua devoir délivrer un message venant du cgef à Andô. Toutefois, son père ne travaillait pas ce jour là. Akainu prit donc le chemin de la maison de son enfance. Il sonna à la porte et entra après qu’on père lui ait ouvert. Le médecin lui confia un parchemin en prétextant qu’il émanait du chef de Yuki. Andô s’en empara et commença à la lire. C’est alors que son fils lui ôta la vie en lui tranchant la gorge. Ce jour là, Akainu Tsuteru devint officiellement un déserteur du clan Tsuteru.


La vengeance apaisa-t-elle notre homme ? Non, bien évidemment pas. Reste qu’il avait vengé la mort de sa femme et de sa fille. Ce n’était là qu’une très faible consolation, mais elle le satisfaisait néanmoins. Akainu ressentait en lui un vide, comme un trou, un manque, comme si quelque chose avait disparu sans pour autant céder sa place à autre chose. Le médecin étant dorénavant activement recherché par son village natal, il lui fut impossible de retourner vivre paisiblement à Goa. Et de toute manière, il ne le voulait plus. Akainu ne voulait plus aider son prochain. A quoi bon ? Lorsqu’il s’était sacrifié pour aider les gens durant la guerre, il n’en avait que peu souvent été remercié. Pire, c’était à cause de cela que son ordure de père avait pu le retrouver et lancer des hommes à sa recherche. Dorénavant, Akainu n’aiderait plus son prochain, il ne soignerait plus les gens. La médecine venait de lui prendre sa vie, alors il allait s’en servir comme d’une arme. L’iroujutsu lui permettrait dès à présent de se faire de l’argent, qu’importe la manière. Lui qui n’éprouvait aucun intérêt pour les billets vert y trouva alors une consolation. Plus il aurait d’argent, plus il pourrait vivre agréablement. Plus il deviendrait riche, mieux il pourrait se défendre face aux chasseurs de son clan. L’argent, voilà qui serait sa porte de sortie. Il n’en ferait pas une obsession, mais il verrait maintenant les ryos comme un pont vers le bonheur, la renommée, ainsi que la puissance.


Akainu se demanda ce qu’il pouvait bien faire pour amasser de l’argent. Les choix qui s’offraient à lui étaient divers, mais cependant assez limités. Il pouvait devenir mercenaire, vendre ses talents de ninja contre de l’argent. Il pouvait très bien devenir tueur à gage, ou bien même encore se lancer dans la criminalité, voir même devenir chasseur de primes. Il y’avait de très nombreux réseaux criminels à travers le monde. Seulement, pourquoi ne pas créer le sien ? C’est cette idée qu’il retenu au final. Après quelques semaines de réflexions et après avoir pris contact avec le monde criminel de plus près, il en vint à la conclusion qu’il pouvait très bien mettre ses compétences de médecins en oeuvre. En effet, notre déserteur fit la connaissance d’un homme étrange et baignant dans un trafic des plus sombres. Après quelques recherches, il découvrit qu’il existait un marché noir où se vendaient des organes. Cela allait de simples organes venant de civils à ceux issus directement de shinobis. La croyance populaire semblait dire que les organes ninjas valaient plus car étaient plus concentrés en chakra. Akainu se moquait bien de la raison, tout ce qu’il savait dorénavant, c’était qu’il pouvait voler les organes des gens avant de les revendre.


A partir de ce jour, notre médecin commença donc sa carrière de criminel. Tout d’abord, il se fit passer pour un chirurgien ninja et entreprit de voyager à travers le monde, loin de son pays natal. Il écumait les villages civils et faisait en sorte d’être sollicité par les habitants pour quelques opérations. Ce ne n’était en rien difficile, après tout, suite aux multiples batailles, de nombreuses personnes, même au sein de la population civile, étaient blessées et mutilées. Pratiquer des opérations sur ces pauvres gens ne fut pas bien compliqué, le comble étant qu’il les faisait même payer pour ses services. Au final, ses client se retrouvaient tous six pieds sous terre, vidés de leurs organes. Après avoir pris soin de conserver ceux-ci, Akainu allait les vendre. Il n’avait absolument aucun scrupule, c’était un véritable monstre. Son petit business marcha très bien et dura deux belles années, seulement au bout d’un moment il commença à battre de l‘aile. Pour cause, notre médecin acquerra une certaine notoriété et fut même surnommé le Chirurgien de la Mort. Il sembla donc évident qu’il devait dès lors changer de terrain de chasse.


Avec le temps, il avait rassemblé quelques hommes avec lui, finalement, au bout des deux ans, il comptait pas moins de vingt criminels sous ses ordres. Comme il n’avait d’autre choix que de trouver une manière différente pour trouver des organes, Akainu décida de se rabattre sur les shinobis. Il importait alors peu de savoir s’ils étaient puissants ou non car même les organes d’un genin valaient beaucoup plus de ryos que ceux d’un civil. Dès les premières ventes, notre médecin se rendit compte que les shinobis allaient très clairement le rendre riche, et très rapidement. Appâté par le gain, il chercha à gagner toujours plus. L’idée qui lui vint en tête pour cela était on ne peut plus simple: dépouiller des ninjas primés de leurs organes. Ainsi il pourrait tout aussi bien se faire de l’argent sur leur nom que sur leur corps. Il se retrouva ainsi dans la peau d’un chasseur de primes, bien que ce ne soit pas son souhait premier. En peu de temps, l’argent se mit à couler à flot dans les poches de notre homme. Plus les mois passaient, plus sa fortune grandissait. Il joua à ce petit jeu durant des longues années. Six ans pour être exact.


Maintenant âgé de 34 ans, le médecin désira vivre plus calmement. Il avait sous ses ordres un bon paquet de monde, aussi, il ne se déplaçait déjà plus que pour éliminer des ninjas trop puissants pour ses hommes. Sa fortune était tout bonnement colossale et elle lui permit de se mettre dans la poche le seigneur du Pays de la Terre. En lui reversant la moitié de tout ce qu’il avait, il put obtenir de celui-ci une immunité totale sur ses terres, ainsi qu’une protection contre le clan Tsuteru. Il devint en fait officiellement un noble du Pays de la Terre. Avec la moitié de l’argent qui lui restait il fit construire un immense manoir à quelques kilomètres de la capitale. Bien que dépouillé de la quasi totalité de sa fortune, notre homme se retrouva dans une position absolument idéale pour un criminel de son rang. Malheureusement, il ne pouvait pas se reposer sur ce qu’il avait déjà, il devait regagner tout les ryos qu’il venait de perdre, c’était une nécessité pour lui.


Notre médecin eut bien plus de temps pour réfléchir à une manière de se faire toujours plus d’argent. Il y songea durant un long moment avant de finalement trouver l’activité parfaite pour lui et ses hommes. Qu’est-ce qui rapportait le plus d’argent pour les criminels ? Assurément les primes. Seulement, contrairement à la croyance populaire, le chasseur n’avait au final qu’une partie de la récompense, le receleur lui aussi touchait sa part du gâteaux. Qui plus est, il pouvait ensuite à loisir disposer des corps, que ce soit pour leurs secret, ou bien leurs organes. Ce travail conviendrait donc parfaitement à notre cher médecin. C’est ainsi qu’il dispersa tous ses hommes à travers le monde, dans chaque pays, afin d’y installer des repaires où les ninjas pourraient y échanger des corps primés. Ne voyant pas d’un très bon oeil la concurrence, Akainu ôta la vie à tous ceux qui résistèrent à son entrée fracassante dans ce marché noir. Finalement, le temps passa et il s’imposa comme le numéro un, pour ainsi dire, il termina par être le seul. En effet, les autres le rejoignirent de leur plein gré, ou bien il les paya.


En seulement quatre ans, le chirurgien de la mort retrouva l’intégralité de sa fortune et la multiplia par deux. Sa richesse était si grande qu’elle faisait de l’ombre à celle de son seigneur. Cependant cela commença à attirer les foudres de ce dernier. Bien qu’il ferme les yeux sur les agissements du médecin, il commençait à avoir peur que celui-ci ne décide un jour de l’évincer. Akainu se rendit compte des doutes de son seigneur et décida d’y remédier. Il ne désirait absolument pas le tuer, il avait besoin de lui. Aussi, il fomenta un coup d’état à l’encontre du Daimyo. Après qu’il eut prit de l’importance et que le seigneur en ait été informé, Akainu vint le voir et lui assura qu’il le protègerait. Notre déserteur assassina alors de sang froid tous les hommes qu’il avait pourtant personnellement entrainés là dedans. Grâce à ce coup de maître, le Daimyo se rangea définitivement de son côté, le voyant comme un véritable allié. Akainu sauta alors sur l’occasion et fit en sorte d’obtenir de l’importance au sein de la cour de son seigneur. De cette manière il parvint à devenir ambassadeur du Pays de la Terre en plus de son titre de noble. Dès lors, il commença officiellement à suivre les directives de son Daimyo, bien que ce dernier sache pertinemment qu’il valait mieux éviter de lui donner des ordres. Aux yeux du monde en tout cas, le médecin devint alors un simple diplomate de son pays.


Akainu ne pouvait pas rêver meilleure position que celle-ci. Dans l’ombre, il dirigeait un véritable empire du recel de cadavres, alors que dans la lumière, il n’était qu’un simple noble du Pays de la Terre, ambassadeur de celui-ci qui plus est. Les années continuaient de succéder pendant que notre homme peinait à trouver où entreposer toute sa fortune. Il avait tout ce qu’il avait désiré depuis si longtemps. Seulement voilà, maintenant qu’il possédait déjà tout cela, l’envie se fit plus grande. Il y’avait bien une chose qu’il ne possédait pas: le pouvoir. Akainu était déjà riche et contrôlait presque son pays. Mais voilà, le fait était qu’il n’avait pas de véritable puissance militaire. C’était cela à son sens qui caractérisait le véritable pouvoir. Comment l’obtenir ? Tout simplement en arrivant à la tête du clan le plus puissant du pays de la Terre. Il s’agissait bien entendu du clan Ryotenbin. Dans peu de temps, il était évident qu’il suivrait la voie des clans Uchiha et Senju. Akainu sentit qu’il devait saisir sa chance, il devait devenir le chef des Ryotenbin. La question qui se posait était très simple: comment ? Certes, il avait déjà une immense puissance mais sa fortune ou sa faible puissance militaire ne seraient pas suffisante. Il avait besoin d’un vrai moyen de pression. Le médecin ne voulait pas devenir le chef en se faisant aimé, non, il voulait être craint et redouté par ceux qui seraient plus tard sous ses ordres. Il avait toujours agit de cette manière alors pas question de changer à présent.


Bien évidemment, Akainu savait très bien comment s’y prendre. Il devait acquérir à lui seul  une puissance surhumaine. Le genre de force qu’un pays entier ne peut que désirer. De quoi s’agissait-il ? Bien évidement de son pouvoir spécial. De quoi s'agissait-il ? Du jiongu. Durant la majorité de sa vie, notre homme avait pensé que les fils noirs sortant de son corps ne servaient qu'à lui recoudre ses plaies, mais la vérité était toute autre. Après avoir mené de longues recherches et fait un nombre incalculables d'expériences, il se rendit compte qu'il pouvait voler le coeur d'un autre shinobi pour avoir la maîtrise sur son affinité de prédilection. Comme il avait déjà la maîtrise du doton, il se mit en quête des quatre autres affinités primaires qui lui manquaient. Le criminel fit fonctionner son réseau à plein régime pour localiser avec exactitude la localisation d'experts dans la maîtrise des dites affinités. Akainu entreprit ce qui serait sans nul doute l’évènement le plus difficile et le plus important de sa vie: la collecte des leurs coeurs. Notre homme eut recours à tous ses hommes. Qu’il s’agisse de ses soldats d’élites ou de ses vulgaires chasseurs de primes sans noms, il leva un véritable contingent pour s’en prendre à ses pauvres cibles. Les batailles qui opposèrent Akainu et ses hommes aux clans abritants les proies furent sanguinaires. Malheureusement pour lui, durant les affrontements, il perdit presque l’intégralité de ses hommes. Cela porta un coup immense sur son réseau criminel qui perdit de son importance. Mais tout cela lui importait peu à présent. Durant les années qui suivirent, le shinobi s’exerça longuement afin de pouvoir maîtriser son nouveau potentiel. Une fois que cela serait fait, il se chargerait du cas des Ryotenbin.


Finalement, le village de Konoha vit le jour, alliance des clans Senju et Uchiha. Peu de temps après, au pays de la Foudre, un pays s’apprêta à voir le jour lui aussi. Akainu comprit qu’il était grand temps pour lui de s’imposer comme le numéro un. Fort de sa puissance politique et personnelle, il alla voir le chef des Ryotenbin et lui proposa un marché. Les deux hommes devaient combattre. Si Akainu remportait la victoire, il prendrait les rennes du clan, le cas échéant il se mettrait au service du chef. Cupide et avide de la puissance du médecin, le chef accepta. Bien qu’il était particulièrement puissant, le Ryotenbin ne fit pas le poids et fut misérablement exécuté par Akainu. Le médecin se proclama alors chef du clan et assassina tous ceux qui remirent en cause son poste. Maintenant qu’il avait la fortune, la puissance militaire, la puissance politique, il commença à unifier le pays de la Terre autours de son clan. C’est ainsi qu’Iwa vit le jour. Ayant le soutien du seigneur du pays et de son clan, Akainu s’autoproclama chef du village et prit le nom de Tsuchikage. Rapidement, il devint un véritable dictateur auprès des siens et à l'international. Notre homme fait assassiner quiconque s’oppose à lui ouvertement ou secrètement. Il a pour cela mis en place une police politique particulièrement efficace. Pour autant, Akainu ne s’en prend jamais aux siens sans raison. La seule chose qu’il désire à présent, c’est de prendre le contrôle du monde. Il considère qu’Iwa est le plus puissant des villages et qu’il doit par conséquent s’étendre au détriment des autres pays. Pour cela, il mène le pays dans une politique de l’autarcie et une immense hostilité envers les autres grands villages ninjas. Une chose est certaine, Iwa sera l’instigateur de la prochaine grande guerre à venir...





١ PSEUDO : ///
١ AGE DU JOUEUR : 19 ans
١ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Joker
١ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Sympa, bcp de choix surtout !
١ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Souvent
١ Votre (vos) personnage(s) préféré(s) dans le manga : Danzô - Hanzô - Tobirama


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: Ryotenbin Akainu - Shodaime Tsuchikage (Terminé) Lun 26 Jan - 5:50


L'évaluation












× L'heure du jugement est arrivée ♪ ×


Bienvenue sur SnH mon vieil ami, si tu peux me permettre de t'appeler ainsi. Nous avons un certain passé, pas toujours rose, mais je crois que le tout est réglé et que nous pouvons faire en sorte que ce forum devienne notre maison. Je me considère privilégié de pouvoir compter sur un membre de ta trempe, tu sauras te montrer divertissant sur la box tout en faisant avancer l'histoire avec un personnage des plus intéressant. Bref, comme pour tous les postulants Kage, je ne respecterai pas mon modèle. Je vais plutôt y aller comme je le sens, afin de bien transmettre mon opinion. So, allons-y.

Ton personnage est des plus intéressant, rafraîchissant si je peux me permettre. J'ai vu à maintes reprises des méchants dictateurs de pouvoir. Cependant, la façon dont tu as amené le tout est bien fait, le tout a un certain fil conducteur, nous pouvons ressentir l'amour de ton personnage pour la gloire, le pouvoir et l'argent. C'est un mégalomane en puissance qui fera tout en son pouvoir pour en avoir plus, et toujours plus. Je dois t'avouer qu'à la simple lecture de ta fiche, j'ai cru que tu étais possiblement un GB, mais une fois que nous avons pu discuter en privé, j'ai pu m'assurer de tes motivations, de tes buts et plans pour le village, pour ton perso. Ce que j'ai entendu, ou plutôt lu, m'a vraiment plu. Le village serait entre de bonnes mains avec toi, tu as de l'ambition et tu feras assurément bouger les choses, ce qui est primordial pour un forum avec une trame comme la nôtre. Ça nous prend des leaders, qui pourront prendre le tout en main afin de faire de notre histoire, une histoire unique qui donnera à d'autre gens de venir la vivre, la partager et l'écrire avec nous. Tu m'as proposé certaine chose lors de notre discussion et je crois que le forum ne pourra que profiter de telles idées. Bien sur, ta présentation n'est pas parfaite. Je ne suis pas du genre à relever tout les fautes, mais je crois qu'il ; serait bien de mentionner quelque petits trucs pas bien méchant. Tu as oublié quelques virgules par-ci par-là, tu t'es aussi trompé de terminaison et de temps de verbe quelque fois, mais sur l'ensemble du texte, ce n'est pas bien grave. En général, ton français est excellent, j'ai déjà vu mieux, mais disons que j'ai souvent vu pire, on peut donc considérer le tout comme un point fort. De plus, la longueur de ton texte est très respectable, certes quand on demande un tel poste, on se doit de pondre un truc conséquent. Y'a un moment que j'ai moins aimé, disons accroché, dans présentation. Tu as changé de pouvoir soudainement, suite à une discussion, et tu as donc procédé à quelques changements dans ta fiche, ça se ressent, c'est de moins bonne qualité qu'originalement. Mais bon, ce n'est pas majeur comme problème. Comme tu dois le savoir, je ne suis pas le plus sévère des correcteurs, mais je crois qu'il est idoine d'affirmer que ta présentation ne comporte pas de problème majeur. Il y a certes quelque petits trucs qui auraient pu être un tantinet meilleur, mais globalement, c'est excellent, selon mon humble avis. Voilà pourquoi je te valide donc Shodaime Tsuchikage. Voilà de bien gros souliers que tu auras à chausser, je te fais confiance, maintenant fait honneur à ton rang. Avant de poster, j'aimerais aussi mentionner deux petites choses, concernant tes pouvoirs, ne prend pas tout accepter d'office, nous avons discuté sur skype et ta façon de voir la chose semblait bien, explique le aussi bien, et modère le, dans ta fiche technique afin que les autres admin puissent le voir comme tu me l'as expliqué, mais bon,  c'est un autre dossier. Finalement, sache que nous devrons rester en contact afin de collaborer pour un glorieux avenir pour le forum.

La Suite

Maintenant que tu es validé, tu peux enfin passer à la suite des choses! Voici quelque liens qui te seront des plus utiles pour poursuivre ton aventure parmi nous!

-Avant de partir au combat, tu pourras faire ta fiche technique ICI

-Une fois le tout fait, si tu n'as pas de partenaire avec qui rp, tu peux en faire la demande ICI

-Quand le rp sera terminé, tu pourras le faire corriger et ainsi avoir ton expérience en faisant une demande ICI

-Après cela, si tu veux, tu pourras venir te détendre ICI et ICI

-Finalement, si tu as des questions, ne te gènes pas et viens les poser ICI




Bigboss
©Chk Marvel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ryotenbin Akainu - Shodaime Tsuchikage (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Deuxième: Avant de Partir à l'Aventure :: Les Présentations des Membres :: Iwa-