Partagez|

Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chûnin de Kiri
avatar
Chûnin de Kiri
Messages : 2
Date d'inscription : 20/01/2015

MessageSujet: Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé) Mar 20 Jan - 16:24



"Yato de Kiri"



١ NOM : Aucun

١ PRÉNOM : Yato

١ SURNOM : Aucun

١ AGE : 18 ans

١ SEXE : Masculin

١ VILLAGE : Kiri

١ Rang Souhaité : Le rang le plus haut qu'il vous semble possible avec ma présentation, je vous fais confiance.

١ NINDÔ : « Protéger les miens envers et contre tout »

١ AFFINITÉ : Suiton et Fuuton

١ SPÉCIALITÉ : Taijutsu et Kenjutsu (Ninjutsu aussi mais j'ai lu que c'était acquis)









Mental*
Yato a été élevé dans l'entraide et c'est de là que vient son obsession de faire passer les envies de son entourage avant les siennes. Il préfère de loin apporter assistance à son village, à ses habitants que plutôt que se préoccuper de sa petite personne. Notre orphelin est plutôt du genre à réfléchir avant d'agir, voir même un peu trop des fois. Il prendra le temps de bien peser le pour et le contre. On parle bien sûr dans la vie de tous les jours, en combat réel c'est tout autre chose. Quand notre jeune Yato commence un combat, sa personnalité lui joue des tours. Il n'en est pas pour autant possédé ou alors malade. Cependant quand il se retrouve face à un danger nécessitant de sortir les armes, il devient très violent avec ses adversaires. Il n'hésite pas à déformer le paysage, à détruire tout ce qui se trouve autour de lui pour arriver à ses fins. Le fait de ôter une vie ne lui cause guère de problème si c'est dans un but précis, apportant quelque chose à son organisation. Au niveau de la stratégie, il n'applique que de basiques stratégies en affrontement. Il ne porte pas attention au fait de réfléchir vingt heures pour une durée de combat de vingt minutes. En cas de guerre ou d’événement majeur, il préfère de loin laisser les stratèges lui dicter les choses à accomplir. Mis à part ces petits détails, il est très fourbe et n'est point dérangé par le fait de tuer un ennemi dans son dos ou lâchement. Son seul but est d'accomplir les objectifs demandés en répondant au mal par le mal.

Voilà ce qu'il en est pour sa façon de combattre, on peut en revenir à son caractère. Il est comme dit, très gentil et avenant avec les gens. Il est très fiable et respecte ses engagements coûte que coûte, il met un point d'honneur sur certaines valeurs essentielles à la vie d'un Shinobi. Malgré le foyer où il a été éduqué, il reste toujours poli et on ne peut lui faire dire aucune grossièretés. Il est aussi très respectueux par rapport à la hiérarchie et tout autant avec les femmes. Savoir s'incliner quand il le faut est quelque chose qu'il applique. Notre jeune Shinobi ne juge pas les ordres, il les exécute quand le besoin est. Il serait prêt à tout pour Kiri, après tout il n'est connu que comme Yato de Kiri. Celui-ci ne prononcera jamais son nom de famille, pourtant il le connaît. Ce n'est pas car c'est un secret confidentiel, c'est seulement car il n'aime pas le dire. Il ne parlera que très peu de ses secrets, de son passé ; Lui il ne fait que écouter, il lui est bien plus facile de tendre la main que de se confier.


Un esprit sain dans un corps sain, c'est ce que pense notre jeune combattant du village de Kiri. Il déteste la cigarette et toutes les drogues actuelles, étant des nuisibles pour le corps humain. L'entraînement est tout aussi important à ses yeux, Yato ne se laisse pas dépasser et n'accepte pas de stagner. Il ira toujours au bout des choses et donc comme son but est de devenir le plus fort, il ne s'arrêtera pas de s'entraîner avant d'avoir rendu l'âme. Son honnêteté est à toute épreuve, il n'a même que très peu de tact et n'hésite pas à réprimander son entourage. Si il vit avec certaines valeurs, il oblige même à ses élèves des entraînements intensifs, des excursions. Il considère tous ceux sous son aile comme sa famille, il ne laissera jamais tomber quelqu'un même dans les pires moments. L'amitié c'est important, la fraternité l'est aussi. C'est comme ça qu'il voit les choses, qu'il se comporte. Pour le reste, jugez en vous même.

On va aussi discuter de son physique, il est important de bien se faire à l'apparence de notre jeune homme Yato. Il est bien portant, il doit mesurer environs les 188 centimètres pour un poids moyen. Il se tient bien, toujours très droit en haussant légèrement son torse. Ses yeux ne sont pas si azurs que sa glace, ils sont bien plus foncés et on peine à discerner que ceux-ci sont d'une couleur bleue. Il porte souvent un uniforme noir simple et un peu lâche, ce qui donne possibilité de se mouvoir facilement si la situation l'oblige. Une chose importante, il a toujours derrière son dos un Katana. La garde est de couleur rouge rubis et la lame laisse apparaître quelques reflets d'une couleur similaire au tissu ornant la garde.  


 










Histoire*
Je naquis dans un petit village nommé Ochido, qui aujourd'hui fait parti des nombreux villages annexés par Kiri. Je ne peux donner les informations importantes « basiques » sur mes parents, ils ne m'ont laissé derrière eux qu'une serviette. On raconte que mes créateurs étaient à Ochido lors de l'accouchement, ils cherchaient à se débarrasser de l'enfant donc ce fût l'occasion. Cet enfant, ce n'était personne d'autre que moi. Des lâches, voilà comment je les nommais si bien, rien ne convenait mieux que ce mot si lourd de sens. Mon père, c'était lui qui avait eu le cran de me déposer devant une porte ; Je me demande aujourd'hui si c'était une porte hasardeuse ou alors il avait fait un choix parmi des familles, dans tous les cas il avait fait le seul bon choix de sa triste vie. Je me trouvais alors à la merci des Izami, cette famille était composée de la vieille mère Yuzu et de ses deux fils Yuko et Yuki. Il y avait bien le défunt mari, mais d'après ma mère adoptive, il était mort quelques années avant ma venue dans la bande. Je n'avais pas eu le plaisir de le connaître mais il était cependant comme un père pour moi. Je me l'imaginais bien mieux paternel que mon géniteur, quand on me contait des histoires à son sujet, j'avais des étoiles dans les yeux.

Je vais continuer sur cette lancée et parler de ma famille adoptive. De l'eau avait coulé sous les ponts et j'avais pris peut-être une dizaine d'années. Mes frères étaient amusés à l'idée de m'embêter, après tout être le petit dernier n'était pas de si bonne augure.  J'adorais passer mon temps avec eux, passant des simples bagarres à des coups idiots, j'avais passé tant de bons moments. Pour mes dix ans, la fratrie décida de faire une petite partie de pêche à la rivière qui se trouvait. Être avec famille, je ne demandais que ça alors je laisse imaginer mon enthousiasme. Bien sûr, la pêche était loin d'être rentable, on rentrait alors tout de même fier de cette petite journée entre garçons. Quand on revint au modeste domicile familial, on trouva notre merveilleuse mère au sol ne respirant plus. J'étais pétrifié à la vue de cette scène, mes frères eux étaient courageux et faisaient le maximum. Je n'entendais pas les cris, les pleurs, mon audition sélective m'avait permis seulement de déceler quelques mots : Crise cardiaque. Ma vie s’effondra en même temps que ma mère...

Quelques mois plus tard on habitait toujours au domicile familial, seulement on était menacé d'exclusion. Les factures étaient impayées, on ne pouvait subvenir à nos besoins. L’aîné essaya tant bien que mal de nous sortir de cette situation, mais c'était si difficile qu'un beau jour on se retrouva dehors. Ochido était un village marchand mais modeste, personne ne voulait avoir trois bouches à nourrir tout à coup. On prit chacun la décision de chercher du travail à droite et à gauche, que ça soit faire le larbin ou même être cordonnier. On ne ramenait pas assez pour trouver un toit, on avait à peine de quoi manger mais on s'estimait heureux. Après quelques efforts, on réussit à se fabriquer un petit abri au fond d'une sombre ruelle. Ce n'était pas si confortable et chaud que notre foyer, mais on trouvait quand même le temps de garder le sourire malgré ces épreuves. Je me souviens d'un jour où on mangeait devant un petit feu de camp. On vit un homme arriver avec ses grands sabots, vêtu comme un aristocrate. Sa tête suffisait pour nous faire comprendre que ce n'était rien d'autre qu'un vil voyou. Il nous proposa donc un plan alléchant pour cesser la mascarade qu'on surnommait « notre vie ».

Il était aisé de comprendre les intentions de cet homme, il voulait nous faire faire des combats illégaux dans la rue. On le nommait le Rouge dans le coin, il recherchait des combattants. Yuko mon grand-frère refusa qu'on y participe, à la place il voulait y aller seul. On ne pouvait le contredire, il était si têtu. Mon frère se lança dans une carrière illégale, il permit à notre fratrie de retrouver un logement. Je n'étais pas heureux de le voir revenir balafré et en sang, ça me faisait même mal au cœur. Le pire était que je ne pouvais rien faire, l'incapacité est une si grande faiblesse. Cependant grâce à ses actes, je repris goût à la vie un tant soit peu. On habitait maintenant dans une petite pièce où on dormait à trois, les toilettes étaient communs au bâtiment mais on avait un toit. Un éphémère bonheur, un jour Yuko revint avec une très grosse douleur à la jambe. J'eus le malheur de soulever son pantalon pour voir un os ressortant d'une affreuse plaie, le peu d'économie qu'on avait servit à utiliser les services d'un médecin. Il allait devoir rester de long mois sans ne rien devoir faire. Il était si abattu que j'en eus les larmes aux yeux.

Je voulais me rendre au combat mais j'en étais interdit, formellement par mes deux frères. Mais j'étais tout autant têtu que ces derniers, prétextant un travail j'allais remplacer mon estropié de Yuko. Je n'avais que très peu d'expérience et les années me forgèrent, j'apprenais de mes défaites comme de mes victoires. Je trouvais une excuse à chaque rougeur pour mes frères tandis que Rouge s'en mettait plein les poches. Je me rappelle d'un jour, je me trouvais face à un combattant hargneux qui n'hésitait pas à tabasser un enfant de treize ans.  Ceci n'étant pas le plus important, lors de ma victoire je vis mon frère avec une béquille m'observant avec ses yeux inquisiteurs. Je vins alors à lui pour m'expliquer mais il me regardait d'une telle façon que mes mots furent inutiles. Il me ramena donc à notre petit chez nous -payé par mes soins pendant ces derniers mois- avant d'être aux côtés de mon autre frère, pour me faire la morale. Je n'allais donc plus aux combats ce qui énerva au plus haut point Rouge. Un jour lui et sa bande de sbires mirent le feu à notre doux foyer. J'étais triste, très triste de voir ça. Mes frères et moi n'avions finalement pas de chance, cette vie n'était que faite de problèmes. Après quelques jours, Rouge nous interpella dans la ruelle qui était redevenue notre « chez nous ». Essayant de nous écraser de lui même, je me mis entre lui et mes frères pour débuter l'affrontement.

Il n'était pas si mauvais, si bien qu'il avait le dessus sur moi malgré mon niveau qui était tout de même très bon pour mon âge. Il enchaîna des coups si rapides que je tombais à terre au bout de deux minutes, il tira le Katana de son fourreau avant de me le mettre sous la gorge. Mes frères étaient apeurés et faibles face à la situation, lançant un regard sur eux je m'attendais à mourir. Le lieu de combat était tout de même vieux, il y avait des crevasses dans celui-ci où se trouvait un peu d'eau de la dernière pluie. Je sentis comme un lien entre moi et cet élément. Je soulevais alors ma main droite et l'eau suivait mon mouvement, je trouvais ça extraordinaire. Je me savais capable de certaines choses Shinobi, mais de ça je n'en croyais pas mes yeux. Je maîtrisais donc ce qu'on appelait le Suiton. Je lançai un regard meurtrier à mon agresseur avant de lui envoyer un petit croissant de lune formé en eau sur ses yeux. Aveuglé et coupé, il tomba au sol laissant tomber son Katana. J'étais blessé mais déterminé, je pris alors son arme pour inverser les rôles et lui mettre sous sa gorge. D'un coup sec, sa tête se sépara de son corps laissant une traînée de sang sur le mur à ma droite.Mes frères furent choqués de mon geste mais ils ne me le dirent jamais, par crainte peut-être..

La nouvelle avait été aussi rapide que le vent, le plus grand truand de la ville était décédé. Les habitants étaient un peu plus sereins à présent. Je compris la nature des pouvoirs, le chakra et tout ce qui s'en suit. Un homme d'un dojo maîtrisait lui aussi l’élément Suiton, il m'apprit alors gratuitement les bases rudimentaires sur le chakra et l'eau. En voyant ma détermination, il m'offrit une place dans son dojo ce qui me permit aussi de manier le Katana gracieusement donné par le Rouge. Les choses changèrent alors peu à peu, dans le village on me donnait quelques boulots à réaliser avec mes pouvoirs. Je faisais tout tant que c'était d'origine honnête. L'argent gagné me servait à louer une maison pour ma famille mais pas que, j'apportais assistance aux nécessiteux. Je voyais la vie comme ça, tant les années passèrent et tant je prenais en puissance.  Je n'avais pas qu'un Suiton inné, on parlait aussi de Fuuton, l’élément du vent.  Si on mélangeait les deux, ça ne donnait obligatoirement que de la glace.

Le monde changea, un village crée par deux grands clans fit son apparition. Et pas un village lambda, une nation Shinobi. Unifiant clans et hommes, il pouvait prospérer grâce aux missions accordées par les habitants du pays. Moi, je rejoignis le village de Kiri ce qui était totalement logique. Ochido faisait aussi parti intégrante du pays de Kiri, étant annexé. On m'accepta comme tel et je suivis un apprentissage pour apprendre à manier la glace. J'avais pris la résolution de protéger ma nouvelle patrie et même tout le pays. Je participais à des entraînements poussés tandis que mes frères s'adonnaient à du commerce dans le village. On n'avait pas les mêmes ambitions, les mêmes rêves, mais on restait une famille. Ma nouvelle vie me plaisait à merveille, j'avais tout auprès de moi. Si maintenant je dormais tranquille pour ma famille, j'étais moins confiant pour l'avenir du territoire. Ma position me permit de faire des recherches sur mes parents, je découvris mon nom de famille et quelques informations à leur sujet. Choses que je gardais pour moi.

Une menace constante planait sur le monde entier avec les démons, les Bijuus. Ces créatures sont recherchées par toutes les forces Shinobi, chacun veut sa part du gâteau. Le monde court à sa perte et je ne suis pas prêt à voir tout s'écrouler maintenant que ma vie est stable. Je vais protéger les miens, protéger le monde.







١ PSEUDO : Yato
١ AGE DU JOUEUR : 20 ans
١ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Top-site
١ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Il a l'air cool!
١ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Quand je le peux Smile
١ Votre (vos) personnage(s) préféré(s) dans le manga : Shikamaru et Naruto.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Kiri
avatar
Chûnin de Kiri
Messages : 2
Date d'inscription : 20/01/2015

MessageSujet: Re: Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé) Jeu 22 Jan - 9:28

Salut, ma présentation est finie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé) Ven 23 Jan - 4:46


L'évaluation












× L'heure du jugement est arrivée ♪ ×


Bienvenue sur le forum jeune Kirijin, c'est un plaisir de t'accueillir parmi nous!

Les +

- Ton histoire est vraiment intéressante, je l'ai dévoré, et ce, rapidement, car je n'ai pas été entravé par des fautes ou lourdeur majeures. Je tiens donc à souligner ce point. Ton récit est simple mais bien fait.

- Ton personnage ne l'a vraiment pas eu facile, tu démontres le tout d'une belle façon, on ressent la difficulté de son parcours dans tes écrits, de plus la découverte dramatique de son affinité au moment où vous alliez en morfler était bien faite.

Les -

- Je ne dirais pas que le français est un point faible chez toi, mais tu fais plusieurs erreurs facilement évitables.. Je m'explique, tu oublies beaucoup de virgules, parfois, tu fais des erreurs d'accord assez simple à éviter, je crois qu'une relecture supplémentaire ne ferait pas de tort plus tard. Mais bon, je n'en ferai pas un plat.

- Tu ne parles pas beaucoup de son parcours ninja, ce qui rend plus difficles de donner un ''grade'' à ton personnage. Tu as très bien fait son enfance, mais tu as un peu délaissé la fin, je trouve.

Verdict

Bon, je ne te cacherai pas que j'ai aimé ta fiche, cependant, elle comporte quelques lacunes. Je suis persuadé qu'INRP, tu pourras faire quelque chose de très bien. Étant donné le manque d'info' sur ton grade, je crois qu'il serait juste de te valider chunnin de rang C de Kiri. Ton personnage semblant savoir tout de même bien se défendre. Voilà, bon jeu.


La Suite

Maintenant que tu es validé, tu peux enfin passer à la suite des choses! Voici quelque liens qui te seront des plus utiles pour poursuivre ton aventure parmi nous!

-Avant de partir au combat, tu pourras faire ta fiche technique ICI

-Une fois le tout fait, si tu n'as pas de partenaire avec qui rp, tu peux en faire la demande ICI

-Quand le rp sera terminé, tu pourras le faire corriger et ainsi avoir ton expérience en faisant une demande ICI

-Après cela, si tu veux, tu pourras venir te détendre ICI et ICI

-Finalement, si tu as des questions, ne te gènes pas et viens les poser ICI




Bigboss
©Chk Marvel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Yato ~ Une vie à Kiri (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hara Kiri [Terminé !]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Deuxième: Avant de Partir à l'Aventure :: Les Présentations des Membres :: Kiri-