Partagez|

Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Mar 17 Fév - 1:19



Rencontre entre pupilles vers le clan



Assise sur un muret, tu regardais le ciel bleu de l'après-midi. Bordé par les nuages, tu te perdis dans tes pensées. La tranquillité autour de toi était nécessaire pour que tu maintiennes un bon équilibre. C'est pour cela, que tu t'accordais de temps à autres des journées de repos. Parfois, tu les passais à vadrouiller dans le village, parfois dans ton lit à dormir -dans ces cas-là tu sortais le soir et pour d'autre, tu restais seulement planté là comme ça le regard vide, à sentir le doux vent de chaleur sur ton visage. Après tout, les shinobis étaient humains eux-aussi. Pas seulement des armes de guerres qu'on pouvait sacrifier comme ça sur un champ de bataille dès leurs plus jeunes âges.

Dans ces moment-là, tu t'effaçais du monde, restant seule dans ton coin; avec pour seule compagnie ton ombre et les nuages qui filaient vers l'horizon infinis sans jamais pouvoir un jour arrêter leurs courses. Courir, toujours courir, toujours prouver sa valeur sinon c'est la mort assurer, ne jamais montrer de faiblesses non plus, car c'est mal vu. Aussi absurde que cela paraisse, chaque être humain finit par devenir proie de cela.

Ta chevelure virevoltait, tes yeux blancs fixaient l'horizon bleu. Le soleil tapait, le domaine du clan s'était éveillé depuis longtemps, et tu pouvais assister à tout ça de ton petit muret sur les hauteurs qui entouraient le domaine de la famille principale. A l'abri de toute intrusion sauf si on connaissait ce coin, ce qui pour l'instant ne semblait pas être le cas. Tu bougeais tes jambes. De gauche à droite, puis de droite à gauche. Tu te mis à fixer le domaine de la famille secondaire, tu ne connaissais personne de là-bas. Bizarrement tu éprouvais beaucoup de regret pour cette famille considérée comme secondaire dans ton clan. Tu ne comprenais pas comment on pouvait séparer une famille ainsi juste pour protéger tous les secrets d'un dôjutsu.

Comme si la confiance ne régnait pas dans une famille, dans un clan. Était-ce parce qu'il était connu dans le monde entier que votre famille avait décidé de se séparer en deux branches ? Tu ne comprenais pas. Le pourquoi du comment. Et personne n'avait jamais pris la peine de bien t'expliquer pourquoi la principale mettait la secondaire en dessous, avec un sceau maudit. Jalousie ? Convoitise ? Vengeance ? Toutes ses idées tournaient en boucle dans ta tête. Au fur et à mesure, tu imaginais le dénouement de chaque pensée.

Tu pris une grande inspiration, puis relâcha le tout. Quoi de mieux que de rien avoir à faire ? Il fallait que tu te vides la tête ! Trop de question sans réponses tuaient les interrogations toutes simples. Tu sentis une présence se rapprocher, alors tu te levas et te mis en position de défense ... Sale habitude que tu avais prise...


"Qui est là ? Je sais que vous êtes là ?"Dis-tu en voulant reculer, tu ne te souvenais plus que tu étais encore sur le muret, tu glissas.

Codage par Kuroki sur Epicode !


Dernière édition par Hyûga Chihaya le Mar 17 Fév - 20:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Konoha
avatar
Chûnin de Konoha
Messages : 20
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Mar 17 Fév - 12:58



∞ Rencontre entre pupilles
Hyuga Mihaya & Hyuga Junpeï


Ruelle du village de Konoha, Matinée


Soleil, nuages une bataille éternelle. Aujourd’hui ne faisais pas office de traité de paix dans cette vérité millénaire. Le soleil pointait tantôt le bout de son nez et nous faisait profiter des sens bienfaits, tantôt obstrué par ses nuages blancs qui nous privaient de ses rayons chaleureux qui illuminent à la fois nos cœurs et nos journées. Junpei était aujourd’hui comme ainsi dire en « repos ». Pas de missions, uniquement deux trois tâches ingrates à réaliser pour le compte du clan. En effet, son père l’avait sommé d’emmener des papiers de la plus grande importance à la demeure familiale d’une famille appartenant à la branche principale. C’est mission n’était ni un fardeau, ni un plaisir pour Junpei. En effet, malgré le fait qu’il avait tiré un trait sur tout ce passé haineux et complexe envers la branche principale, il n’en était pas pour autant moins exigeant vis-à-vis des personnes issues de la Soke. Par chance, notre cher Hyuga avait toute la journée qui faire cette unique mission et pouvait donc profiter de ce temps libre pour se reposer et pouvoir réfléchir et se libérer l’esprit. En effet, à l’image de ces nuages qui défilent sur le grand fond bleu qu’est le ciel, aime laisser ses idées parasites défiler sur le grand fond noir qu’est son esprit et les envoyer sur la toile pure et blanche qu’est la vie.

Mais dans un élan de motivation voulant à tout prix éviter de devenir le procrastinate du jour, Junpei se leva de la chaise sur laquelle il était assis chez lui. Enfila son capuchon rouge et s’en alla en prenant soin de vérifier qu’il ne laissait rien trainer chez lui. Effectivement, dans la famille de notre ami règne une règle d’organisation et de propreté à toute épreuve. Tout ce qui n’est pas rangé sera jeté ce qui est un bon dissuasif contre la fainéantise. Un rapide coup d’œil lui permit d’entendre le cliquetis de la serrure qui se ferme avec sérénité et plaisir d’aller prendre un bon bol d’air frais. Contrairement à d’habitude, Junpei marchait calmement, le pas léger et l’esprit détendu. Il est vrai que notre homme à bien mal digéré sa déconvenue lors de sa dernière mission qui ne fut pas un succès total. Son arcade à peine recousue atteste tellement fort de la suffisance dont notre petit vantard fut preuve lors de son combat. Une belle leçon de vie pour une première mission en tant que chuunin. Soupirant à chaque fois qu’il se remémore ce souvenir gênant, Junpei se cogna légèrement le front avec l’intérieur du poignet comme pour faire sortir ses souvenirs douloureux de sa vie à tout jamais.

Malheureusement, si Junpei avait bien apprit une chose de son passage sur Terre jusqu’à maintenant. C’est qu’il faut parfois payer cher le prix de l’apprentissage, et la note peut parfois s’annoncer salée. Mais trêve de déprime et autres sermon moralisateur qui pourrissaient le moral de notre jeune homme ici présent. Il releva alors le visage vers ces nuages qui le rendait tellement songeur. Puis finalement, il reprit sa marche en avant bien décidé à finir cette basse besogne journalière et enfin finir de se détendre. Alors un pas après l’autre il avançait utilisant toutes les ruelles possibles pour gagner de précieuses secondes de calme. A y penser le quartier du clan Hyuga était tout de même très calme. Le clan possède un esprit très conservateur et l’image des maisons se ressemblant donne vraiment une image de clone à l’intérieur de cette partie du village.

C’est alors qu’au détour d’une petite ruelle, alors que celui-ci était plongé profondément dans ces pensées. Il entendu quelqu’un lui demander quelque chose sans pour autant savoir d’où le bruit venait. C’est alors qu’il aperçut une silhouette féminine proche de lui. Au moment où il commençait à distinguer ce qu’il voyait, la personne glissa se retrouvant complètement en déséquilibre. Junpei alors pas du tout concentré assista à la scène un peu dubitatif. Que s’était-il passé à l’instant ? La personne qui venait de se tomber avec fracas l’avait-il appelé à l’aide ? La connaissait-il ? Cela faisait tout de même beaucoup de question pour une si petite situation. Notre jeune homme s’approcha alors de la maladroite du jour.


❝Est-ce que ça va ?"



Junpei n’était pas particulièrement rassuré car la personne aurait pu se faire très mal. C’est donc un peu réticent que Junpei avançait vers notre femme trébuchante. Et alors qu’il était en train de lui tendre une main en guise d’appui pour se relever. Quelle fut sa surprise de voir que cette personne était une personne du clan. A priori du même âge à quelques années près, cette jeune personne ne faisait par contre partie de la Soke. En effet sa manière de s’habiller et l’absence de la marque ne faisait aucun doute. C’est n’est donc qu’après quelques secondes de réflexion que Junpei réalisa qu’il était en train de dévisager un membre de la branche principale. Il se précipita alors saisissant délicatement les bras de cette jeune personne pour la remettre sur pied. S’assurant alors que la personne allait bien il prenait de ces nouvelles.

❝Vous ne vous êtes pas blessé ?

Dit-il pas particulièrement convaincu. Junpei durant toutes ces années n’a malheureusement eu que très peu de contacts privilégiés avec les membres de la branche principale. En effet, entre sa haine première puis sa prise de conscience quant à sa mission de dévouement total. Il était compliqué pour Junpei de communiquer de manière normale avec « ces gens là ». Mais il faut bien un début à tout … affaire à suivre.



made by great thief.



Dernière édition par Hyuga Junpeï le Jeu 19 Fév - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Mer 18 Fév - 15:14



Rencontre entre pupilles vers le clan




*Itaiii !* Pensais-tu à l'instant.


Tu venais non seulement de glisser, mais aussi de t’emmêler les pieds dans ta petite chute qui ne te faisait quand même pas trop de bien. Ce n’était jamais agréable de tomber brutalement sur le sol en quelque secondes juste par manque d'inattention. Quoique, était-ce vraiment de l'inattention ? Le regard de celui à qui tu venais d'adresser la parole assez froidement, t’avait perturbée. Il s'agissait d'une personne de ton clan ! Un peu plus jeune que toi. C'était pitoyable d'être tombé comme ça d'un muret, heureusement que père n'était pas dans le coin, tu aurais eu certainement le droit à un bon sermon de sa part. Malgré le fait que tu n'étais plus une petite fille inexpérimentée.

Tu te relevas doucement, mais surement, en prenant la main tendue par un membre de ton clan. Tu ne savais pas s'il faisait partit de la Bunke ou de la Soke. Pas d'indices le montrant sur son front, que tu avais regardé en remontant ta petite tête. Tu étais super gênée par cette approche. Tu savais que c'était une présence masculine qui t'avait relevée. Mais attend, s'il avait agi comme ça avec toi, c'est qu'il venait surement de se rendre compte que tu venais de la famille principale des Hyûga ! Puisqu'il venait aussi d'arrêter de te dévisager. Surement pour ne pas paraître trop méfiant à ton égard ou trop tendu. Encore un peu sonnée tout en étant relevée, tu secouas la tête pour faire partir l'affreux mal de crâne qui venait de t'asservir. Allez allez. Bref, ce n'était qu'un mauvais moment à passer. Puis après tout c'est comme si il était vraiment un inconnu au final.

A l'instant précis, tu ne savais pas que cette rencontre allait changée pas mal de choses sur ta vision sur la Bunke. C'était juste un pressentiment, mais il semblait différent des autres membres. Tu sentais que tu pourrais lui parler en toute franchise, sans être obligé de cacher tes idées de paix ou ton nindô. Eh Eh, ce n'était qu'une stupide réflexion de ta part, pour le moment il fallait que tu le remercie de t'avoir aidé à te relever. Mais il ne fallait pas non plus oublier les bonnes manières.
 
"hum...a...anô...gomenasai" Dit-tu encore plus gênée de la situation, tu n'avais pas l'habitude de parler comme ça en bégayant. Mais quand sa te prenait, sa te prenait et y avait pas moyen de t'en défaire sauf de reprendre ton calme. tu secouas tes vêtements blancs et bleus. Ils ne ressemblaient pas vraiment à ceux habituellement portés par les autres membres du clans. En fait il étaient plutôt simple, un short bleu foncé assez court, avec un pantalon blanc en dessous qui cachait tes fines et pâles jambes. Une longue veste blanche. Tu ne portais autre chose que chez toi ou en de rares occasion, alors autant dire qu'il passait souvent à l'eau et que tu le recousait souvent aussi. Après avoir repris tes esprits, tu t'excusas de ton habitude et lui tendis une main amicale en te représentant correctement et en répondant à ses questions :

" Enchanté, Hyûga Chihaya ! Je vais bien merci et toi ?" Fit-tu en lui faisant un sourire chaleureux.

Codage par Kuroki sur Epicode !


Dernière édition par Hyûga Chihaya le Ven 20 Fév - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Konoha
avatar
Chûnin de Konoha
Messages : 20
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Jeu 19 Fév - 22:58



∞ Rencontre entre pupilles
Hyuga Chihaya & Hyuga Junpeï


Ruelle du village de Konoha, Matinée



La jeune femme était consciente. Maldroite, mais consciente. Alors qu’elle se relevait légèrement en poussant un petit cri de douleur, elle regardait Junpei. Saisit sa main pour se relever et puis se remit en état. Elle était habillée de blanc avec un short bleu, des bonnes couleurs pour se salir lorsque l’on tombe. Alors qu’elle secoua ses cheveux, Junpei ne put s’empêcher de les trouver jolis. En effet, Junpei aime beaucoup le bleu et ne pouvait s’empêcher de les fixer quelques instants. Il sera interrompu alors que la jeune demoiselle voulait communiquer avec lui. Elle s’excusa puis se présenta en tant que Chihaya Hyuga. Elle précisa alors qu’elle allait bien et demanda la même chose à propos de Junpei. Notre jeune était un peu surpris, car il n’avait jamais rencontré de membre de la branche principale et encore moins féminin. Il ne savait pas réellement comment réagir dans cette situation. Malgré les airs très sociables de son interlocutrice, il ne voulait pas se laisser aller en disant quelque chose qu’il aurait regretté. Plus il observait cette personne, plus son subconscient le poussait à l’idée qu’il l’avait déjà rencontré quelque part avant. Contrairement à d’habitude, la mémoire de Junpei lui faisait défaut et il n’arrivait donc plus à se rappeler de l’endroit, ni du moment. Dans tous les cas, alors que les iris de la jeune dame était fixés sur lui, il valait pour Junpei qu’il réponde plutôt vite sous peine de paraître soit associable, ou dans le pire des cas bizarre. Et c’est quand il allait ouvrir la bouche que la jeune femme lui tendit la main en guise de salutation. Quel dilemme, que pouvait-il bien faire ? Il ne pouvait en aucun cas avoir de contact physique de ce type avec une personne de la Soke. Même si tout à l’heure, ils se sont touchés, mais c’était pour le bien de la personne et en aucun cas pour un échange social. Junpei était confus et devait réagir vite et bien. Il fit alors un peu en arrière et s’inclina en guise de salutation.



❝Je m’appelle Junpei Hyuga, merci de votre considération je me porte très bien. "



Alors le visage fixé vers le sol, Junpei restait bloqué comme cela quelques secondes qui lui parurent des heures. Son attitude et ses envies étaient partagés entre son caractère plutôt sympathique et son devoir de service qui l’obligeait à être aussi cérémonieux envers Chihaya. Il se relevait alors lentement les bras près du corps jusqu’à reprendre une position droite. Tellement fin qu’on pourrait le prendre pour une pancarte, il ne savait plus quoi de faire. Le soleil frappait de toutes ces forces et la chaleur s’accumulant à cette situation ridicule notre jeune homme commençait à rougir. Tous les signes étaient là, Junpei était mal à l’aise. Toutefois attention, je ne vous parle pas de la personne gênée du fait qu’elle ait un caillou dans sa chaussure ou une envie pressante. Je vous parle de la gêne lorsque vous lâchez une bêtise plus grosse que vous en public, ou bien que l’on vous désigne devant les autres. Dans le cas, présent Junpei était seule en tête à tête avec une héritière du clan. Il levait lui yeux au ciel ayant du mal à regarder Chihaya dans les yeux cherchant bien qu’est-ce qu’il pourrait lui répondre. Partir en courant, il l’avait envisagé, mais cela aurait pu être pris de manière impolie par notre jeune représentante du clan. Que faire ? Junpei avait beau retourner le problème dans tous les sens, il ne trouvait pas de solution miracle à ce problème, mais devait trouver une solution. Et comme tout homme lorsqu’il est dans l’embarras, il sortit une belle connerie.



"Vous … Vous allez bien ?"


Imbécile, stupide, débile. Nombreux sont les comparatifs qui pouvaient convenir à Junpei à ce moment précis. Il l’avait déjà demandé et en profitait donc pour paraître particulièrement simplet. Il devait retourner cette tendance déshonorante pour lui et son clan. Il prit alors une grande inspiration et tenta de faire le vide pour enlever le surplus de pression du à cette situation complexe.



"Pardon de m’être répété. Puis-je vous être d’une quelconque aide Madame Chihaya ? "



Junpei avait pris l’habitude de vouvoyer les personnes de la branche principale. Il est néanmoins vrai qu’il trouvait bizarre de la faire avec une personne proche de lui en termes d’âge. Il avait tout de même réussi à sauver les meubles dans cette discussion. Le vent soufflait faisant bouger légèrement ses cheveux au vent. La fraîcheur lui permettait de faire baisser la température afin de reprendre un teint de peau plus adéquat. Attendant de savoir s’il pouvait se rendre utile, Junpei ne devait pas non plus oublier le pourquoi de sa venue dans les quartiers de la Soke. Peut-être même que cette personne pouvait récupérer la lettre où lui indiquer la marche à suivre. Dans tous les cas Junpei était dans l’expectative et cette journée qui devait être simple se retrouve finalement bien plus complexe que prévu.


made by great thief.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Sam 21 Fév - 15:42



Rencontre entre pupilles vers le clan



Tu restas là pendant quelques minutes à le dévisager, ne sachant pas quoi penser tu lui fis un sourire, tu avais vraiment été un peu trop maladroite. Tu te demandais qu'elle image tu lui avais donné. Malgré le fait qu'au fond de toi tu t'en fichais, la première impression était toujours importante dans une rencontre, surtout entre membres d'une même famille, ou de clan. Dans le cas de lui et toi, ce fut un peu de comment dire... d’Appréhension ? Tu n'avais pas vraiment eut de contact aussi proche avec un autre membre du clan.

Tu n'arrivais vraiment pas à savoir s'il était de la Soke ou de la Bunke, mais après tout peu importait, il fallait que tu le mettes à l'aise, car Junpei semblait autant gêné que toi de cette situation qui était entièrement de ta faute, tss stupide méfianceTu détestais ce silence qui régnait entre vous deux. Cela avait eu pour conséquence de jeter un froid dans la conversation, en effet le jeune beau brun aux yeux blancs violacés, semblait s'être répété puisque celui-ci s'excusa. Très poli également il semblait.

Évidemment que tu considérais Junpei, après tout il venait de t'aider. Tu lui fis un sourire crispé, mais sincère. Tu imaginais comment il était quand il était enfant, tu avais une impression de déjà vu, peut-être parce que tu l’avais croisé quelques fois dans le domaine du clan. Pourquoi agissait-il ainsi ? Cela confirmait l'idée qu'il faisait partit de la Bunke. Un membre de la branche principale ne se serait jamais incliné en guise de salutation, tu refusais ce genre de salutations en général. C'est pour ça qu'il paraissait coincé à ton égard, tu considérais la branche parallèle comme l'égale de la Soke, et tu devais bien être l'une des rares personnes à le croire.

Il fallait que tu essayes de rattraper le coup mais comment ? Tu devais bien avoué qu'il ne t'aidait pas trop sur le coup. Il avait refusé quelque part ta main d'amitié, mais il devait y avoir des codes dans la Bunke qui lui interdisait un contact amical avec un membre de la Soke, dévoué, fidèle, serviteur il devait être ? Tu n'avais jamais aimé cette situation dans votre clan. Il fallait vraiment briser cette chaîne qui les séparait. Sa position te gênait aussi quelque part. On aurait dit que tu l'avais frappé ou engueulé, alors que ce n'était pas le cas !

Son regard plongé dans le sol, faisait qu'on avait l'impression qu'il était timide et renfermé sur lui-même. Il fallait que tu enlèves cette sensation désagréable qui était entrain de naître entre vos deux personnes. Tu étais entrain de le juger sans même t'en rendre compte ! Aie aie aie. Trouve un sujet de conversation, n'importe quoi, qui le ferait moins stressé. Moins penser à son devoir de servitude à ton égard. Tu voyais bien que rester plantés-là ne vous aiderait en aucun cas à redresser le fossé installé entre vous.

Heureusement qu'il faisait beau ! Que vous étiez rendu à la moitié de votre matinée. Cela ferait une excuse pour allez-vous balader dans le village ou dans le domaine du clan ? Ce serait certainement plus agréable pour vous deux que de vous ennuyer ici de mettre encore plus de distance. Tu en venais toi-même à te répéter, ironique comme situation non ? Si vos proches vous voyaient ils seraient sans doute morts de rire. Tu avais envie de rire lorsqu'il t’appela Madame Chihaya, c'était vraiment un comportement digne des membres de la Bunke très mal à l'aise avec leurs "aînés" de la Soke.

La brise matinale faisait soulevé vos beaux cheveux à tous les deux, tu devais l'avouer, physiquement, il était pas mal. Hum, bref passons cette autre pensée stupide, à croire que ta chute avait eu un impact considérable sur certaines parties de ton cerveau. Tu pensais a dû grand n'importe quoi, Baka ! Disait ton fort intérieur que tu avais développé depuis que tu avais des genins sous tes ordres... Bref osef. Tu cherchais quoi dire quand soudain, tu eus une idée de génie ! Une illumination ! C'était le cas de le dire !

"Mais dis moi Junpei-kun, que fait-tu par ici de si bon matin ? Tu sais que tu n'ai pas obligé de m'appeler "Madame" juste Chiha ou un autre surnom me plairait bien mieux que toute cette formalité !"

Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Konoha
avatar
Chûnin de Konoha
Messages : 20
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga) Dim 22 Fév - 22:22



∞ Rencontre entre pupilles
Hyuga Chihaya & Hyuga Junpeï


Ruelle du village de Konoha, Matinée



Junpei avait eu l’extraordinaire capacité de jeter un froid glacial dans une matinée ensoleillée. Proche d’un miracle cette attitude n’est pourtant pas forcée. Notre ami ici présent n’a malheureusement jamais appris à faire la part des choses. Il a aujourd’hui vingt-quatre ans et n’a connu que la haine et le service vis-à-vis de la branche principale. Les dix premières années de sa vie n’ont été basées que sous le rejet et la haine qu’il avait envers la Soke, la honte qu’il éprouvait envers son père qu’il voyait incapable de s’imposer et qui aimait confier sa vie dans les mains d’autrui. Il n’avait jamais connu que le mépris provenant de l’élite du clan qui ne voulait même pas entendre parler de la Bunke. Comment pouvait-il s’épanouir dans une société qui ne voulait même pas entendre parler de son existence. Puis vint cette terrible soirée où lors de l’attaque du clan, Junpei pris conscience en voyant son père combattre aux côtés de la branche principale que la servitude n’est pas nécessairement quelque chose d’honteux.

Cette tâche est certes ingrate, car jamais le devoir n’est récompensé, néanmoins Junpei l’avait accepté ce soir-là. Dès le lendemain de cette expérience, notre jeune homme aux pupilles blanches avait décidé qu’il ne s’orienterait plus jamais sur la voie de la haine et du déni, mais plus sur celle de l’exigence personnelle et de celle qu’il aurait à l’encontre de la Soke. Toutes ces belles paroles pour uniquement essayer de porter son clan le plus haut possible. Le seul problème reste qu’entre rejet et servitude, notre shinobi aux cheveux couleur ébène n’a jamais su trouver un juste milieu. Son adolescence l’avait formatée à vouvoyer, servir, écouter et exécuter. Junpei était devenu un outil à la solde de son clan et de n’importe membre du clan issu de la branche principale dont faisait partie Chihaya.

 Ainsi, lorsqu’elle devait se demander pourquoi son comportement était aussi distant elle ne pouvait comprendre la distance qui les sépare réellement, car personne faisait partie de la Soke ne peut vraiment saisir la différence de destin et de vie que subi quelqu’un de la Bunke. Alors que finalement seuls quelques instants s’étaient écoulés depuis la salutation formelle de Junpei, notre jeune Kunoichi était silencieuse. Elle ne devait probablement pas savoir comment réagir vis-à-vis du statut inconnu de Junpei. C’est alors qu’elle lui demanda ; toujours avec délicatesse : quel était la raison de sa présence ici. Quelle excellente opportunité se présentait à lui pour gagner du temps et distribuer son courrier le plus vite possible.



" A vrai dire, je suis venu déposer une lettre à l’attention du leader du clan de la branche principale. Pourriez-vous peux être m’indiquer le chemin à suivre ?"


Alors bien content d’avoir pu gagner un petit peu de temps dans sa matinée de repos Junpei entreprit de laisser un petit sourire trahir son visage strict qu’il arborait depuis tout à l’heure. Malheureusement pour lui, il risquait de vite déchanter, car Chihaya-San regrettait toute la formalité dont Junpei faisait preuve à son égard. Que pouvait-il bien répondre à cela. Comment acquiescer à une logique qui remet tous les préceptes de vie inculqués jusque-là en cause. Elle lui demandait d’enlever toute les fioritures et marques de respect telles que « Madame » voir même de lui trouver un surnom. Qu’était-il arrivé à cette jeune femme qui reniait tous les principes dictés par sa branche du clan. Notre jeune homme était complètement perdu vis-à-vis de cette situation, car il n’avait pensé avoir à faire à ce dilemme ci. Malgré sa demande, Junpei ne se voyait en aucun cas en capacité de la traiter comme tel actuellement. Par contre, de manière à ne pas paraître insolent allait faire quelques concessions qui devraient permettre d’alléger la conversation et d’éviter une lourdeur comportementale désobligeante vis-à-vis de Chihaya.


"Permettez-moi de m’excuser Chihaya-san. Je me permettrais alors de vous appeler par votre prénom comme vous le souhaiter."


Magnifiquement bien exécuté comme l’aurait fait un serviteur. Même si la formule parait plus fluide, la logique reste la même et Junpei appui toujours fortement la connotation de respect en acceptant les moindres demandes de Chihaya. Comment faire pour expliquer à cette personne que ce comportement n’est pas naturel pour lui et que forcément cela lui pose des soucis. La formule  serait déjà toute trouvée avec des membres de la branche secondaire. Comme quoi il est toujours extrêmement difficile de se défaire des vieilles habitudes prises par son corps et son esprit. Malgré son élocution plus que cérémonieux, Junpei sentait que sa résistance et la distance qu’il imposait vis-à-vis de son interlocutrice était finalement plutôt ridicule, mais respectait des principes forgés depuis beaucoup d’années. C’est alors que Junpei compris qu’il lui fallait expliquer pourquoi il adopte ce type de comportement envers Chihaya pour éviter de la froisser ou de la laisser s’imaginer de mauvaises choses.


"Pardonnez-moi Chihaya-san. Mais comprenez qu’un humble ninja issu de la Bunke comme moi ne peut en aucun cas s’adonner subitement à converser de manière totalement désinvolte avec une personne comme vous. N’y voyez rien de plus qu’un respect des traditions et rien de personnel."


Toujours trop sérieux, mais déjà pouvait elle comprendre plus facilement le déroulement des choses. Les points vitaux qui font que Junpei ne peut en aucun cas ajuster son comportement en fonction de qui se présente devant lui. Son père serait probablement fier de lui en voyant l’exemplarité dont il fait preuve. Junpei souriait tout de même, car il trouvait la situation intéressante. Tout le monde à l’intérieur du clan ne considère donc pas la Soke comme du bétail ou de la chair à canon. Voir même pire, des personnes impures. Le cœur de Junpei était brouillé, car pour la première fois de ma vie il était traité en tant qu’égal par quelqu’un de la Soke et en plus cette personne était charmante et jolie. Un bon ménage qui ne laissait pas Junpei indifférent.






made by great thief.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre entre pupilles vers le clan (Pv Junpei Hyûga)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: 火 Hi no Kuni 火 :: Village de Konoha :: Ruelles du Village-