Partagez|

Ormuzd Ahriman - Suna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Genin de Suna
avatar
Genin de Suna
Messages : 5
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 24

Fiche du Shinobi
Rang:
DC:

MessageSujet: Ormuzd Ahriman - Suna Mer 11 Fév - 12:09



"Votre Nom"



١ NOM : Ahriman

PRÉNOM : Ormuzd

SURNOM :

AGE : 21 ans

SEXE :

VILLAGE : Suna

Rang Souhaité : Chuunin max

NINDÔ : «La Science est l’art d’utiliser la Curiosité, tandis que la Curiosité fait l’homme ♫ »

AFFINITÉ : -

SPÉCIALITÉ : Kugutsu








Mental





    Chapitre I
    « L’être »



Ce monde a beau être complexe, il n’y a pas mille et une façons de vivre. Pourtant en y regardant ses traits, la seule envie qui me vient est de les suivre, d’en découvrir encore plus, de réussir à vivre le plus de choses qu’il m’est donné de vivre. Mais alors que le monde a le mérite d’être complexe, l’homme lui en a la malédiction. Bien entendu le fait que chaque homme puisse être différent est l’un des principaux attraits qu’offre le monde, la chose qui me donne envie d’en voir toujours plus. Pourtant c’est également la raison pour laquelle ce genre de chose est rarement faisable. Car l’homme dans sa complexité s’éloigne de l’autre, il ne veut plus se mélanger ou plutôt ne crois plus qu’une telle chose puisse être possible. Alors la plupart vivra sa vie comme la veille, le lendemain ne se situe alors plus devant lui, mais sous ses pieds. Bientôt il ne verra plus la beauté du monde qui l’entoure, il ne fera plus attention à ce qui l’entoure, et lorsqu’il le fera alors il commencera à haïr ce qu’il voit, un voile sombre aura alors obscurcie sa vision. Voilà la malédiction qui guette chacun de nous, lorsque la peur de la grandir nous oblige à n’être qu’une infime parcelle qui ne peut rêver de se libérer de son statue, d’être un autre ne serait-ce que pour un autre jour.

Aujourd’hui  j’en viens à faire un semblant de moral. Pourtant j’ai vécu jusque-là le dos courbait, n’arrivant à me redresser pour voir le monde qui m’attendait au loin. Car je savais que je ne pourrais jamais l’atteindre et la douleur serrant mon cœur face à cette vision m’effrayait. Loin du voile obscure, ma vision était pourtant celle d’un aveugle. Ma vie n’était pas mauvaise pour autant, la sourire ne me manquait pas, la plupart du temps oui. Néanmoins lorsque le soleil venait à se coucher au loin en reflétant sa beauté sur chacun des millions des grains de sable, mon sourire n’était plus, je ne pouvais simplement pas regarder une telle chose, moi qui la nuit arrivait ne faisait que rêver alors. Le jour levé, j’étais reparti pour un jour de plus, regagnant en enthousiasme, car je savais que j’allais faire dans la journée ce que j’aimais. Tour après tour, il y avait toujours quelqu’un pour en recevoir les qualités, mais ce n’était pas suffisant, ça ne m’avait même jamais suffi. Je voulais plus, j’ai toujours voulu plus.

J’aurai certainement pu avoir plus, mais là où je gagnais quelque chose, je perdais plus. Ma liberté. La famille, les clans, voilà ce qui avait tendance à limiter les hommes en ces temps. J’avais alors quitté ce monde, pour au final ne pas avancer plus que ça. Combien de temps je passai à gâcher la chance que je me fusse donné ? Alors il ne fallut qu’un jour pour que tout change. La rencontre avec une personne, elle seule me fit ouvrir les yeux à nouveau, me faisant par la même occasion la quitter pour découvrir pourquoi j’étais ici-bas. Le monde est vaste, je finirai par retourner vers elle, il me fallait avant cela vivre, simplement.

Me laissant porter par le vent, voyageant sans rien si ce n’est la volonté de voir ce que le monde me réserve, j’allai finir par arriver là où jamais je ne me serai vu. Mais aujourd’hui c’était le bon moment, demain serai peut-être différent …




 










Histoire




    Chapitre II
    « L’ombre »



Le pays du vent, connu pour ses vastes étendues de sable, ne laissait que peu de place à un signe de vie évolué. Ces êtres d’intelligence arrivaient tout de même à y construire de quoi y vivre, s’adaptant en s’accommodant à l’environnement hostile. De nombreux petits villages, si ce n’est la plupart du temps que trois ou quatre familles se réunissant et s’entraidant, parcouraient l’étendu de sable dont l’horizon ne laissait alors plus la chance d’en voir une parcelle. Un atout donné par ce lieu malgré les nombreux désavantages. Au moins les mauvaises rencontres se faisaient plus rares, mais jamais elles ne disparurent. L’hostilité, même en temps de paix n’avait pas envie de disparaître, trop confortablement nourrie et installée dans l’homme. C’est ainsi que les sages, ces vieilles personnes ayant vécu leur longue vie et eurent appris de leur expérience, faisaient toujours en sorte que les enfants alors innocent du monde furent mis en gardent de ce danger jusqu’alors aveugle.

Berros était le nom d’un petit village inconnu de la plupart des gens. Ce nom n’avait même que peu d’importance car seul les quelques habitants en gardaient la mémoire. Ici tous se connaissaient,  ils forment une grande famille qui ne fait que s’agrandir face à la bénédiction donnée par la prospérité. Les nouvelles générations se faisaient de plus en plus nombreuses, il était loin le temps où nous pouvions trouver que cinq à six enfant courir sur le sable en direction des dunes. A présent plus d’une dizaine se réunissaient aux alentours du village. Pour s’amuser, certes, mais on leur confié souvent la lourde tâche de surveiller les alentours ainsi que le troupeau familiale. Ainsi on les habitués à une responsabilité tout en leurs évitant d’être confrontés à l’ennui.

Pendant ce temps, la chasse étaient réservés aux quelques hommes pouvant agir de la sorte, tandis que les autres s’occupaient de l’intérieur du village. L’éducation des plus jeunes étaient donnés aux personnes âgées, alors que les femmes assuraient le confort et le bon travail des moins jeunes. Ainsi le village tournait admirablement, bien entendu il y eut des soucis, comme partout ailleurs, mais le rouage ancien suffisait pour que tout tienne et continue ainsi.

C’est dans ce climat de paix, qu’un enfant à la recherche de ses amis fini par un peu trop s’éloigner. Ce n’était pas la première fois pour lui, il avait même eu la chance de pouvoir allait avec son père rendre visite à d’autres villages comme le sien. Mais pour cette fois, il crut bien que son erreur allait être la dernière. Une ombre au loin se rapprochait, il était temps d’aller prévenir les adultes, mais un pas suivant l’autre, et la chute marqua le coup. A peine eut-il le temps d’ouvrir les yeux vers le ciel que la lumière du soleil fut cachée par l’ombre de la silhouette de l’inconnu.  
« La peur n’est jamais de bon conseil, lève-toi »



    Chapitre III
    « Toutes les occasions sont bonnes pour s’amuser ♫ »



Offrant sa main à l’enfant pour le soulever, ce dernier s’en sortait finalement qu’avec quelques égratignures. Rien d’alarmant, ce qui n’empêchait pas les larmes de sortir. Les cris n’auraient rien donné de bon, l’inconnu sortit donc de sa poche un paquet de carte pour attirer l’attention de l’enfant. Les dispersant d’un mouvement de doigts avant qu’une sorte d’un bond hors du paquet avant de tournoyer tranquillement avant de se poser au sol. Une autre suivit le même mouvement, puis rapidement la suivante, laissant place à une tornade de carte prit dans un mouvement symphonique où chacun semblait agir en réponse à son voisin. Tous finirent par tomber, ne laissant alors place qu’à l’une d’elle à la main de l’homme, la retournant en montrant son visage jusqu’alors capuchonné. Le visage du joker amusé dans la carte faisait reflet à celui de l’homme aux allures d’un clown. Un plaisantin aux miles et uns tours, il n’était qu’un amuseur voyageant seul de village à village pour trouver un publique.

L’enfant alors reposé de ses souffrances, l’homme sortit ce qui semblait être une petite trousse de secours. Du coton qu’il imbiba d’un liquide provenant d’une petite fiole, qu’il vint alors poser et étaler le long de la petite blessure du jeune. « Ainsi tu ne souffriras plus, il est par contre temps pour toi de rentrer à présent. » L’enfant ne fit qu’un signe de la tête avant de s’éloigner en courant comme il le pouvait. L’inconnu lui marcha tranquillement, il savait très bien qu’il finirait arrêté par les villageois alors prévenu de sa présence. Il fut par contre très bien accueilli, on lui offrit l’hospitalité, de quoi boire et manger en la présence des nombreux villageois tous plus gentils les uns que les autres. Il ne fut pas difficile de se familiariser avec toutes ces personnes, malgré qu’il puisse sentir le regard méfiant de la part d’une personne, bien qu’on lui révèle étrangement le fait qu’elle soit aveugle. La fête se poursuivit, il offrit plusieurs verres et profita de l’occasion pour montrer ses talents de magicien, rien encore de trop extravagant, mais bien suffisant pour amuser la galerie.

Lorsque la nuit tomba, qu’il ne resta plus grand monde, l’invité alla à la rencontre de l’aveugle. Qu’un mot lui fut donné avant qu’il ne sorte pour regarder la lune au point le plus haut à l’extérieur du village. Le sourire aux lèvres, la journée lui avait plu, il attendait plus de la nuit. Les préparatifs sont toujours des plus intéressants, il avait souvent remarqué qu’il y prenait parfois même plus de plaisir que de voir le résultat du travail qu’il s’était donné de faire. Mais cette fois il espérait bien qu’il s’amuserait plus dans le rôle de spectateur. « Ho, ca commence ♫ »  Une première lumière, une porte s’ouvrant pour laisser le corps d’une femme tomber au sol, de peur voulant s’éloigner de sa maison. Bientôt d’autres agiront d’une manière assez similaire, alors que les hommes eux debout le visage prit dans la folie de la rage, arme à la main s’approchait des femmes sans laisser de doute planer. « Le spectacle de la folie et de la peur est appréciable même sans avoir besoin d’y jeter l’œil »

La folie s’en prend aux hommes sans leur laisser la chance d’agir comme ils le souhaitent. Mais l’être le plus fou est celui qui l’accepte afin d’être libre d’agir avec cette folie, pour en bien n’être que son ombre. La folie fait oublier l’homme, mais sans elle l’art n’est plus…

    Chapitre III
    « Et Maintenant ? »


Le jour avait fait son retour, puis suivit d’une nouvelle nuit et encore quelques cycles ennuyant faisant de le veille qu’une image du jour présent. Bientôt ce monstre qu’est l’ennui finira par dévorer les quelques jours passés qui avait réussi à le combattre. Pourtant chaque jour était nouveau, et même si l’horizon semblait inchangé, chaque grain de sable la composant était différent de ceux vues plus tôt. Mais malgré la beauté du monde et ce que chaque jour donnait à la compréhension de ce dernier, ce n’était pas suffisant, il lui fallait beaucoup plus. Alors les rumeurs seront la carte de son périple et l’une d’elle trainait depuis quelques années, bien qu’au vue de l’importance de l’information il ne s’agit que d’un fait récent, le monde convergeait vers un point. Enfin, plusieurs points s’étaient vu naitre, mais récemment un nouveau avait fait son apparition au pays du vent.
Et qui dit concentration d’une population, dit également concentration d’une connaissance. Le bénéfice n’était pas négligeable et la curiosité de voir cette chose toute nouvelle suffisait même à y participer.
Voilà donc ce qui l’amenait à rejoindre ces personnes à la recherche de ce qui pouvait combler leur manque. Pas d’argent, ni de pouvoir, ni d’amour pour cette personne. Mais simplement l’envie de parfaire sa connaissance et lutte incessante contre l’ennui.





١ PSEUDO :
١ AGE DU JOUEUR : 21 ans
١ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Topsite
١ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Il a l’air sympa x)
١ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Le weekend le plus généralement
١ Votre (vos) personnage(s) préféré(s) dans le manga : Neji, Shikamaru, Kimimaro, après j’aime la plupart des perso’



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: Ormuzd Ahriman - Suna Jeu 12 Fév - 4:16

J'ai vu que tu as retiré le ''U.C.'', j'en conclue que c'est terminé? (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Suna
avatar
Genin de Suna
Messages : 5
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 24

Fiche du Shinobi
Rang:
DC:

MessageSujet: Re: Ormuzd Ahriman - Suna Jeu 12 Fév - 8:18

Il n'y a même jamais eu de U.C., mais je pense que j'aurai du prévenir que oui elle était fini ^^"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shodaime Hokage
avatar
Shodaime Hokage
Messages : 76
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Ormuzd Ahriman - Suna Jeu 12 Fév - 22:09


L'évaluation












× L'heure du jugement est arrivée ♪ ×


Bienvenue, je vais débuter la correction de ta fiche,

Les +

• MENTAL •

- J'ai vraiment apprécié ton style de plume. Tu utilise le "je" qui permets de bien cibler ton personnage et on entre directement dans ta tête. Tu utilises une forme de description différente des autres en étant vague mais tout en ciblant son mental.
- Très peu de fautes, il y en a quand même, faut pas abuser, mais elles sont rares et infimes.

• HISTOIRE •

- J'ai vraiment bien aimé ton histoire. Elle était agréable à lire malgré certaines phrases dont j'ai dû relire une seconde fois afin de la comprendre. Le texte est fluide et bien tourné.
- Le fait qu'au début, tu centres l'attention sur un jeune, puis sur ton personnage, fais que ce texte le rend plus vivant. Comprendre comment tu t'intègres et tu t'attaches aux villageois est aussi plaisant.

Les -

• MENTAL •

- La longueur est faible. Ton premier paragraphe explique plus ou moins une globalité du mental. Bien tourné, soit, mais je ne peux la compter réellement comme il se doit. De plus, tu n'explique pas clairement le mental de ton personnage. Va droit au but et évite les superflus.

• HISTOIRE •

- La ponctuation reste bonne malgré le manque de virgules sur certaines phrases.
- La longueur reste faible, tu aurais pu facilement argumenter sur certains sujets. Tu sautes beaucoup de détails ce qui fait qu'on est encré dans une très courte partie de ta vie.
- Les fautes sont rares mais fréquentes au début : "mais on leur confiait souvent la lourde tâche" ; "ainsi que le troupeau familiale" ; " la chasse étaient réservée"

Verdict

Je ne vais pas tourner autour du pot. Malgré la bonne qualité d'écrit, le fait que tu demandes le rang de Chuunin me semble peu convenable. Quelques points négatifs qui te permettent quand même d'avoir le "+" mais pour la globalité, tout me semble trop faible pour le rang que tu me demandes. Tu es donc validé en tant que Genin rang D+, je te laisse le "+" car je ne peux dire que ta présentation mérite le plus bas. Félicitation et bonne continuation.


La Suite

Maintenant que tu es validé, tu peux enfin passer à la suite des choses! Voici quelque liens qui te seront des plus utiles pour poursuivre ton aventure parmi nous!

-Avant de partir au combat, tu pourras faire ta fiche technique ICI

-Une fois le tout fait, si tu n'as pas de partenaire avec qui rp, tu peux en faire la demande ICI

-Quand le rp sera terminé, tu pourras le faire corriger et ainsi avoir ton expérience en faisant une demande ICI

-Après cela, si tu veux, tu pourras venir te détendre ICI et ICI

-Finalement, si tu as des questions, ne te gènes pas et viens les poser ICI




Super II
©Chk Marvel



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ormuzd Ahriman - Suna

Revenir en haut Aller en bas

Ormuzd Ahriman - Suna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ahriman, Guerrier Olympien de la Chimère (ok)
» Modèle de Présentation Suna
» Ninja de Suna
» [Suna] Clan Jishaku
» Kira Seki genin de Suna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Deuxième: Avant de Partir à l'Aventure :: Les Présentations des Membres :: Suna-