Partagez|

Sunakagure no Sato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Sunakagure no Sato Lun 9 Fév - 22:20

Sunagakure no Sato 砂隠れの里


Shodaime KazekageMatabei ASASUISEI


Contexte
La loi du désert

Le Pays du Vent est un territoire immense, en grande partie recouvert par le sable et balayé par des vents pouvant se transformer en tempêtes mortelles. A l'approche des frontières avec les Pays de la Pluie et des Rivières, le sol devient une étendue rocailleuse plate desséchée, toujours peu avenant.

La grande tradition des clans du Pays du Vent, qu'il soient ninja ou civil, se trouve dans le nomadisme. Depuis la nuit des temps, les dunes sont parcourues par des caravanes tirées par des chameaux, des scorpions géants approvisionnés ou autre. Comme partout ailleurs, la guerre déchiraient ces familles, mais la plupart du temps, l'origine des conflits se trouvait dans la possession de ressources et non pas « simplement » l'avidité du pouvoir ou l'ambition démesurée.

Parmi les clans ninjas, les Asasuisei ont toujours été les plus forts. Le 12ème chef, Shuuhei, avait assis sa position sur une force physique terriblement hors du commun commun, et sa capacité à manier les métaux : le Jinton. Le fait qu'il fut un expert en sakin, la manipulation de la poussière d'or, explique aussi la richesse de ce clan.
Après des années comme nomades, les Asasuisei ont fini par se sédentariser en se mettant au service du Daimyo du Pays du Vent. Pour l'instant, l'autorité de ce dernier n'avait pas été contestée, mais surtout parce qu'elle ne s'appliquait qu'au petit territoire qu'il contrôlait avec son armée. Sentant le vent tourner, le Daimyo n'hésite pas à s'allier avec les Asasuisei, faisant de Shuuhei son général et son garde du corps.
Pourtant, la violence ne vint pas d'une menace extérieure mais du premier fils et héritier en titre, Naoshi. Ce jeune ambitieux avait décidé de tuer son père pour prendre sa place et conclut un pacte avec des clans ninjas peu fréquentables. Tous les rebelles furent mirent à mort, Naoshi en premier.

Shuuhei et le Daimyo moururent d'une épidémie de fièvres des sables qui firent des ravages dans la population. Matabei Asasuisei, fils de Shuuhei, devint le 14ème chef de clan et remplaça son père auprès du nouveau Daimyo, Kyoshi. Proches d'âges – jugés trop jeunes par ailleurs par nombres Sages du Conseil – les deux hommes étaient plus que des alliés : des amis. Ils étaient destinés à être beaux-frères, Kyoshi devant épouser la sœur de Matabei, mais celle-ci fut tuée pendant la rébellion de Naoshi.
Au même moment, les clans Senju et Uchiha faisaient la paix, pacifiant le Pays du Feu et créant par là même le premier Village Caché Ninja : Kohona. Kyoshi et Matabei prêtèrent peu d'attention à ce fait, car ils étaient occupés à asseoir leur autorité. Puis vinrent Kumo et Iwa, avec une vague d'apaisement militaire et politique, si ce n'était de paix. Après avoir espionné Konoha pendant six mois, les deux hommes furent convaincus que c'était une bonne chose, et ils lancèrent alors le projet de fonder Suna.

Cependant, les clans n'étaient pas forcément de cet avis. Une majeur partie fut ralliée par la diplomatie, chacun était fatigué des combats et de cette vie dure. De plus, la menace que constituaient les alliances Ninjas des autres pays n'était pas à prendre à la légère : s'ils les Sunatiens ne s'unissaient pas, ils finiraient morts, et leurs terres annexées par le Pays du Feu ou de la Terre. Les derniers réfractaires furent les marionnettistes, mais les armées du Daimyo renforcées par la puissance des Asasuisei leur firent plier le genou.

A la fin des conflits que ni Kyoshi, ni Matabei n'avaient voulu trop sanglants – l'idée étant de construire un pays unifié, pas un désert plein de morts et d'os – le village fut crée en plein milieu du Pays du Vent. De par ses exploits guerriers et sa volonté d'instaurer des alliances diplomatiques, Matabei fut désigné par tous comme premier Kazekage. Pour cela, il n'hésita pas à abandonner son rôle de chef de clan, qu'il passa à sa sœur adoptive, Ageha Asasuisei, 14ème chef. Ainsi, il devint le garant d'une impartialité envers tous les clans.





Localisation
Invitation au voyage

 
Le Pays du Vent est le territoire le plus au sud-ouest du continent. Bien que bénéficiant d'une grande superficie, le Pays du Vent est assez inhospitalier, du fait du désert qui occupe sa plus grande partie. S'y déplacer relève d'une grande inconscience, si on n'est pas convenablement préparé. Sa position déjà à l'écart et cette frontière naturelle font que pays de visiteurs se rendent aux Pays du Vent. Il n'y a donc que des rumeurs sur sa géographie et sa géopolitique.

Ainsi « on » sait que les clans se sont tous unifiés et que beaucoup ont accepté de sédentariser. Mais « on » sait aussi que les clan-caravanes ont été remplacées par des patrouilles armées. Le désert n'est jamais vraiment vide. Suna, le village caché, est situé assez loin des frontières, mais pas « si loin que ça ». Comprenez ce que vous voulez.

Dans les faits, Suna est presque l'unique ville du Pays du Vent. Installé dans le cratère d'un ancien volcan, niché dans une vallée rendue fertile par les cendres, et alimenté par une source d'eau souterraine, le village est enclavé par de hauts murs. Un seul chemin d'accès : une gorge rendue étroite par les parois du volcan – à déconseiller aux claustrophobes et aux paranoïaques de la théorie du complot. Pour arriver à cette gorge, fut-il déjà avoir réussi à travers le désert, avec ses tempêtes, ses sables mouvants, ses serpents, ses scorpions, son soleil impitoyable en journée et ses températures glaciales durant la nuit.





Forces Militaires
L'avenir a le don d'arriver sans prévenir.

 
Parce que l'unification des clans s'est faite avec un minimum de dégâts, il reste encore beaucoup de soldats, ninja ou militaire, à Suna. Le problème est que le Pays du Vent n'a jamais eu une démographie galopante à la base, du fait du peu de ressources du désert. De plus, l'épidémie de fièvre du désert qui a sévi à l'an 0 a laissé ses traces.

Les Sunatiens sont donc relativement peu nombreux, mais ils sont bien entraînés. De plus, ils sont motivés par leur profond respect envers leur Daimyo et l'envie de protéger la vie qu'ils ont commencé à construire ensemble.

On compte donc 4 000 ninjas, répartis de façon assez équitables entre les différents grades, selon une répartition classique (une élite peu nombreuse de S et A+, une masse de rang B et C).
L'académie ninja forme tous les enfants ninjas de leur 7 ans jusqu'à leur 11 ans. Après cela, les élèves choisissent de continuer dans cette voie ou de regagner les enclaves familiales pour vaquer à leur vie. Il n'y a aucune discrimination de sexe, de rang, d'origine, dans cette académie. Les anciennes haines sont mises au placard et les nouvelles générations apprennent à travailler ensemble, à défaut d'être en paix.

L'armée du Daimyo recense près de 1 000 hommes et femmes, tous soldats de carrière. L'avantage que cette armée a sur les autres est qu'elle est formée par des ninjas spécialistes en armes et corps à corps. Avec de tels professeurs, pas la peine de savoir malaxer du chakra pour être redoutables. Tous les jeunes passent deux ans dans l'armée, dès 17 ans maximum 23 ans.

Les civils représente peut-être 7 à 10 000 personnes, mais seule la moitié est apte à se battre. Ceci dit, si la situation devait le nécessité, vieillards jusqu'à gamins prendraient les armes. Dans le désert, c'est marche ou crève et tout Sunatien a un minimum d'expérience des armes et de la survie. Ainsi les écoles civiles enseignent toutes des techniques basiques à leurs petits. C'est d'ailleurs une mission récurrente chez les Ninjas genins que d'aller animer des cours d'auto-défense ou de survie aux petits civils.





Politique Intérieure
Faites vos projets en silence. La réussite se chargera du bruit.


Ce qui différencie réellement le Pays du Vent et son Village Suna, du reste des autres pays, est la collaboration étroite entre le Daimyo et le Kage. Techniquement le premier s'occupe des affaires civiles et politique, le second des affaires ninjas. Sauf que Matabei est aussi le général des armées du Pays, et a dès le début instauré des équipes mixtes ninja+militaire, ce qui fait qu'au bout du compte, on se sait jamais trop bien où s'arrêtent les attributions de l'un et où commencent celles de l'autre. De plus, le fait que la majorité de la population civile vive à Suna, le Village caché, entretient encore plus la nécessité d'une gestion à deux têtes. Dans la salle du trône du Daimyo, il n'y a qu'un seul siège, mais Matabei se tient toujours derrière lui, et aucune décision n'est prise sans consultation... et le bureau du Kage est aussi le bureau du Prince. Ça s'appelle la mutualisation des ressources et de l'espace.

Suna étant né de la volonté d'union, avec autant de diplomatie que de combat, les affaires ne sont donc pas gérées uniquement par le Kage et le Daimyo. C'est sûr, c'est plus lent, et les consultations peuvent partir en de longs blablas mais c'est le prix pour la paix durable. Cependant, Kyoshi et Matabei ont toujours le mot final.
Deux grandes institutions composent le visage politique de Suna :

Le conseil des Sages : Un sage ne le devient qu'à l'invitation des autres Sages. Le choix se porte sur une personne qui par ses compétences et ses actes, a montré qu'elle avait une mentalité et un dévouement au Pays propre à faire avancer les choses. Un sage peut être ninja comme civil, et parce que la place demande une certaine maturité et expérience de la vie, il est également assez âgé, ce qui vaut au conseil des sages son surnom de « Conseils des Anciens » ou « Conseil des Vieux ». En dépit du mode de sélection des Sages, le Conseil ne présente pas toujours un avis unanime. Au contraire, savoir s'opposer de façon mature et posé aux courants en cours est un des critères recherchés chez tout potentiel candidat. Il n'y a pas de nombre fixe de places, mais les Sages sont environ toujours aux alentours d'une dizaine, pour que les débats soient efficaces sans tomber dans le stérile.

Le Conseil des Chefs de Clans : A défaut de faire preuve d'imagination, le titre annonce la couleur. Cette assemblée réunit les chefs des grandes familles du Pays du Vent. Parce que les ninjas sont des guerriers accomplis, les chefs de clans sont souvent des ninjas, mais il existe des exceptions. Après tout, quoi de plus normal ? Les anciennes tribus nomades ne sont pas composées que de ninja, et beaucoup de civils font partie d'un clan. En fait, rare sont les habitants du Pays qui sont 100% civils.
Les Chefs de clans sont donc là pour remonter les doléances de leurs familles aux Kage/Daimyo, et discuter des décisions à prendre ou prises. Ils se réunissent au moins une fois par mois, mais en cette période de construction, il est parfois nécessaire de se voir plus souvent.

Une dernière personne est notable à Suna/pays du Vent : le Chancelier, bras droit de Kyoshi. Il joue le rôle de premier ministre, et il est entièrement dévoué à la cause des civils et au développement interne de Suna-ville. Il laisse le soin aux autres de gérer les politiques extérieures, lui se concentre sur l'urbanisme et la justice locale. A ce titre, il est chef de la milice, la police de la ville de Suna, en accord avec Matabei.
La milice est constituée d'une force mixte de ninja et de militaires qui bien qu'encore aptes physiquement, ne peuvent pas être mobilisés sur les frontières ou les missions plus dangereuses. Leurs missions principales sont la surveillance des frontières de la ville, et la gestion de la sécurité intérieure. Il y a peu de crimes à Suna, mais les tensions entre clans font encore des étincelles : il s'agit donc de calmer les ardeurs ou de stopper les bagarres.

Les patrouilleurs du désert constituent la dernière unité de sécurité intérieure du Pays, placée sous l'autorité directe du Kage. Comme son nom l'indique, ce corps armé est mobile à travers les dunes et est en charge de la surveillance des frontières extérieures. Aucun intrus ne peut échapper à leur vigilance : les visiteurs seront systématiquement arrêtés et généralement reconduits à la frontière, une fois leurs signalement enregistrés. Si les visiteurs ont une raison d'être ici (marchands, diplomates, ou autres), ils seront alors accompagnés et surveillés jusqu'à ce qu'ils soient remis entre les mains de la milice.
Les patrouilleurs sont donc le chaînon entre la milice et l'armée régulière.





Politique Extérieure
La paix, quand on la veut, c'est encore la victoire.


Contrairement à d'autres pays qui tuent à vu toute personne sur son territoire, le Pays du Vent est un peu plus accueillant : il signifiera d'abord un refus poli, mais ferme. Par contre, les récidivistes ne se feront pas accorder de clémence particulière.
C'est la volonté de Kyoshi et de Matabei que de faire preuve d'ouverture d'esprit, de tendre la main avant le poing. Ce n'est pas une signe de faiblesse, car ils restent méfiants, mais « alliance et diplomatie » restent le mot d'ordre à Suna.

Ainsi, il existe un corps des diplomates, des ninjas et des militaires prêts à voyager à travers les différents pays pour nouer des contacts, qu'ils fussent commerciaux, politiques ou culturels. Reconnaissables à leur drapeau [HRP : design en cours] et au brassard qu'ils portent tous, leur but est donc de promouvoir un dialogue entre les différentes nations.

Suna n'étant pas naïve, la ville des sables a également un réseau d'espions. Il s'agit surtout de contre-espionnage en fait : identifier ceux et celles qui tentent de s'infiltrer en douce au Pays du Vent. En effet, il est difficile de se dire diplomate et en même temps, d'espionner. Si l'espion se fait choper, niveau crédibilité. Donc Suna n'a pas d'espion sur les terres des autres, mais en a sur les siennes, et encore une fois, le moindre informateur étranger qui se fait chopper fera face à une justice immédiate.

Mais les Kage/Daimyo ne sont pas sourds et aveugles pour autant. Ils peuvent compter sur les civils expatriés, qui exercent hors frontières des activités de marchands ou d'érudits. Ces hommes et ces femmes voyagent librement, sans mission militaire : ce sont des civils qui sont nomades, mais un peu plus loin du désert. Ils n'espionnent pas de façon active, et sont respectueux des lois de la nation où ils résident. Cela ne les empêche pas de rapporter tous les faits vus et entendus. Beaucoup restent des faits divers, mais certains peuvent être l'indication de quelque chose de plus gros. Ce sont les services du renseignement (les espions/contre-espions donc) qui se chargent de trier et analyser l'influx. Pour cela, les Sunatiens utilisent des pigeons, chauve-souris et taupes voyageuses, un art ancestral de communication qui remonte au temps pas si éloigné du nomadisme.

En termes d'échanges commerciaux, le Pays du Vent exporte épices, métaux, pierres précieuses, pétrole, argile et poterie et tissus. La métallurgie et notamment les armes, font encore l'objet d'une restriction serrée. Suna, de part son climat, importe surtout du grain et de la nourriture, ainsi que du bois.




Information complémentaire
La paix, quand on la veut, c'est encore la victoire.


Pour lire les fiches PNJs de Suna/Pays du Vent, c'est [url=ici]ici[/url]

Postes pris/à pouvoir :
Kazekage Matabei Asasuisei (rang S) Pour lire sa fiche de présentation c'est par ici.

Ninja Légendaire (0/??)

Elite & Forces Spéciales (S : 1/2) (A : 1/4)
- Ageha Asauisei, chef de clan (A+)

Juunin (Rang B:0/6)

Chuunin
Genin

Capacités et quota propre à Suna :
Shakuton manipulation de la chaleur (0/2)

Sabaku manipulation du sable
(0/1)

Jiton manipulation du magnétisme (0/1)

Koton manipulation de l'acier (0/2)

Yasaiton manipulation des végétaux (1/2)
Le Yasaiton est une variante du Mokuton des Senjus, et est HRP une spécificité de SnH, et inRP, un kekkai disponible uniquement aux membres du clan Asasuisei.
Au départ, il y avait la famille XXX, une branche cadette des Senjus, capable d'utiliser une affinité non pas bois, mais végétal (yasai = végétal). Au lieu de faire « pousser » du bois, ces ninjas faisaient bouger des plantes, des arbres et des fleurs. Cependant une attaque des Uchiha sur cette famille en – 19 a complètement décimé cette dernière. Aujourd'hui, les rares survivants du clan XXX ont tous été adoptés au sein du clan des Asasuisei de Suna, et sont des plus fidèles au Kage et au Pays du Vent.
Pour plus d'information sur le yasaiton, n'hésitez pas à contacter Ageha Asasuisei !






© Halloween de Never Utopia

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sunakagure no Sato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sunakagure no Sato
» Salle des professeurs
» Histoire d'Iwa no Sato
» Mission C : Buffet à Volonté ! (Pv; Seki Ryûsai)
» ~ Un Garage peu Ordinaire ~[PV Hisoka Sâto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Premier: Le Prologue :: Le Commencement :: Notre Histoire-