Partagez|

Il ne faut jamais voler - Mission de rang D #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Genin d'Iwa
avatar
Genin d'Iwa
Messages : 12
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Il ne faut jamais voler - Mission de rang D #1 Lun 9 Fév - 11:39


Ce monde n'est pas fait pour les faibles (....)


×











Flash back

    De hautes tours terreux, solides et immenses. Tu avançais calmement vers la tour du Tsuchikage, ce lieu saint du village où la protection était la plus sur du pays. De nombreux shinobis t'examinaient du regard lorsque tu passais devant eux, chacun étaient tendus. Ceci était normal après tout, tous savaient qu'à la moindre fautes des têtes rouleraient au sol. L'erreur n'était pas de mise, on ne pouvait échouer à sa tâche dans ce terrible village d'Iwa. Le Shodaime était une personne effrayante, tout le monde savaient cela, il régnait du haut de sa tour sur ce vaste empire qu'il a forger et unis de ses mains. Sa puissance n'était plus à en douter phénoménale et très peu de personnes oser ce rebeller contre son autorité. Enfin, il faut dire que le peu l'ayant fait sont à présent entre quatre planches. Pour les plus chanceux. Tu continuais d'avancer vers cette immense bâtisse, les mains dans les poches et tes yeux fatigués par le manque de sommeil. Peu importe ton etat, tu n'étais pas de toute façon ici pour voir le dirigeant du village, aurais-tu eu la chance d'avoir un entretien avec lui ? Aucune chance. Tu n'étais personne, tu ne valais rien dans ce monde où seul les actions compter. Tes yeux s'arrêtèrent soudain vers deux shinobis gardant la porte de l'édifice, sans aucun doute les gardes de la porte. Il ne fallut que quelques minutes pour confirmer ton identité, avant que tu ne puisses te diriger vers le poste de réception de mission. Marchant le long des couloirs tu profitais de ce moment afin d'examiner l'intérieur de la haute tour. C'était bien la première fois que tu entrais ici, car les civils n'avaient pas le droit de se trouver dans les alentours de la tour sous peine de mort immédiate. Il faut dire que c'est une sacrée persuasion, lorsque l'on sait ce qui est arrivé à ceux l'ayant contrarier.

    Finalement tu entrais par une porte vers un lieu où divers shinobis attendaient en faisant la queue. Entrant silencieusement et te mélangeant rapidement à la masse sans attirer l'attention tu attendais ton tour afin de recevoir ton ordre de mission. Oui, car si tu étais là ce n'était pas par simple visite de courtoisie, mais car tu avais reçu une mission. Mais tu n'étais pas le seul tu t'en doutes bien, chacun ici avaient reçu la même chose. Tu devais simplement maintenant dans cette masse immense attendre ton tour, parce que tu savais resté à ta place. Celle d'un petit Genin merdeux. Le temps passait lentement, tellement lentement. Tu examinais les personnes ce trouvant ici, tu reconnus évidemment quelques figures célèbre il va sans dire ou encore quelques jeunes shinobi ayant fait partie de ta classe lors de ton temps à l'Académie. Ses moments détestables, où le jugement des jeunes enfants étaient bien plus durs que ceux des adultes vis à vis de tes origines. Et encore plus tu imagines bien, lorsque l'un d'entre eux est le fils d'une prostituée et qui n'avait pas de père. Oui, les jeunes enfants peuvent être dur quelques fois, mais tu n'ais pas là pour te lamenter sur ton sort. Si ? Ton tour vint enfin après une bonne heure d'attente. La personne te remettant ton ordre de mission n'était  pas la plus accueillante, son visage était impassible. Mais c'était normal, il n'étais pas ici pour ce faire des amis. Tu avais attendu tout ce temps seulement pour un morceau de papier. Quelques minutes passèrent durant le temps, qu'il cherchait mon ordre de mission dans toutes la paperasse administrative qu'il avait devant lui. Soudain, un objet ce fracassant retenti dans toute la salle et attira l'attention de toute l'assistance. Un silence étrange apparut, un silence de mort.

    Quelque part dans cette salle deux personnes ce disputaient. Pourquoi donc ? Aucune idée, sans aucun doute des broutilles. Toutefois, il semblait qu'ils n'avaient pas compris ce qu'ils avaient fait. Avant qu'ils puissent échanger d'un coup, une personne vêtue d'un masque blanc et d'un capuchon rouge apparut. Silencieusement derrière eux et sans même que l'un d'entre eux est le temps de réagir. Ce trouvèrent sans tête. Tu le voyais de tes propres yeux, deux têtes roulant sur le sol. La surprise pouvait encore se lire dans leurs yeux, de l'incompréhension aussi. Personne ne bougea le petit doigt, face à cette scène. Qui aurait été assez fout pour défier le Keisatsu, la police privée du Tsuchikage, l'élite des shinobi du village. Personne. Ceci était tellement pathétique que son était hilarant. Après ceci chacun ce remit en rang, attendant seulement de passer afin de ramasser leur ordre de mission. En parlant de cela, tu faisais attendre depuis quelques minutes celui qui devait te transmettre le tien. T'excusant rapidement, tu attrapa activement la feuille et t'en alla de ce lieu si pesant.

Fin du flash back

    Marchant calmement vers l'académie ninja tu lisais encore une fois cette lettre que l'on t'avait remis. En réalité la mission était semble-t-elle assez simple au premier abord. Un enfant était entré dans la réserve d'arme et avait dérobé quelques outils durant son petit passage: kunai, shuriken, parchemins explosifs etc... Tu devais le retrouver, reprendre les armes et faire en sorte qu'il ne recommence plus ceci. Cela semble réellement simple, mais le problème majeur qui te dérange le plus était que tu n'aimais pas les enfants. Ses sales garnements que ne faisait que de parler, jouer et se plaindre, t'agacer plus qu'autre chose. Aussi tu n'étais pas du genre 'doux' avec les gosses et pour couronner le tout. C'était sans doute un élève de l'académie. T'obligeant à t'y rendre afin de le chercher. Eh bien, c'était vraiment une mission de merde. Tu arrivais finalement au lieu qui t'intéresse le plus, cet endroit où l'on instruit chaque shinobi afin qu'ils soient plus tard une arme à la solde du village de la roche. Ils seraient pour la plupart des frères d'armes à l'avenir, mais pour le moment ils n'étaient que des sales gosses pourri gâtées qui pour certain n'avaient pas participer aux batailles de l'époque des clans. Ils avaient eu droit à une enfance calme, paisible. Loin des méandres brutales que la vie réserve à tout shinobi, ses évènements qu'ils avaient ratés, avaient forgés l'homme que tu étais à présent.

    Entrant dans la cour de l'école tu présentais ton ordre de mission à la personne en charge de l'administration de l'établissement, qui te donna son accord pour inspecter tous les enfants. De toute façon qu'aurait-il pu dire d'autre ? Rien. C'était un ordre de mission, les missions avaient la validation du Tsuchikage et il n'y avait rien qui pouvait surpasser les décisions du grand leader d'Iwa. Tu passais tout d'abord dans la salle des professeurs et posa quelques questions sur le comportement des élèves. Tes questions étaient ciblées afin de pouvoir remarquer qui était les élèves ce démarquant des autres, pouvant les influencés facilement. La personne qui avait volé les armes n'étaient pas un simple étudiants, non c'était le genre de sale gosse qui avait l'habitude d'avoir et de faire ce qu'il voulait. Mais cette fois il y aurait des conséquences à ses actes. Finalement, trois se distinguer particulièrement des autres étudiants. Ils avaient un parcours brillant, faisaient partis de clan respectable et tous en dernière année avant de passer Genin. Bien. Les choses seraient finalement plus simples à présent. Tu demandais à ce que l'on puisse réunir les trois garçon et que l'on te prête pour les interrogatoires une pièce loin des autres enfants. Finalement, tu te retrouvais aux sous-sols avec tes trois suspects

Saito Renji - '' Bonjour à vous, je suis Saito renji et je suis un ninja du village. Vous devez sans doute vous demander ce que vous faites-ici, et bien sacher qu'un d'entre vous à voler selon moi des armes dans la réserve du vilage. Donc je vais tâché d'être simple et direct. Que le coupable s'avance tout de suite. ''

    Personnes ne parler. Chacun des trois étudiants scrutant silencieusement celui d'à côté afin de savoir qui brisera finalement la glace. Tes yeux fixaient chaques mouvements suspect, chaque expression dans leur faits et gestes. Aucun ne voulait ce dénoncer. Putain sa aller être plus compliquer que prévu finalement. Sortant un kunai de ta poche tu te mis à le tournoyer entre tes doigts, fixant toujours chacun des gars présents. Finalement, l'un d'eux pris la parole. C'était un type avec le crane presque totalement rasé, l'air d'un voyou et d'un mec avec une grande gueule. Le genre de gars que tu détestais le plus. Comment s'appelait il déja ? Moki quelque chose ?

Moki Ky - '' Putain. Si ta aucune preuve de ce que tu racontes tu devrais nous laisser partir. A cause de toi j'ai râté un putain de rencard avec une belle petite que je draguais depuis un bail, et tout sa pourquoi ? Des putains d'armes ? Ouai, vas te faire... ''

    Slash. Le bruit du métal déchirant tendrement la peau, finalement tu étais bien fatigué d'entendre ce gosse parler pour ne rien dire. Toutefois, le lancer un kunai dans la jambe n'est-ce pas excessif comme réaction ? Les deux autres eurent des réactions différentes, alors que l'un fut choqué qu'il s'écroula sur ses fesses, l'autre fit un saut en arrière, kunai à la main. Il semblerait que tu es ton coupable. Marchant vers le mec à la grande geule, tu retiras d'un coup sec ton kunai qui y était enfoncé et l'essuya machinalement sur son T-shirt. Mais cet abruti criait tellement fort que sa te casser bien les oreilles, un coup de pied bien placé au niveau du menton te suffit à le faire taire. Le regard vers celui qui trembler par terre, suffit à te faire remarquer qu'il s'était pisser dessus.

Saito Renji - '' Et dire que c'est censé être ça la nouvelle génération de ninja. La théorie c'est bien, mais sa ne vous sers strictement à rien dans la vraie vie. Bien toi tu es Koji c'est bien sa ? Donc je pense vraiment que tu es la personne ayant volé les armes, alors tu vas me suivre gentiment, me dire où tu à cacher ce que tu as volé et me suivre au bureau du Tsuchikage''

Koji Nasho - '' Je vais devoir refusé ton offre, si je te suis et que l'on découvre que j'ai volé les armes je pourrais dire adieu à mon passage de Genin et je risque d'avoir de sérieux problème avec mon clan

Saito Renji - « Eh bien mon gars, c'est vraiment le cadet de tes soucis. Enfin, ce qui veut dire que tu ne me suivras pas, hein ?

Koji Nasho - ''T'as tout compris ''

    Ido. En quelque seconde tu brisais la distance vous séparant, tu te retrouvajs à quelque centimètre de lui le désarmant rapidement tu réussis à le mettre à terre en profitant de l'effet de surprise. Bien maintenant tu savais qu'il était le coupable, donc tu te devais dé découvrir ce qu'il avait fait avec les objets volés ainsi que faire en sorte qu'il ne recommencerait plus. Pendant le temps auquel tu réfléchissais à comment le faire parler, il ne s'arrêta pas de gigoté. Fatigué de son comportement tu lui cassais le bras que tu avais saisi afin de le maitriser. Un bruit d'os brisé, suivi d'un cri strident remplit la pièce. Te relevant, tu lui attrapais les cheveux afin de le relever. Tirant d'un coup sec afin qu'il se lève rapidement, tu le lançais avec énergie sur la paroi du mur avant de l'asséner quelques coups de pied au niveau du visage. Avec toujours la même question: Ou étaient-ils ?! Après une heure et demie de cette interrogatoire un 'peu' musclé. Tu sortais finalement du sous-sol, les vêtements tacher d'un peu de sang et avec l'information que tu voulais. Laissant derrière toi les trois gamins et après t'avoir assuré qu'ils ne diraient rien de ce qui s'était passé tu allais chercher les armes.

    Le jeune voleur les avaient cachés dans son tiroir de l'école. Après une rapide vérification, tu pouvais constater que tout était en ordre. Te dirigeant vers la sortie tu vis les professeurs et d'autres adultes aider les trois mecs que tu avais un peu bousculé sortir du sous-sols. Tes yeux ce fixèrent sur ce du voleur, tu lui avais cassé une jambe, enlever toutes les dents du bas, arracher une oreille et au final brisés ses deux bras. Comment savais-tu qu'ils ne diraient rien, qu'on ne découvrirait pas que c'est toi qui les avaient mis dans un tel état ? Eh bien c'était assez simple. Ils avaient goûtés a la douleur, et dès que l'on goûte à cela soit la personne en veut encore ou bien à peur. Et ses trois là faisaient partie du second groupe. Au final, ils diraient qu'il est tombé dans les escaliers et que l'autre avait faits tomber son kunai sur sa jambe. Des histoires invraisemblables, mais qui au final ne serait que la seule explication qu'ils leurs donneraient. Enfin une chose était sûre, la morale de ceci était qu'il ne volerait plus... Plus jamais.
©Chk Marvel



_________________

Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude
Mais il n'y a personne qui puisse la supporter (...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il ne faut jamais voler - Mission de rang D #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» HOPKINS, ABEL ▬ Il ne faut jamais sous estimer le caractère prévisible de la bêtise humaine.
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: 土 Tsuchi no Kuni 土 :: Village d'Iwa :: Académie d'Iwa-