Partagez|

Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Dim 8 Fév - 22:11






Une matinée prosaïque


Feat : Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya






Je marchais dans une longue allée, les pieds nus. Mise à part la lueur de lumière jaunâtre à la fin de l’allée, je ne pouvais rien voir. Tout était sombre. Un endroit idéal pour invoquer les ténèbres et les faire danser sur le rythme prosaïque de la terreur. J’ignorais la raison pour laquelle je me retrouvais ici, mais je n’arrivais pas à arrêter de marcher, comme si mes pieds étaient guidés par quelqu’un, ou quelque chose. Le sol sur lequel je posais mes pieds nus était trempé d’un liquide dont je pouvais à peine identifier la couleur. Parfois cela me paraissait transparent, parfois cela avait la couleur du rubis. Je sentais l’odeur désagréable de l’humidité, mais je ne pouvais guère m’arrêter, ni bouger aucun membre de mon corps, mis à part mes pieds. Tout ce que je pouvais entendre était le bruit de mes propres marches, et le silence ardent qui veillait sur cet endroit horriblement étrange. À chaque instant où je sentais que je m’approchais encore plus de la fin de mon trajet, on dirait que ce point d’arrivée s’éloignait encore plus, comme si on voulait me fatiguer, ou comme si on voulait que je n’atteigne jamais ce point. Or je ne pouvais guère m’arrêter. Certes je ne pouvais pas me contrôler, mais un sentiment de curiosité chevauchait ma conscience. Je voulais savoir où j’allais. Brusquement, cette lueur qui allumait ma voie disparut dans un décor lugubre. J’étais à présent aveuglé, je ne voyais rien du tout. Mais à ma grande surprise, j’entendis un bruit étrange qui n’était sans doute pas celui de mes marches. Cette fois c’était un bruit plus aigu, un bruit de cris, de hurlements. Je pouvais facilement distinguer que c’était un bébé qui pleurait. Ses cris étaient insupportables mais paraissaient significatifs. Mes pieds s’arrêtèrent, et j’entendis une voix amicale qui dit : « Je serai toujours à tes côtés ». Cette phrase se répéta une seconde fois, puis une troisième fois. Et à chaque fois le volume baissait. Puis d’un coup, le décor noirâtre devint rougeâtre, et un énorme cercle à bords noirs apparut devant moi. Ce cercle était teinté d’un rouge sang, et à l’intérieur de ce cercle, il y avait quelques symboles noirs. C’était clairement une pupille, et je la reconnus. J’étais paralysé. Un courant violent parcourut mon corps, puis je tombai par terre, incapable de bouger, ni de crier…

D’un bond, je me levai. Je sentais une chaleur insupportable dans ma chambre. Je pouvais à peine respirer, comme si on venait d’introduire un couteau empoisonné dans mes veines. Je passai ma main sur mon front : les gouttes de sueur ruisselaient. Quel cauchemar ! Ce n’était pas la première fois que cela m’arrivait. Depuis le jour où on m’avait annoncé que mes tuteurs n’étaient pas mes parents, et que mes vrais parents étaient assassinés par des ninjas du clan Uchiha, cette maudite pupille me venait assez fréquemment pendant que je dormais. Je regardai furtivement mon horloge. C’était presque six heures et demie du matin. Aujourd’hui je n’avais pas prévu quelque chose à faire. Donc je n’étais pas du tout pressé. Je quittai mon lit avec souplesse, puis je faisais mes premiers pas vers la fenêtre pour écarter les rideaux. Une brise matinale fantastique lava mon visage, m’accordant force et inspiration. Je pouvais clairement voir les premiers rayons du soleil qui se faufilaient entre les ruelles de Konoha. En effet mon appartement, se situant au centre du village, m’accordait une vue géniale, surtout le matin. J’enlevai mon pull, puis je marchai vers le miroir. Une silhouette de taille moyenne se tenait devant moi, ayant les cheveux moyens et d’une noirceur d’ébène. Cette personne avait les yeux d’une verdure d’émeraude, au-dessous desquelles il y avait une cicatrice horizontale qui datait de plusieurs années. Son corps était très peu musclé, il était clair que cette personne avait encore beaucoup de choses à faire si elle espérait avoir un joli corps. Vous aurez sûrement su que cette personne c’était moi. Je me dirigeai ensuite vers les toilettes. Je devais me préparer, j’avais vraiment envie de prendre de l’air.
À présent, je marchais dans les ruelles du village. La façon avec laquelle je marchais, ainsi que le bruit de mes marches, me rappelaient mon cauchemar. Mais le bruit des cageots de fruits et de légumes des marchands qui se levaient assez tôt pour accueillir cette nouvelle journée me remettait sur terre. J’essayais d’éviter les regards des gens qui me croisaient, parce que je n’avais vraiment pas envie d’articuler aucun mot. Je levai ma tête vers le haut et je contemplais le ciel. Quelques taches blanchâtres de nuages étaient là, mais le ciel commençait à prendre sa coloration favorite, annonçant une belle journée, belle et longue journée…






Dernière édition par Senju Akira le Mar 10 Fév - 6:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 62
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 22

Fiche du Shinobi
Rang: Genin D
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Lun 9 Fév - 9:45

Une matinée banale, quoique pas tout a fait.... POURQUOI J'AI FAIT CA ?!! Non mais sérieux..... se foutre des oeufs dans les cheveux juste pour un stupide pari... Pfff je ne parierais plus jamais avec ce type.... Bordel... j'en ai bavée pour les laver... Se lever a trois heure du matin juste pour se laver des cheveux.. Que j'ai lavée en.... deux heures... bon sang.... bon au moins ça m'avait permise de prendre une bonne douche bien longue... En même temps deux heures à la douche c'est clair que là c'est un record à battre....... Une fois fait je m'étais habillée, comme d'habitude, très légèrement, mais après tout, je suis comme ça, et les villageois le ssavent, certains me prennent pour une mauvaise fille mais c'est pas le cas, c'est juste que j'aime pas être trop v^tue... même en hiver je suis comme ça, et ceux qui le savent me comprennent et acquiesce totalement... [Elle est habillée comme sur l'avatar]

Et puis, ça me permettait de me défouler sur ceux qui osaient mater... Ca me faisait du bien.... néanmoins en en croisant un, le frappant je vis un autre garçon, assez mignon mais ça j'm'en fou j'suis déjà en couple... Même si je la vois pas tout le temps, je la vois de temps en temps.... M'enfin bref, il reste mignon, sur le coup j'étais gênée de m'être battue devant lui... J'espère qu'il dira rien aux sensei... M'approchant et laissant partir celui qui m'avait matter, je me gratta l'arrière de la tête, mes longs cheveux rouges n'étant pas attachés....

- Hum.... Bonjour... désolée de l'avoir frappée mais il se rinçait l'oeil ce pervers.... Je m'appelle Hiroki, Hiroki Uzumaki

Bah oui, j'allais pas me laissais faire, faut pas abuser hein, d'où on matt une fille comme ça hein ? Ca se fait pas ! La prochaine fois je le tue direct pour la peine, déjà que avec Kin on se faisaient par le seul garçon de notre équipe franchement.... Et Tsuki-sensei voulait même pas qu'on se défende en disant qu'on devaient se serrer les coudes.... Non mais oh !! J'suis pas habillée comme ça pour que ces messieurs ce rinçent l'oeil ! Toute façon Yuna-chan tuerait le premier qui ose me toucher donc bon.... En revanche ce garçon avait pas l'air commode... Mais mes pensées furent interompues par mon..... estomac... qui criait famine... j'avais oubliée de déjeuner ! J'suis vraiment une abrutie ! Hiroki arrête de faire des conneires ! En plus t'a l'air bête devan ce type avec ton ventre qui gargouile !!! Ah ! Me voilà à parler toute seule ! Bon... on se calme... qu'eest ce qu'il va dire ou faire ce type ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Lun 9 Fév - 17:50



My pain is my gain, my darkness is my way...




Tout paraissait normal. Le début de ma journée était plus que quotidien. Des moments pouvaient venir où on aurait une sensation étrange, où les synapses de notre système nerveux s’échangeraient une idée infernale, une idée diabolique. Cette idée consistait à associer sa propre vie à l’absurdité. On ne trouverait plus la raison qui nous tenait les souffles, qui éclaircissait notre noirceur et qui ravageait nos ténèbres à chaque fois où on perdrait notre innocence. Cette absurdité pourrait nous mener à réfléchir et à décider de faire le ménage de sa propre vie pour la toute première fois. C’est à cet instant même qu’on devait éviter de prendre des décisions. Certes, il est vrai qu’on disait que prendre des décisions en étant saturé de rage, ou faire de promesses en étant orné de joie, était semblable à se jeter à partir du sommet d’une montagne très haute sachant que le sol était rocheux et plein de sbires tyranniques. Mes propres réflexions m’avaient permis de créer un même scénario, et d’ajouter l’absurdité à cette liste noire. Ce que je cherche à dire c’est que, prendre une décision cruciale tout en ignorant sa vraie raison de vivre était drôlement hasardeux, pouvant même mener au meurtre et même au suicide. Cette idée me hantait l’esprit parce que je sentais que cette absurdité commençait peu à peu à me tenir, à m’attacher par des chaines métalliques, à me poignarder lentement, à me dévorer sans merci. Il était clair à partir de mon air pensif que j’avais peur, peur de l’avenir, peur de la déception, peur de l’absurdité. Des moments venaient où je me sentais tellement seul que je ne voyais personne d’autre à part moi dans la scène. On m’avait dit que mes parents étaient des héros, que mon père était l’un des piliers du clan redoutable de la forêt. Mais si c’était le cas, comment aurait-il pu être assassiné? On m’avait dit que ma mère m’avais mis dans la forêt lorsqu’elle était suivie par un ennemi qui l’avait tué un peu plus tard. Pourquoi ne m’avait-il pas achevé à moi aussi ? Pourquoi mon tuteur m’avait-il sauvé ? Pourquoi m’avait-il emmené chez lui ? Pourquoi m’avait-il considéré comme fils ? Je pouvais reconnaître que je le devais ma vie, que sans lui Akira n’aurait jamais pu exister. Mais, voyez-vous, chers lecteurs, ma religion me menait toujours à un seul rond-point : tout se passait pour une raison. Et c’était cette raison qui me chargeait à chaque fois où je me sentais mal à l’aise. Je devais à tout prix devenir plus fort pour pouvoir réaliser mon objectif. Et à ce moment-là, ni la pupille rouge du clan Uchiha ni l’arbre géant et menaçant du clan Senju ne feraient peur à qui que ce soit.

J’étais plus que perdu dans mes pensées. Je sentais comme si je perdais le fil de mes idées au fur et à mesure où mes pieds faisaient des pas supplémentaires. Je ne regardais même pas où je marchais, quand soudainement j'entendis un bruit étrange. C'était clairement la voix d'une jeune fille. Je regardai vers l'endroit d'où ce bruit. Je vis une fille entrain de battre un jeune homme. J'ignorais la raison, peut-être parce que je ne savais pas ce qui se passait autour de moi. Mais j'étais sûr que cette demoiselle était furieuse. Quant au jeune homme, lui, il n'avait pas réagi du tout. J'en déduis que c'était lui le fautif. Je ne cherchais même pas à comprendre ce qui se passait, mais j'espérais que cette affaire ne soit pas aussi sérieuse. Enfin, le jeune homme décida de s'en aller, baissant la tête et s'excusant auprès de la jeune femme qui, une fois la besogne terminée, me regarda d'un air que je ne comprenais pas. Après, elle se dirigea vers moi. C'était très inattendu. Pourquoi une jeune femme se dirigerait-elle vers un étranger? Pour un instant, j'avais eu la trouille. Je craignais qu'elle me frapperait à mon tour. Mais normalement je ne lui avais rien fait, c'était même la première fois que je la voyais. Mais à ma grande surprise, elle m'adressa la parole en souriant. Elle se présenta. Elle disait qu'elle s'appelait Hiroki Uzumaki. J'étais à présent sûr de ne pas la reconnaître. Elle était charmante. Sa taille était moyenne et sa peau était claire. Ce qui attirait chez elle, c'étaient ses cheveux d'une coloration assez rare. Ils étaient rouges, et ils tombaient sûr son dos et ses épaules. Ses yeux étaient d'un éclat admirable. Mais elle était habillée d'une façon étrange. Elle portait une cache-col rouge et blanche, un soutien-gorge et un short extrêmement mince. De plus elle portait des gants noirâtres, et je pouvais facilement repérer le bandeau du village de Konoha. C'était une ninja de mon propre village. Je ne pouvais pas m'empêcher de regarder sa poitrine qui était vraiment remarquable. Je me sentais bizarre. En général, je n'avais jamais pensé aux filles auparavant, pas de la même façon de cet instant. J'étais tellement solitaire que je n'avais jamais eu l'occasion d'avoir une relation sérieuse avec une fille. Déjà je n'étais jamais sorti avec aucune. Cela ne m'intéressait guère. Je me ressaisis, pointant mon regard dans ces yeux. Je les appréciaient. Je décidai ensuite de parler, pour rompre ce silence étrange :

"Salut, c'est Senju Akira".

C'était tout court. Je ne cherchais pas à trop parler pour ne pas l'ennuyer, même si je savais qu'elle allait partir dans quelques instants. Ce qui importait, c'était qu'elle ne m'avait rien fait de mal. Je pensais un instant au jeune homme qu'elle venait de battre. Maintenant je comprenais. J'étais certain qu'il lui matait le cul ou qu'il cherchait à la draguer. Brusquement, j'entendis un bruit. C'était son estomac. Comme j'avais moi aussi faim, je décidai d'agir différemment cette fois et de l'inviter à manger:

"Tiens, si ça t'intéresse, je connais quelqu'un qui fait des superbes onigris aux alentours. Tu peux m'y accompagner..."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 62
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 22

Fiche du Shinobi
Rang: Genin D
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Mar 10 Fév - 22:16

Quelque chose me disait que bien entendu il avait également louché sur ma poitrine, soupirant alors, "Bah dis donc..... C'est ça d'être si bien faite... J'vais pas m'en plaindre, et puis il est craquant quand même ce garçon..." pensais je, mais je me surpris a rougir avec ces pensées, Akira Senju il avait dit ? Hein ?! Attends ce nom me dit quelque chose..... Ah oui !!! Un junin m'avait dit que j'allais être affectée à une équipe de trois genin et un junin..... Mais que pour l'instant ils avaient pas trouver de troisième genin, mais il y avait Akira Senju, donc lui et en junin donc notre sensei s'appelait..... Aaaaah reflechit Hiroki !!! Je crois que c'était un clan Gahyu..... Fuga ? Non ! Arrête tes connerie stupide fille ! Le clan qui prend les autres de haut là ! Ah ouiiiii Hyuga !!! Voilà.... Chihaya Hyuga je crois..... Bah dos donc j'aurais mis le temps pour m'y retrouver..... Mais je venais de tilter ! J'allais faire equipe avec lui ! Super ! Il a l'air assez sympa et comme je l'ai déjà il est vraiment mignon mine de rien.... J'allais pas m'en plaindre.... J'espérais que le troisième équipier genin était pas une fille parce que je le veux que pour moi ! Le séduire et faire en sorte qu'il me demande des câlins et tout.... A ces pensées je me mis a me dandiner en y pensant puis reprit mes esprits... Me sentant vraiment bête..... Le regardant et prenan la parole....

- Oh oui ! Je veux bien ! Mais si tu es bien Akira Senju on m'a dit que toi et moi on sera dans la même équipe..... Et je crois que notre sensei arrive....

Car effectivement, je voyais une femme aux yeux blancs s'approchait, j'étais assez intimidée, mais je m'attendais alors a côté de Akira, espérant qu'il prendrait pas en compte mes dandinement de tout a l'heure..... Me rapprochant un peu de lui.... Rougissant un peu en sentant ma main taper doucement contre la sienne.... Il allait peut être le renvoyer balader mais sur le coup j'osais même pas le regarde et puis sensei l'avait peut être déjà remarquer..... Elle avait peut être remarquer que je commençais a aimer de garçon .... AAAAAAAAAH NAAAAANNN FAUT PAS !!! Hiroki arrête tes bêtises !! Elle a rien vu ! Quoi que avec le byakugan en fait si..... C'est même sûre.... Mince !!! J'allais passer pour une idiote d'aimer un peu dès le début un garçon alors qu'il n'a encore rien fait pour.... Sur le coup j'avais envie de me cacher derrière un mur..... Puis la fille aux yeux blancs arriva devant nous..... Je m'étais pas trompée c'était bien elle..... La regardant en rougissant encore et un peu déstabilisée je bégayais en prenant la parole...

- Bonjour..... Je.... Je suis Hiroki Uzumaki.... Vous êtes sans doute notre sensei c'est ça ?

_________________
Thème d'Hiroki:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Mer 11 Fév - 0:13



Une matinée prosaïque


Levée depuis longtemps déjà, tu avais pris cette habitude afin de faire une marche tranquille avant d’entamer en générale une journée assez chargée. Tu avais été promu Jônin, et avais réussis à t'habituer à ce grade, qui inspirait le respect et la confiance des autres membres de la branche principale des Hyûga. Hier soir, l'Hokage t'avais fraîchement nommée responsable d'une équipe de Genins. Cela avait eu pour effet de te faire passer une belle nuit blanche. Seule dans ta chambre, tu avais réfléchis à comment tu pouvais les aborder. Devait-tu les aborder tous ensembles ? Ou chacun de leurs côtés ? Sachant que tu n'étais pas très doué pour communiquer.

Tu avais aussi, apparemment remarqué qu'il n'y avait pas vraiment de jeunes Genin. Hiroki était Génin et avait 15 ans, elle faisait partit de l'ancestral et puissant clan Uzumaki dont tu avais souvent entendu leurs prestiges quand le village n'était pas né. L'autre était un Senju. Décidément, les Senju et toi ça faisait deux ! Bon au moins le point positif, c'est que tu saurais comment réagir ! Après tout, tu en avais un en coéquipiers et tu avais grandis avec un Senju donc... Tu avais fait ta toilette du matin, l'air pensive, en brossant tes cheveux à la lumière ponctuelle qui passait entre les fins rideaux de ta chambre. Ensuite, avant de partir tu avais pris un peu l'air en ouvrant la fenêtre. Pendant que tu mettais ton bandeau.

Sortant de chez toi tranquillement, tu mis tes chaussures puis tu fixas quelques instants le domaine vide derrière toi. Tes parents étaient surement en mission, tu ne te faisais pas de soucis pour eux. Tu quittas le clan rapidement en passant par les toits. Senju Hyûga, Uzumaki... Tu te demandais si cela allait marcher entre vous. Après tout, tu étais là pour leurs apprendre des choses, même si cela risquait de te prendre le peu de temps qu'il te restait de libre à toi. Tu ne pus t'empêcher de lâcher un soupire. Tu regardais le village déjà bien animé par les commerçants qui avaient sorti leurs fruits, légumes et autres choses à vendre. D'ailleurs on trouvait des choses pas mal, surtout quand on arrivait dans les premiers.

Descendus des toits, tu errais désormais dans les ruelles marchandes du village. Achetant au passage ton petit déjeuné au même endroit que d'habitude. Des Daifuku, tu en raffolais de ces petites sucreries dont la pâte extérieure est faite de riz gluant rempli en son centre. Mais parmi toutes les variétés qui existaient, tes préférés restaient ceux de couleur blanc avec une fraise au milieu et du chocolat en remplissage. Dégustant la petite dizaine que tu détenais désormais entre tes mains, tu activas ton byakugan. La flemme de chercher ces petits genins. Quoi que, malheureusement aujourd'hui vu qu'on t’avait donné ta journée pour ta nouvelle équipe, tu n'aurais rien d'autre à faire. Mais bon, tu avais finalement réussis à préparer un petit programme spécial dans tes pensées pour que tu puisses t'adapter à leurs réactions si besoin.

Remarque, il ne fallut pas longtemps pour que les trouvent puisque tu tombas né à né avec ceux-ci. Tu reconnus sans nul l'Uzumaki, qui venait d'affirmer cette réflexion. Bien, ils étaient tous les deux présents. Tu désactivas ton dôjutsu ce qui eut pour effet d'enlever les veines qui étaient entrelacées dans la chair de ta peau tout autour de tes yeux. Tu avançais d'un pas tranquille vers eux afin de les rejoindre. Tu venais de remarqué l'attitude de toute fille amoureuse d'un garçon. Même sans Byakugan, ce n’était pas invisible non plus. Enfin, fallait être né de la dernière pluie pour ne pas comprendre qu'Hiroki venait d'avoir un coup de foudre. Voilà qui mettrait du piquent dans la nouvelle équipe, prochainement formée. Les mains dans les poches de ta longue veste blanche, qui contrastait avec ton regard blanc violacé. Tes cheveux couleur de jais virevoltaient.

"Bonjour Hiroki, Akira, enchanté de faire votre connaissance, c'est ça, je suis bien votre nouvelle Sensei, je m’appelle Hyûga Chihaya "

Tu les regardas un par un, et leurs adressa à chacun un sourire franc mais neutre à la fois. Tu les regardaient, Akira te rappelait ton propre coéquipier Hibiki Senju. Tu avais hâte de voir la suite, car à vrai dire même si tu avais déjà ton programme en tête t uavais pas prévue une rencontre comme ça. Sur le coup, c'était toi qui fut déstabilisé. Pas l'habitude d'être sensei, il fallait que tu prennes tes marques.  

Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Mer 11 Fév - 15:01


Ft: Hiroki Uzumaki & Chihaya Hyûga




« Mon rêve était très pur mais obscur ». Vous pourriez considérer cette dernière phrase comme irraisonnable. Certes, on avait longtemps vu un contraste entre la pureté et l’obscurité mais en réalité, cette dualité n’était pas du tout convaincante. Le ciel d’une nuit printanière est pur mais il sombre dans une noirceur terrifiante. La raison pour laquelle j’avais tenu le coup et je n’avais pas abandonné, c’était ce rêve maudit. Je désirais, plus que tout, que la paix règne sur cet univers. Et je voulais être celui qui instaurerait cet état de quiétude et de calme. Je ne voyais aucune autre façon mise à part celle de devenir plus fort, le plus fort. Depuis quatre ans déjà, juste après la création des villages, un nouveau rang était mis en place. C’était le rang du chef de village, souvent connu comme le rang du Kage. C’était là où je voulais arriver. Je voulais à tout prix mériter la reconnaissance et l’admiration des autres. J’étais prêt à dédier tous mes efforts pour ceux avec qui j’avais des liens. Mais en vérité ce n’était pas seulement par altruisme. C’était aussi par égoïsme. Je voulais me sentir mieux, je voulais être satisfait. J’avais longtemps vécu dans l’obscurité que je voulais en sortir à tout prix, et ma voie était celle d’un shinobi.

Cette matinée que je croyais monotone était en réalité loin de l’être. En effet, je venais de faire la rencontre d’une personne étrange : Hiroki Uzumaki. Non seulement son style vestimentaire était inhabituel, mais aussi elle avait un drôle de caractère. Elle venait juste de m’annoncer qu’elle était dans mon équipe. C’était à cet instant-là qu’un vif flash back me revint à l’esprit. C’était il y a quelques jours quand je passais devant l’académie et je vis une feuille qui disait que les Genins de la dernière promotion allaient être distribués dans des équipes supervisées par des Jônins. Ce système de grade était l’un des changements qui avaient été pris lors de la formation des villages. En effet, les enfants du village allaient dans une académie pour y apprendre les bases du combat, avant de passer un examen pour devenir Genin et obtenir le bandeau que je portais en ce moment autour de ma taille. Ces Genins, une fois promus, sont rassemblés par équipe de quatre : trois Genins et un Jônin. Ce dernier était un ninja beaucoup plus expérimenté et puissant. Son rôle était d’instruire ses élèves. J’avais toujours considéré cette idée comme intéressante, et je m’attendais toujours à connaître les personnes avec qui j’allais faire équipe.

Me voilà près de l’une d'elles. Je ne savais pas vraiment si nous allions nous entendre, mais la façon avec laquelle Hiroki me regardait me faisait rougir. Je venais de faire quelque chose d’important dans ma vie pour la première fois et elle ne l’avait pas du tout remarquée : je venais de l’inviter à manger, chose que je n’avais jamais faite auparavant, et on dirait qu’elle l’avait oubliée. C’était vraiment peu important, vu qu’elle venait de dire que notre Sensei arrivait. Effectivement, je voyais de loin une silhouette féminine qui approchait. C’était une jeune femme charmante de taille moyenne. Ses cheveux étaient d’une coloration bleuâtre, me faisant ainsi penser aux perles sacrées de saphir. Sa peau était blanche et ses lèvres semblaient mouvoir, comme si elle mangeait quelque chose. Ce qui était intrigant chez elle, c’étaient ses yeux. En effet, elle n’avait pas de pupilles. On ne pouvait voir qu’une couleur blanche quand on la regardait dans les yeux. Je reconnus immédiatement son clan. C’était un membre du clan Hyûga, l’un des clans les plus importants du village caché des feuilles. Je m’étais documenté sur ce clan, et j’avais trouvé qu’en effet il avait un Kekkai Genkai drôlement impressionnant : un dôjutsu assez puissant qui leur permettait d’effectuer certaines techniques. Mes pensées étaient soudainement interrompues. Je sentis quelque chose d’étrange. La main d’Hiroki touchait légèrement la mienne. Je rougis, puis j’écartai rapidement ma main en la mettant dans ma poche.La jeune femme était enfin arrivée. Elle se présenta, avant de me regarder en souriant. Je devrais reconnaitre que son sourire était plus que chaleureux. Ce sourire m’avait vraiment mis à l’aise. Je ne trouvais rien d’autre à faire que de lui sourire en retour. Je me demandais ce que nous allions faire. Je me demandais si c’était vraiment efficace d’être dans une équipe, et si ça allait vraiment m’aider à réaliser mon rêve. Mes mains toujours dans mes poches, mon regard concentré sur la nouvelle arrivée, j'attendais la suite...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 62
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 22

Fiche du Shinobi
Rang: Genin D
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Mer 11 Fév - 17:53

C'était effectivement elle, et je vis a son regards qu'elle avait bien vu quel type de sentiments j'éprouvais envers ce garçon, me faisant rougir, de plus Akira venait de ranger sa main dans ses poches, me faisant rougir encore plus.... AAAH J'ÉTAIS GRILLÉE !!! J'ai l'air de quoi moi là ?! Que quelqu'un m'aide !!! Je les regardais alors tour à tour.... Au final notre sensei était une Hyuga, mince..... Elle devait être super forte ! Moi et mes serpents ont est certainements ridicule a côté ! En plus Akira-kun a l'air fort aussi...... Mince..... Je savais vraiment pas quoi dire et faire et mon ventre se remit a gargouiller ! L'invitation de Akira !! Je l'avais oubliée ! Quel andouille ! Un garçon mignon m'invite et je réponds même pas ! Quel abrutie je suis depuis ce matin ! Mais du coup..... En plus notre sensei devait sûrement rire de moi au fond d'elle.... La regardant et comprenant ce que ça pouvait faire... Si ça se trouve elle allait me taquiner avec ça ! NOOON ! La regardant et prenant la parole un peu affolée...

- Chiha-sensei... C'est pas c'que vous croyez ! Enfin si ! Non ! Bon si je l'admet ! Mais chut ! Dite rien ! S'il vous plait !

Mon ventre gargouillant une fois de plus... Me mettant mal a l'aise et me gênant un peu, je regardais Akira-kun.... Souriante, un peu intimidée... Intimidée ?! Moi ?! Nan mais sérieux !!! Aaaaah l'amour est injuste ! Pourquoi j'suis intimidée moi ?! J'veux pas ! C'pas mon genre d'être intimidée ! Oh et m**** tant pis ! Mon ventre gargouillant encore... OUI OUI TAIT TOI L'ESTOMAC !!! TU ME FAIT HONTE ! Bah oui.... J'avais honte sur le coup.... Regardant le garçon et reprenant la parole...

- Sensei... Akira-kun m'avait proposée de l'accompagner manger des onigiris.... Vous voulez venir ? On pourra discuter là-bas non ?

Mais je suis bête !!! Je suis vraiment stupide ! J'avais dit Akira-kun a voix haute !!! C'est pas que je veux le cacher mais j'aime pas me prendre des râteaux ! Peut être qu'il remarquerait rien en fait.... Si seulement Keimi était là ! Elle m'aurait aidée et donnée des conseils ! Aaaah mais j'y pense !!! Keimi est dans mon équipe ! Coooool !! Qui est Keimi ? Bah ma meilleure amie.... C'est une ninja super forte..... Enfin aussi forte que moi du moins mais elle est super gentille, toujours de bons conseils et je suis sûre que Akira n'est pas son genre ! Ce qui est bien puisque du coup j'aurais personne pour me le prendre mwahahahahah ! Bah quoi ? C'est ça une fille amoureuse ! Par contre comment allait réagir sensei a mes paroles ? J'espère qu'elle allait pas se moquer et puis après tout peut être qu'elle pourrait m'aider elle aussi..... C'est une femme donc bon elle sait ce que je ressent sans doute ! M'enfin bref j'avais faim et mon estomac gargouillât encore ! "TAIT TOI ABRUTI D'ESTOMAC !" Sauf que ça je le dit a voix haute sans m'en apercevoir.... Me sentant vraiment bête sur le coup...

- Hum.... Euh..... Je..... Allons y....

Partant alors devant en me sentant vraiment bête, rougissante des orteils jusqu'aux oreilles.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Jeu 12 Fév - 0:42



Une matinée prosaïque


Comme tu le pensais, ces deux jeunes genins ressemblaient fort à tes propres coéquipiers. L'Uzumaki semblait être une bonne personne malgré le fait qu'elle était impulsive, et énergique. Mais tu aimais les gens comme ça en réalité malgré ta propre apparence froide et distante. Elle venait de remarquer que le garçon qui devait sans doute être le Senju te rendit le sourire que tu lui avais fait un peu plus tôt. Bien la conversation était aiguisée avec Hiroki qui avait remarqué que tu avais découvert son secret. Remarque même un aveugle aurait pu le savoir. Tu te retenais de lâcher un petit rire, tu aimais bien cette rouquine. L'équipe aura une bonne ambiance.

Oui tu pensais que ça commençais plutôt bien. Vous sembliez tous avoir des caractères équilibrés, ce qui était parfait. La genin à la chevelure flamboyante venait de te donner un surnom...Encore un. Tu levas alors discrètement les yeux au ciel. Celui-là ça va, tu avais l'habitude de le porter. Un sourire amusé de la situation se peignit sur ton doux visage, ne rien dire ? Qu'elle ne s'inquiète pas, ce n'était pas dans tes habitudes de crier les scoops sur les toits. Surtout pour que ça mette mal à l'aise son coéquipier, bien qu'il ne le semblait pas tant que ça en fin de compte.

Tout comme toit, ces deux-là avaient un style vestimentaire bien à eux, et celui de l'Uzumaki était assez provocateur... Par rapport à celui du jeune masculin de l'équipe. Tu fis un sourire en entendant le ventre gargouiller de ton élève, tu étais arrivée au bon moment apparemment. Et tu avais finis tes Daifuku à la fraise juste avant de les rejoindre.  Mais vu qu'il était à peu près vers le milieu de la matinée, ton estomac avait encore faim pour une fois. En plus, tu aimais bien les Onigiris. Ces petites boules de riz gluantes, avec des trucs noirs. Akira était donc le fameux garçon de l'équipe, et le seul semblait-il.

Tu avais remarqué les gestes d'Hiroki avec sa main, et celle d'Akira qui la renvoyait en mettant les siennes dans ses poches. Réaction typique d'un jeune homme ne sachant comment réagir au contact d'une jeune fille de son équipe. Tu ne pus t'empêcher de rigoler un peu. Bien que ce n'était pas dans tes habitudes. Tu pouvais te le permettre après tout, tu n'étais pas en mission.


"Bien pourquoi pas, comme ça nous ferons connaissance, et vous vous présenterez un peu mieux quand nous y serons n'ait ce pas Akira Senju ?"  

Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Jeu 12 Fév - 15:52


Ft: Hiroki Uzumaki & Chihaya Hyûga




Bien que très perturbé, on pouvait clairement remarquer quelque chose dans mes yeux : de la satisfaction. Mes yeux brillaient. Je sentais que j’étais en train d’avancer à ma propre façon. Je ne pus cacher mon sourire, suite au one-man-show d’Hiroki Uzumaki. Cette fille était très imprévisible et spontanée, deux qualités bien importantes à mes yeux. En fin de compte, elle n’avait pas oublié mon invitation, et la voici, entrain de l’annoncer à notre nouvelle sensei en l’invitant. Mais juste avant cela, il y avait eu un moment de communication entre Hiroki et Chihaya-sensei à travers des regards et des mots que je ne comprenais pas. C’était du pur langage de fille, chose à laquelle j’étais très peu doué. Enfin, le trio décida de se déplacer afin de commander des Onigris. Apparemment mon invitation allait être une occasion inédite pour bien connaître mes coéquipiers.

Nous marchâmes tous les trois dans une ruelle tellement longue qu’on ne voyait pas l’autre bout. Les deux bords étaient déjà remplis de cageots de toutes sortes de fruits et légumes. Il y avait aussi les boutiques qui s’ouvraient au fur et à mesure où nous avancions : des boutiques d’armements, de vêtements et même des marchands qui vendaient des sortes d’objets rares et précieux qu’ils avaient retrouvés lors de leurs voyages. Je devais reconnaître que, depuis mon enfance, je n’avais pas quitté les alentours. J’avais passé mon enfance chez mes tuteurs dans une prairie voisine, avant de déménager pour vivre seul lors de la fondation de Konoha. Du coup je me demandais la plupart du temps à quoi ressemblerait le monde externe. J’avais entendu que d’autres villages avaient été fondés, je voulais les visiter, et tout faire pour réunir les peuples éloignés.

Le soleil commençait à grimper, se montrant par-derrière des habitations. Je levai ma tête vers le ciel. Il y avait des taches de nuages par ci et par là. Parfois dans mon temps libre, je m’amusais à imaginer des formes avec ces taches de nuages, et parfois j’essayais même de les lier les unes aux autres, pour former un obélisque sacré. Mais aujourd’hui il n'y avait pas vraiment trop de nuages. Me rappelant que j’étais le guide, je retournai mes yeux et regardai devant. Nous étions presque arrivés. Quelques mètres plus tard, nous arrivâmes. Poussant la porte d’entrée, j’avançai, espérant que mes deux nouvelles connaissances me suivaient. Puis je m’assis sur un tabouret et commandai six Onigris, deux chacun. Nous étions assis tous les trois autour d’une table de forme carrée. Juste à côté de moi, Hiroki s’était installée, laissant toujours trainer sa chevelure rougeâtre sur son dos. Et juste devant moi, Chihaya-sensei nous regarda avec le même sourire rassurant et le même éclat chaleureux dans ses yeux, comme si elle attendait quelque chose de ma part. C’était là que je me rappelai qu’elle nous avait demandés de mieux nous présenter une fois arrivée dans notre destination. Puisque j’étais la personne qui avait le moins parlé depuis la matinée, je décidai de couper ce silence :

« Comme vous le savez déjà je m’appelle Akira du clan Senju. J’ai presque quinze ans. J’étais promu genin il y a presque six mois. J’avais choisi de m’aventurer dans la vie des ninjas afin de réaliser un certain objectif auquel je tiens énormément, et pour lequel j’étais prêt à tout faire, même si cela mènerait à ma propre mort. »

Ces mots étaient sortis tous seuls de ma bouche. Je ne savais pas si c’était mal dit ou non, mais parler de la mort déjà était quelque chose d’étrange de ma part. Pour ne pas paraître un peu bizarre, je lançai un ricanement tout en articulant :

« Même si cela serait difficile… »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 62
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 22

Fiche du Shinobi
Rang: Genin D
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Jeu 12 Fév - 16:35

Hm.... Chiha-sensei rigolait apparemment de ma réaction, me faisant rougir encore plus puis Akira-kun passa alors devant nous pour nous guider jusqu'au restaurant d'onigiris, j'étais pressée j'avais vraiment faim ! Et je pense que tout le monde était au courant avec mon estomac..... Qui arrêtait pas de gargouiller..... Sur le chemin je m'étais collée quelques fois a Akira-kun mais a chaque fois il avançait un peu plus vite, a force je me décida a rester a côté de Chihaya-sensei, faisant mine de bouder, pourquoi il m'évitait ? Pfff méchant ! Akira Senju ! Un jour tu m'aimera ! Nyahahahahah ! M'enfin au final nous arrivimes bien vite au restaurant et il commandant.... 6 onigiris, donc deux chacun... DEUX ?!!! C'est pas suffisant pour moi !!! Rappelant le garçon et demandant quatre onigiris de plus ! Bah ouais il m'en faut au moins six pour me rassasier hihi ! Puis Akira-kun prit la parole.... Je l'écoutait alors oubliant mon estomac deux secondes !

« Comme vous le savez déjà je m’appelle Akira du clan Senju. J’ai presque quinze ans. J’étais promu genin il y a presque six mois. J’avais choisi de m’aventurer dans la vie des ninjas afin de réaliser un certain objectif auquel je tiens énormément, et pour lequel j’étais prêt à tout faire, même si cela mènerait à ma propre mort.... Même si cela serait difficile...»

Il avait des choses a dire ! Pleins de choses apparemment ! Mais j'aimais bien l'écouter au final. J'étais out de même curieuse de connaître son objectif moi ! Puis le serveur ramena les onigiris, dix au total, six pour moi et deux pour Chiha-sensei et deu pour Akira-kun.... Puis je pris la parole a mon tour...

- Bon ! A mon tour ! Je suis Hiroki Uzumaki ! Membre du clan Uzumaki spécialiste  en fuinjutsu ! J'ai appris cet art depuis mes 6 ans mais je n'utilise que le kushyose pour l'instant... Et j'ai donc passée un pacte avec les serpents.... J'ai un seul objectif ! Devenir forte et protéger Konoha parce que mon village natal Uzushio a était détruit et je veux pas qu'il arrive la même chose a Konoha ! Je veux donc également montrer la puissance des Uzumaki aux autres grands pays pour leurs montrer qu'ils ont eu tort de détruire notre village.... Sinon.... J'aime bien rire, jouer, combattre, manger, j'aime beaucoup Akira-kun et Keimi Sarutobi !

Keimi Sarutobi, ma meilleure amie ! On vivaient ensemble dans la même maison depuis qu'elle était orpheline.... D'ailleurs j'avais appris que Keimi serai peut être dans notre équipe, je dis peut être parce que il restait deux il les a mettre en équipe, Keimi et une certaine Hikari.... et en parlant d'elle je la vis arriver ! Me levant en ayant un onigiris dans la bouche, commandant deux autres onigiris pour Keimi et criant son nom en mangeant

- Keimi ! On est là !

En agitant mes bras et la voyant sourire en nous rejoignant, riant de ce que je faisais, s'asseyant a côté de Chiha-sensei et nous regardant tous...

- Hum..... Euh.... Bonjour ! Je suis Keimi Sarutobi, j'habite avec Hiroki mais on est juste amie ! Je maîtrise l'iroujutsu et mon objectif et de faire en sorte de créer une technique pour ramener les morts a la vie et je veux plus jamais voir personne mourir devant moi ! Et..... On m'a dit que je serais peut être hein dans l'équipe du junin Chihaya ... Je suppose que c'est vous ?

Disait Keimi en regardant Chihaya tandis que moi je mangeais en l'écoutant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin de Konoha
avatar
Jōnin de Konoha
Messages : 34
Date d'inscription : 15/01/2015

Fiche du Shinobi
Rang: B
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Ven 13 Fév - 16:42



Une matinée prosaïque


Une légère brise de vent, un soleil désormais bien présent sur le village et sans doute l'ensemble du pays du feu. Cette journée commençait plutôt bien, malgré que tu stresses quand même. Vous marchiez donc en direction du marchand d'Origini. Comme prévu, ils se présentèrent tous les deux un par un. Le Senju fut un peu plus bref que l'Uzumaki, mais c'était un trait que tu retrouvais pas mal parmi ce grand clan que tu connaissais bien pour y avoir déjà mis les pieds.

Akira fut celui qui fit le premier pas, il n'avait pas vraiment parlé depuis le début ou tu les avais rejoint, il devait surement être gêné au fond de lui, par l'attitude d'Hiroki la jeune fille pleine de vie. Akira semblait être renfermé, et distant un autre trait communs aux Senju. Hiroki semblait bien plus déterminé dans son objectif qu’Akira. Tu marchais calmement les bras croisés, tout en regardant ces deux-là. Hiroki était d'abord resté encore près d'Akira puis avait finalement changé de bord pour aller vers toi. Ce qui ne te dérangeait pas vraiment finalement.

Une fois arrivé, Hiroki pris les devants en commandant 6 Onigiris donc 2 chacun, cela te suffisais largement pour toi qui avait mangé des daifuku en prime un peu avant de rejoindre ton équipe. Tu pris ceux que la gennin t’offrit avec plaisir. Ils venaient donc tout deux d'être promus genin. Ben, au moins tu pourrais leurs léguer pleins de choses. Ce qui te faisais plaisir dans un sens, finalement ce n’était pas vraiment un calvaire de s'occuper de genins. Enfin pour le moment, il fallait que tu les tests dans les entraînements, les épreuves de survies, mission bien sûr ! Il y avait tant de choses pour devenir un grand Ninja Unique en son genre. Surtout en étant un Senju et une Uzumaki. Tu savais pas mal de choses sur ces deux clans.

Tu comprenais donc parfaitement leurs motivations. Dans un sens, tu étais pareil qu'Hiroki y'a longtemps. Tu voulais montrer que la branche principale pouvait être forte. Et qu'elle pouvait protéger son secret de clan seul, sans avoir besoin de sacrifier la famille secondaire. L'un de tes nombreux objectifs restés secrets en ton âme. Tu pris un onigiri, puis commença à le manger, en te demandant ce qu’auraient pensé tes camarades s'ils te voyaient là. A ce moment-là. Rien qu'à cette pensée, tu eu un coup de stress. Surtout en imaginant la tête d'Ukyo. Tu avais remarqué qu'Akira ne semblait pas très doué pour parler avec des filles, cela ne serait pas facile pour lui, surtout si le dernier membre de l'équipe non encore désigné en était une aussi. Apparemment, cela se jouait entre Keimi ici présente qui venait de s'invité à eux, et un autre genin de Konoha.

Sarutobi, une Sarutobi dans l'équipe ? Ce serait intéressant. Tu t'assis sur un tabouret en face d'Akira, Hiroki et Keimi et continua de manger calmement tes Onigiri. En regardant, Hiroki et Keimi qui semblaient bien s'entendre. UN sourire franc sur ton visage, mais neutre. Comme toujours. Le but de Keimi était tout à fait différent mais intéressant. Une technique qui ramènerait les morts à la vie... Tu ne pus t'empêcher de lâcher un soupire. Était-ce une bonne chose de vouloir ramener les siens à la vie ? Tu mis ta tête dans la paume de ta main. Et te mis à fixer longuement Keimi avant de fermer tes yeux, et de répondre par un ton plus sec et distant que pour les deux autres.

« Pour commencer, sache que oui je serais peut-être ton sensei Keimi, ensuite réfléchis bien, ramener les morts à la vie, est-ce réellement bien ? Parce qu’en y réfléchissent, comprendraient-ils ce qu’ait devenu notre monde aujourd’hui s’ils sont morts depuis longtemps ? Il n’y a pas que ça à prendre en compte non plus. S’ils ont rejoint les étoiles, c’est qu’ils avaient certainement une bonne raison. D’autre part, je vous propose à la suite de notre petite rencontre, que je vous tests sur un terrain d’entraînement afin de voir vos capacités ? Qu’en dîtes-Vous ? »

Fis-tu en entremêlant tes doigts, les uns dans autres, en fixant tes futurs élèves avec tes yeux blancs. Tu observais la réaction de Keimi qui fut presque immédiate, en effet, celle-ci tapa son poing sur la table en voulant contrecarrer ce que tu venais de dire, mais ne trouva sans doute pas d’argument valable à dire. Alors la demoiselle se rassit, en se faisant toute petite près d’Hiroki et en mangeant les Originis qu’elle lui avait offerts.


Codage par Kuroki sur Epicode !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2015

Fiche du Shinobi
Rang: D+
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Ven 13 Fév - 21:21


Ft: Hiroki Uzumaki & Chihaya Hyûga




« Tiens-moi la main, et allons nous ensemble à l’au-delà »

J’avais réussi avec mes dernières répliques et avec mon sourire à éviter un moment d’embarras, après m’être emporté en parlant de moi-même. Peut-être avais-je des difficultés de communication, ou peut-être évitais-je de trop parler de moi. Tout était flou à mes yeux, depuis le jour de ma naissance jusqu’à aujourd’hui. Il y avait ce vide dans mon cœur que je combattais en vain, et qui ne faisait qu’augmenter comme un cancer s’acharnant sur son hôte. J’essayai de chasser quelques idées de ma tête, pour ne pas gâcher l’ambiance de cette nouvelle équipe. Je commençais à vraiment avoir faim. En effet je n’avais rien mangé depuis le matin. Je m’étais juste levé, mis mes vêtements usuels et j’avais quitté mon domicile. Hiroki me surprit en commandant quatre Onigiris supplémentaires pour elle. Quelle gourmande ! Elle avait tellement faim qu’elle agissait toujours d’une façon étrange. Elle parla d’elle-même à son tour. Elle appartenait au clan Uzumaki, reconnu pour sa spécialité en art de sceaux. Elle dit qu’elle maitrisait le Kushyose. C’était très impressionnant. Même si, depuis ma rencontre avec elle, je me comportais d’une façon inhabituelle, j’eus un moment de faiblesse. En effet j’étais un membre du clan Senju, mais je ne maîtrisais pas encore le Mokuton, l’art de manipulation de bois, l’atout essentiel de mon clan.

Tout d’un coup, Hiroki se leva, saluant une nouvelle arrivée : c’était notre troisième partenaire dans l’équipe, une surnommé Keimi. Elle était en retard, et vu la situation, elle connaissait déjà Hiroki. Donc j’étais le seul garçon de l’équipe. La galère ! Mais bon je devais reconnaitre que j’étais drôlement impressionné, surtout après la présentation de la nouvelle arrivée. C’était en effet une experte en art médical, un pouvoir très recherché dans les équipes afin de soigner les blessures des autres membres. C’était un pilier essentiel de n’importe quelle équipe. Keimi venait de dire qu’elle voulait perfectionner une technique permettant de ramener les morts à la vie. Pour un moment, je me sentis très mal. L’image terrifiante qui me hantait me revint à l’esprit : je voyais une pupille de sharingan qui s’agrandissait petit en petit, puis m’aspirait. Pour un instant, je sentis comme si j’allais tomber inconscient. Je voulais que cette image s’efface de ma mémoire, cette image qui me rappelait des douleurs insupportables, cette image qui me rappelait l’enfer. ..

Cette idée fut vite interrompue par l’intervention de Chihaya-sensei. Elle venait de parler, d’un air sérieux, en critiquant l’objectif de Keimi. Elle pensait que ramener les morts à la vie n’était pas vraiment quelque chose de raisonnable. Je ne pouvais pas dire le contraire, mais quelque chose en moi voulait vraiment que ça arrive. Je voulais sentir de l’amour pour une fois. Bref, la Jônin finit sa réplique en nous annonçant qu’elle voulait tester nos capacités dans les terrains d’entrainements. Enfin les choses devinrent sérieuses. J’étais vraiment impatient de voir les capacités de mes coéquipiers et de mon institutrice et de révéler mon propre pouvoir. Je finis rapidement de déguster la dernière pièce d’Onigiri, avant de regarder Chihaya-sensei :

« Je suis tout à fait d’accord, Chihaya-sensei. »

Je sentis que je m'habituais vraiment à lui donner ce titre de sensei, et je croyais vraiment que cette équipe allait vraiment être impressionnante.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Konoha
avatar
Genin de Konoha
Messages : 62
Date d'inscription : 04/02/2015
Age : 22

Fiche du Shinobi
Rang: Genin D
DC:

MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya] Ven 13 Fév - 22:39

J'avais fini de manger mes onigiris ! Succulent ! Faudra que je reviennes ici une autres fois tient ! QUOI ?! Un entraînement ?! Mouais ! Pourquoi pas ? N'empêche j'étais curieuse de savoir ce que nous réservait Chiha-sensei comme entraînement sauf que au final Leimi se leva tapant du poings contrariée par ce qu'avait dit notre sensei et se rasseyant puis se éleva, disant qu'elle devait aller a l'hôpital et que donc elle pourra pas venir avec nous, partant ensuite, décidément elle était passée en coups de vent, laissant un peu d'argent pour les onigiris et remerciant tout le monde..... Après ça, je me leva en souriant et rassasiée.... D'ailleurs en me levant on pouvait voir sur mon ventre le symbole d'Uzushio, un tourbillon, ce qui était aussi l'emblème du clan Uzumaki.... Je ne cherchais pas a le cacher ! Je suis une Uzumaki et j'en suis fière ! Nous sommes les meilleurs en fuinjutsu ! Et notre sensei veut nous tester ! Elle sera pas déçue !

- Alors allons y sensei ! Vite ! A-Akira-kun tu va voir de quoi je suis capable ! Après ça tu me résistera plus !

AAAAAH MAIS POURQUOI J'AI DIT ÇA ?! Je venais de prendre conscience de ce que j'avais dit ! Rougissant au maximum ! Je voulais me cacher là ! Le regardant honteuse et craignant sa réaction....

- Je..... Je suis désolée ! Pardon Akira-kun... A-allons y ! Chiha-sensei vite !

Je venais de me démasquer toute seule comme une idiote ! Seul un cretin ne comprendrait pas ce que je venais avouer indirectement...... Posant de l'argent pour payer les onigiris... Après tout c'est moi qui avait le plus manger puis j'attrapa Chiha-sensei et Akira-kun -timidement et hésitante- et les tira vers la sortie du restaurant en me dirigeant vers les tétanos d'entraînement ! Plus vote on y sera et mieux ce sera..... Et puis je voulais commencer mon objecti: montre que les Uzumaki sont un clan puissant ! Et peut être même le plus puissant ! En quelques minutes nous arrivimes au terrain d'entraînement mais en même temps je les ai pas lâcher de tout le trajet les tirant assez vite... J'avais honte de ce que j'avais dit et allait s'entraîner me fera peut être moins passer pour une idiote devant Akira-kun et Chiha-sensei, puis me tournant vers eux deux j'attendis la suite sans rien dire..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya]

Revenir en haut Aller en bas

Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une matinée prosaïque [Hiroki Uzumaki and Hyûga Chihaya]
» Mission pour Hiroki Uzumaki
» IT'S The beginning of the rush to the power (Hiroki Uzumaki & Senju Akira)
» Une matinée entre amie [Nuage de Rêve]
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: 火 Hi no Kuni 火 :: Village de Konoha :: Ruelles du Village-