Partagez|

Kirigakure no Satô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Kirigakure no Satô Ven 6 Fév - 18:44


 
 Kirigakure no Satô


 
 Shodaime MizukageAtra Bilis


 
Contexte
 Par le fer et le sang...
 
 
Atra. L'ombre de la brume. Cet enfant est ce qui est arrivé de mieux au pays de l'eau depuis de nombreuses années. « Nous autres camarades n’avons pas d’autre croyance qu’en nous-mêmes et en notre force et capacité de victoire, et cela nous suffit amplement. » S'exclame-t-il devant son peuple.

Le village subissait un début de terreur, les récoltes étaient maigres, "la terre peu-cultivable". L'ombre a donc décidé d'utiliser son territoire et a donné naissance à l'aquaculture. Dans un premier temps, une pêche aux dimensions immenses, dans un second temps, ils se servirent de leurs bateaux pour annexer et piller des terres qu'ils trouvaient en naviguant. Kiri se spécialisait dans les raids en partant de la mer, la piraterie devient rapidement un moyen d'investissement rapide que personne ne soupçonnait. La façon de pensée des désormais "Udeuminishima". L’étymologie de ce mots veut clairement dire "bras de mer entre deux îles". C'est ce qu'ils sont. La population s'en sortait.

Seulement voilà... La population sortait peu à peu de la misère. Les sourires revenaient sur les visages des enfants. Mais la politique de Kiri se durcit au niveau des formations. Les ninjas furent élevé différemment. Les parents purent apercevoir des sourires sournois et dérangeant à la vue du sang, un goût particulier pour le risque et l’insensé. Les ninjas de ce village changèrent pour se transformer en guerrier, réellement. Le pays de l'eau se scindait. Le village ninja avait besoin de plus de ressource et de terre, Atra nourrissait des envies de conquête. Pourquoi ne pouvait-il plus se satisfaire de sa vie? Les qualités de vie augmentant, la démographie connu une augmentation drastique! Bientôt, une nouvelle ère de misère pointait. Il décida donc de réduire sa démographie ou d'augmenter ses terres.

Les Daimyo refusèrent de laisser leurs terres et levèrent armée. C'est le début de la guerre intestine du pays de l'eau. Cela résulte d'une militarisation du territoire. Cette guerre est en cours.  

Kiri est actuellement dans une guerre intestine dont tout les faits sont gardés secrets par le brouillard.





 
Croyance
 Les amoureux du sang...
 
 
« Ils (Kiri-jin) n’ont ni druides qui président au culte des dieux, ni aucun goût pour les sacrifices, ils ne rangent au nombre des dieux que ceux qu’ils voient et dont ils ressentent manifestement les bienfaits, le Soleil, le feu, la Lune. Ils n’ont même pas entendu parler des autres. » Ils ne croient véritablement qu'en une seule chose. Une vie après la mort. Atra a nourrit une croyance populaire sur celle-ci. Il y a deux sortes de vie après la mort, celle des hommes morts au combat qui accède au "Paradi sentouin". Accéder à cet endroit est le rêve de tous, pour cela, il faut être un guerrier valeureux. Le "Héru" attend quand-à-lui les combattants qui meurent genoux à terre.





 
Localisation
 
 
Kiri est situé sur les flots. L’île marine est situé derrière le pays du feu et à côté du pays de la foudre; toutes les îles présentent autours du continent sont sous la domination Kirienne sauf le pays des tourbillons.







 
Forces Militaires
 Le même sang appartient à un même empire.
 
 
Puissance, voici le maître-mot de la force Kirienne.
C'est simple, tous savent se battre sur le continent. Les hommes sont puissants et ne sortent pas d'un trou de souris, on dit que ceux-ci ont accès à un enseignement militaire tout les ans. Comment est-ce possible? Etant donné que la société donne un rôle importante à la famille et que les familles sont nombreuses, les hommes partent à tour de rôle durant l'année.
On a ainsi une militarisation passive, obligatoire, de tous les hommes du continent. Les femmes, quand-à-elle, participent aussi à un travail obligatoire dans les champs et les forêts, celles-ci font des stocks nombreux.

Cependant, la force Kirienne se base surtout sur la qualité. On dit qu'un Kirijin vainc dix Continentaux. C'est comme ça qu'ils sont élevés, les Kirijins sont une race supérieur. Ceux-ci ont envie de se battre, chaque homme de l'eau au front se bats pour accéder au paradis, dépourvu de peur, avec comme seul objectif d'augmenter son compteur de mort. Cela fait clairement la différence.
La force militaire souffre d'un déficit de population qui commence à se combler. En effet, la rythme de vie débauchage de la population donne une natalité prépondérante depuis de nombreuses années.

On évalue le nombre de ninja de métier à 2500. Ceux-ci sont d'une puissance relative, Une majorité serait de rang B, avec une minorité de C et un penchant vers le rang A. L'armée Kirienne est plus par sa qualité que sa quantité.
D'un autre côté, tous participent à la guerre, mais seul une partie des femmes combats. On a donc environ 10000 combattants avec  5000 civils faisant tourner, à l'arrière, l'industrie naissante Kirienne.
En plus de ça, Kiri possède une grande diversité de clan guerrier parmi lesquels est le dominateur "Kaguya". Ce clan de guerrier prospère dans le village et fait régner sa loi dans une partie du village. Ceux-ci sont utiles à pleins de niveau de la société. La diversité clanique de Kiri est importante, autant que sa force.

Kiri pointe aussi beaucoup la technologie du doigt. Inventeur des premiers flotteurs, puis bateaux. Ceux-ci accordent beaucoup d'importance à l'innovation, comme pour l'aquaculture, qui permet à la nation de sortir la tête de l'eau. Pour l'instant, au niveau strictement militaire, rien n'est à souligner.

Il n'est cependant pas à oublier le projet "Cerberus" qui aurait une importance particulière en cas de guerre. Les blesser rapportent plus que les morts.






 
Politique Intérieur
 Le succès est le seul juge ici-bas de ce qui est bon et mauvais.

 
Le village entier respecte la dominance de la famille; c'est celle-ci qui guide l'enfant vers l'homme qu'il doit devenir. C'est pourquoi, il n'y a que très peu hiérarchisation dans ce village, tous font ce qu'ils ont à faire sans se poser plus de question. Le peuple est solidaire. L'égalité règne autours d'une personne centrale, la seule capable de dire ce qui est bien ou non, le Mizukage. La seule existence d'un classement dans la société ne concerne que les ninjas. Ceux-ci gardent des grades censés mondialiser le continent, nous avons ainsi les Gennin, les Chuunin, les Juunin, les Juunin Experts et le Kage.
La valeur combative du ninja est mise en avant, Kiri maintient la supériorité de celle-ci, officiellement seulement. Dans les bureaux humides de l'ombre de la pluie, les Sanguinaires ne passent la porte. Ceux-ci ne pourront jamais grandir et atteindre les hauts-rangs de la société, quoi qu'il arrive, ceux-ci ne le demandent pas.

Les décisions générales concernant le pays sont prises dans les districts de l'ombres et votées par les hommes forts qui l'entourent. Ainsi, des hommes de mains voyagent continuellement sur le territoire pour dicter les dires et les actualités du seigneur, Atra. L'homme voyage également pour les éventuels maux de son peuple parmi lesquels certains ne pardonnent jamais.
Le viole, le vole, l'homosexualité... Ce sont des péchés inguérissables et quiconque en est le possesseur aura le droit à une mort douce... Pour un outre-monde impitoyable. Cependant, on dit que les morts ne le sont jamais dans le pays de l'eau...
Il existe cependant des compensations financières, l'exil ou le bannissement pour éviter d'en être. Cela ne guérit en rien, mais l'homme reste un pourrie pour la société entière. Ces hommes sont marqués de trois points violets sur le poignet droit et les autorités ont droit de vie ou de mort sur ceux-ci.

Cependant, tout ça n'est qu'illusion. Tout ce qui entoure la politique interne de Kiri n'est que peur. Atra dirige d'une main de maître ses sous-fifres. On dit que, sur eux, plane une ombre qui jamais ne dort, toujours veille. Le village va dans le sens de son Kage et, alors que tous croient en une liberté certaine, l'ombre de l'eau gère d'une main de maître son peuple et ce, si bien, que ceux-ci lui obéissent en pensant agir d'eux-même.

D'un autre côté, seuls quelques grands hommes sont au courant de tout ce qui se passe, et même, les informations sont capsulés. Chaque homme connait une vérité, un mensonge, tous le savent, tous comprennent pourquoi, personne n'en parle. Le but est la conquête. Personne ne peut arrêter le village, voilà comment sont élevés les hommes, un culte d'une race ultime, surpuissante, celles des guerriers de l'eau. Toujours est-il que certains l'ignorent, certains le savent, leurs gestes sont commandés, leurs gestes sont analysés, leurs gestes sont surveillés et cela... Par une force omniprésente, elle est partout, mais n'existe pas. Qu'elle est-elle?






 
Politique Extérieur
 Une alliance dont les buts n'englobent pas aussi la perspective d'une guerre est dénuée de sens et de valeur.
 
 

Kiri vit caché. Pourtant, tous n'ont que son nom à la bouche.
Atra a en effet fait exploser son commerce maritime qui est d'une telle sûreté qu'elle est quémandé dans le continent entier pour faire transporter les marchandises de valeur. D'un autre côté, sans que personne ne le soupçonne, des pirates peu nombreux, affiliés au village, se charge de rendre le marchandage marin incertain pour les quelques nations qui souhaiteraient copier la ville maritime.
Au niveau du continent réellement. Kiri est muet. Personne n'en entend parler, le village agit dans l'ombre, à toutes échelles. Pour favoriser son propre commerce certain, il fallait rendre le commerce continental incertain. On parlerait d'un certain projet "Cerberus" dans des bars Kirijins? Pourtant, personne ne sait ce que cela signifie, ce que cela veut réellement dire.

Toujours est-il que cela a un lien, sans que cela ne puisse être prouvé, avec les attaques sanglantes ayant lieu partout sur le continent. Konoha et Kumo aurait capturé des énergumènes aux tatouages sanglants et à la folie meurtrière, de cicatrices encore fraîches, très nombreuses, pourrait être leurs nombres de victime. Ces bêtes sont nombreuses et partout, ces hommes ne savent faire rien d'autre que tué et... ils ne viennent de nulle part. Passionnant, non?

D'un autre côté, le village rechercherait activement une alliance, il semble qu'il ait trouvé bonheur avec un jeune vagabond, cependant... Ce n'est pas encore à l'échelle souhaité, cela veut tout de même dire une chose importante! Les vagabonds sont volontiers accepter dans le village et ceux-ci accéderaient à des places de choix.




 
  © Halloween de Never Utopia

 


Dernière édition par Kyoku Kogami le Lun 9 Fév - 6:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: Kirigakure no Satô Ven 6 Fév - 18:50


 
 Kirigakure no Satô


 
GAINJINBUTAI – 外人隊 – LA LEGION Legio Patria Nostra


 
Présentation

 
 
Le Gainjinbutai est un corps d’élite  ramené un cran au-dessus du Juunin Expert.  Elle est formé et commence à être connu pour ses différences qui sont aussi la raison de sa création ; elle permet l’incorporation de ninja étranger dans un corps de l’armée Kirienne. Elle a la caractéristique de permettre de changer de vie, d’oublier son passé, de se faire oublier ou d’avoir une vie meilleure. L’accès à la Légion comme elle est appelé se nécessite d’être au moins âgé de dix-sept ans. Le prestige ou l’amour de la patrie, le désir de se donner complètement au village peut aussi être une source de motivation suffisante pour passer les nombreux testes d’une difficulté extrême.
Aujourd’hui, ces hommes sont aussi utilisés pour l’une des clauses des entreprises du Mizukage, leur chef, ou de Mephistos, son porte-parole au sein de l'unité. La presque libre entrée d’anciens déserteurs dans le village. Cette unité n’a jamais refusé un homme en son sein parce qu’il venait d’ailleurs, elle a toujours voulu le meilleur, d’où qu’il vienne, c’est pourquoi elle s’est armé de psychologiste afin de démêler le vrai du faux. Faire entrer des personnes mauvaisement  intentionnées à Kiri sous prétexte qu’elles viennent du village serait une erreur, la Légion est en charge d’éviter ça.
En plus de ça, c’est l’un des principaux groupes d’intervention du pays. La mission première est d’assurer la protection et la sécurité du personnel, du matériel et des installations de Kiri. Ces hommes n’ont peur de rien, elle a par ailleurs, outre sa réputation naissante d’excellence, une image noire. Les membres de la Gainjinbutai peuvent être ramené à des trancheurs de tête, des dégénérés ou des ‘violeurs’. Le principe de la nouvel identité en cas d’engagement suppose des faits illégales des membres de la section.
Le principal avantage de cette section pour le nouveau régime reste le point commun entre tous les hommes en faisant partie ; ils donneraient leurs vies pour sauver Kiri. Ils ont tous une porte ouverte au paradis de leurs religions. Les missions nécessitant une haute résistance mentale sont de l’ordre de la Gainjinbutai.
Les membres de cette section ne sont pas tous polyvalent, tous possèdent leurs points forts et faibles et sont d’ailleurs recruté en fonction de ceux-ci. La Légion se doit d’être capable d’intervenir quel que soit le danger qui menace son village, c’est généralement l’une des premières unités à être envoyé au casse pipe, c’est son utilité première, d’aller où personne n’oserait.






 
Histoire

 
 

Kiri a accepté dans ses rangs un déserteur de Kiri récemment ; acceptant de lui donner une chance. Chose faite, le Kirijin montera dans les grades et prouvera qu'il n'est pas n'importe qui. Un nom ? Connu de tous aujourd'hui pour ses connaissances, Atra Billis n'est autre qu'un Mizukage que l'on est sûr de voir s'élever au-dessus des autres.
Sa première action ? Trouver un moyen d'offrir la chance que l'on lui a jadis accordé à d'autres. D'où la Légion. Il n'est pas à oublier qu'Atra était membre d'un autre clan, c'est pourquoi, son niveau était déjà celui d'un bon, voire d'un excellent ninja. C'est pourquoi, la Légion est réservé à une élite, ou à en former une.  Les deux chefs ont un droit de veto sur les membres,
Aujourd'hui, on dit que la Legion se prépare à sévir sur tout le continent.





 
Recrutement
 
 

La sélection ne se fait pas sur demande. Elle se fait après une évaluation mentale et physique et d’une simple question. « Etes-vous intéressé par la Legion? » La réponse à cette question change une vie. Après ça, des tests psychologiques avancés sont effectués,  six semaines de stage préparatoire. Nous aurons par exemple l’étude de l’histoire avancé de Kiri, les différentes tactiques militaires mis au point, les faits d’armes les plus reconnus, la topologie, les connaissances des armes du village. Après ça, les candidats seront retenus pour un stage co. de sept semaines. Sept longues semaines pendant lesquels il va apprendre les points et les recoins du village, le déplacement des patrouilles, les méthodes d’interventions, les stratégies déjà mis en place. Les candidats devront par ailleurs avoir une connaissance poussée des méthodes de secouristes et d’évacuations massives. Les deux dernières semaines servent pour l’intervention à l’extérieur du pays, les candidats passeront de climat en climat et devront résister à une longue course à travers la région qui durera une semaine complète, sans pause. Au menu, pilules du ninja.
L’engagement initial du Légionnaire est un engagement de cinq ans. Pendant ces cinq années, l’homme, ou la femme, ne sera autres que célibataire, il ne peut prétendre à un mobilier personnel. Bien sûr, c’est officiel, officieusement, les membres peuvent prendre quelques jours de congés, dormir une nuit complète…








 
Tradition

 
 

Le nouveau légionnaire est présenté à l’enseigne. C’est l’une des traditions les plus honorifiques du village, jusqu’à présent, seul quelques rares soldats ou les Kage y ont eu le droit. Les hommes sont présentés à l’aube devant le symbole de Kiri, ceux-ci devront rester en section, le regard rivé sur l’emblème, jusqu’au réveil de la population avant de prononcer un pacte écrit entre eux. La Légion est régit par sept règles qui ne sont connus que d’eux.
Art. 1 - Légionnaire, tu es un volontaire, servant Kiri avec honneur et fidélité.
Art. 2 - Chaque légionnaire est ton frère d'armes, quelles que soient sa nationalité, sa race ou sa religion. Tu lui manifestes toujours la solidarité étroite qui doit unir les membres d'une même famille.
Art. 3 - Respectueux des traditions, attaché à tes chefs, la discipline et la camaraderie sont ta force, le courage et la loyauté tes vertus.
Art. 4 - Fier de ton état de légionnaire, tu le montres dans ta tenue toujours élégante, ton comportement toujours digne mais modeste, ton casernement toujours net.
Art. 5 - Soldat d'élite, tu t'entraînes avec rigueur, tu entretiens ton arme comme ton bien le plus précieux, tu as le souci constant de ta forme physique.
Art. 6 - La mission est sacrée, tu l'exécutes jusqu'au bout et si besoin, en opérations, au péril de ta vie.
Art. 7 - Au combat, tu agis sans passion et sans haine, tu respectes les ennemis vaincus, tu n'abandonnes jamais ni tes morts, ni tes blessés, ni tes armes.
Lorsqu’ils sont en tenus officiel, les membres de la Legion portent tous un même masque. Celui-ci aux traits bleutés représente la pluie et veille sur les terres de Kiri. Autrement, les Légionnaires s’arment de la tenue normale d’un ANBU, en y apportant quelques modifications. Ils s’arment de quelques ornements comme des épaulettes bleu, ainsi qu’un béret noir, possédant une fine plaque métallique orné du symbole de la pluie.
Il n’est pas rare de croiser des membres de la Legion défilant dans les rues de Kiri, clamant haut l’Hymne du village ou divers autres chants toujours très respectueux de leurs mères patries. Ces hommes rappellent à tous ce qu’est la fierté d’être un foudroyant. On dit que les entendre chanter hérissent les poils de la population, ils sont une source d’inspiration pour la jeunesse qui ne s’en trouve qu’enhardis.  
Contrairement aux ANBU.  les membres de la Légion n’ont pas pour obligation de garder leurs masques,  il n’est pas rare d’en voire un l’enlever pour essuyer sueur ou gratter une peau irrité, mais il ne considère leurs rangs comme un volontariat envers Kiri, ces hommes ne sont pas à encenser parce qu’ils font parties de la Légion, ILS ONT CHOISIS DE DEFENDRE LEURS PATRIS.
Certains membres de la Légion peuvent être ornés d’une décoration.
La fonction prime sur le grade.






 
Main armé de la Légion


 
Atra possède une arme de grande envergure. La main armé de la Legion est une unité d'élite destiné à servir l'ombre du village. Elle serait commandé par un certain Bass.






 
Expérimentation

 
 

La partie recherche est géré par Makkura, celle-ci aurait développé avec l'aide de ce « Bass » une drogue sous forme de sceau si puissante qu'elle envoûterait les prisonniers de guerre et en ferait de véritables animaux.
Ceux-ci séviraient sur le territoire sans que personne ne comprenne pourquoi ni ne trouve affiliation particulière, une nouvelle-fois, le projet est secret. Rien ne ramène à Kiri.






Toriire (とりいれ, Moissoneur)

 
 
Groupe de dangereux cannibale, ceux-ci sont fruit d'expérimentation humaine. Drogué par de nombreux médicament ainsi que par "La Rouge", ceux-ci quémandent leurs doses nuits et jours sans pouvoir s'en passer. Les Toriire sont élevés pour ne répondre qu'à un seul signal, ceux-ci ne se courbe que lorsque leurs doses est apporté. Ce signal n'est connu que de certain Kirien.
Ils sont sauvages, primitifs, brutaux, n'ont que peu conscience de ce qu'ils font. Les Toriire sont triés pour la solidité de leurs corps; ils communiquent entre eux par cris et grognements; vivent dans le noir même s'il peut arriver qu'ils sortent de leurs trous quand des cibles passent près d'eux ou quand ils ont faim.
C'est simple, ceux-ci sont largués, une centaine, dans les différents pays. Renouvelé régulièrement, ceux-ci s'attaquent à tout ce qui passe sous leurs mains sans jamais dépasser un territoire défini.
Il serait dit qu'une nouvelle forme de Toriire serait en formation, le projet secret « Cerberus » (dont sont issus les Toriire normaux) aurait laissé place au projet « Hadèus ». Personne ne sait de quoi il relève.
Le Toriire est de base un groupe non jouable.





Atehazure (あてはずれ, Mauvais Compte, Désillusion)

 
 
Ce groupe n'existe que dans les feuilles les plus profondes du Mizukage. Un groupe secret de trois personnes qui s'ignorent entre elles pour le moment mené par un dernier homme inconnu. Ceux-ci devront résoudre une plausible situation de crise ou exécuter des travaux d'une difficulté n'égalant que la mocheté des actes qui devront être exécuté.
Cependant, ceux-ci seraient instables mentalement, ce groupe d'assassin très talentueux et presque aussi dangereux sont à manier avec parcimonie, même par le Mizukage, tant leurs efficacités est dangereuse. Loin d'être de talentueux combattant, on dit que ceux-ci sont indétectables.




 
  © Halloween de Never Utopia

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirigakure no Satô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Premier: Le Prologue :: Le Commencement :: Notre Histoire-