Partagez|

The Chosen One [Ft. Shukô Yuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jōnin d'Iwa
avatar
Jōnin d'Iwa
Messages : 6
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: The Chosen One [Ft. Shukô Yuna] Ven 6 Fév - 18:07



"Shukô Yuna"


Melody of the wild dance by Bleach ost on Grooveshark

١ NOM : Shukô

PRÉNOM : Yuna

SURNOM : The Chosen One

AGE : 23 ans

SEXE : Féminin

VILLAGE : Iwa

Rang Souhaité : Rang S - ANBU

NINDÔ : I believe in a radiant dawn.

AFFINITÉ : Fuuton - Raiton

SPÉCIALITÉ : Fuinjutsu - Hidden Jutsu - Taijutsu









Mental


Chaque personne a deux visages, deux facettes. Un pour le monde éclairé au soleil, l'autre se perdant dans l'abîme du néant.

Yuna est une personne à la façade avenante, radieuse. Si il fallait lui donner un qualificatif, ce serait solaire. Toujours de bonne humeur, souriant pour tout et surtout pour rien, elle est enjouée, et c'est contagieux. Mais ce n'est pas tout. Notre belle rousse possède un rare éclat, s'exprimant dans sa façon de parler, dans sa démarche, dans sa manière d'être. Je suis sûre que vous le connaissez, que vous avez déjà eu affaire avec. Ce n'est pas ce genre d'éclat qui vous éclipse, qui fait mal aux yeux juste en le regardant, oh ça non. C'est ce genre d'éclat qui vous embellit, qui a la beauté de rendre éclatant ce qui est terne. Cette jeune femme, elle sait vous mettre à l'aise. Vous faire oublier vos soucis.

Après tout, c'est une fille un peu trop bavarde. Notre Shukô est intarissable, et il se pourrait que vous vous sentiez oppressé par son flot de paroles. Eh oui, elle adore s'entendre parler, malgré tout ! Y verrons nous là de l'égocentrisme ? Certainement, un peu. Elle parlera et parlera, des potins du village, de mode, du Tsuchikage, des mecs mignons, des étrangers, encore de mode, de maquillage, parfois un peu de politique mais pas trop, et vous parlera, aussi, voir surtout, de gâteaux. Parce que oui ! Malgré sa taille de mannequin, elle n'arrête pas de s'en gaver, de viennoiseries et pâtisseries ! Définitivement, elle n'arrêtera pas d'insister sur la chose : Si elle n'avait pas été kunoichi, elle aurait finie dans l'établissement de son ex.

Puis, c'est quelqu'un de très expressif ! Les émotions ? Vous les devinerez juste en regardant son visage ! Si elle est en colère, elle viendra vous crier dessus et marteler votre épaule avec plein de petits coups de poing rageurs ! Triste ? Elle ne l'est que rarement, mais si ça devait arriver, elle deviendrait le Désespoir Incarné, cela vous briserait le cœur juste en apercevant sa mine effondrée et les larmes coulant à profusion de ses grands yeux ! Et la joie ? La joie est son état primaire, et nous en avons déjà assez parlé précédemment !

Mais l'air de rien, agréables lecteurs, vous comprendrez que tout n'est pas rose. Certes, notre bisounours internationale est l'incarnation de tout ce qui se fait de plus fancy en ce monde, malheureusement, elle a quelques défauts. Quelques cotés sombres.

Au fond, tout ce qui vous a été dit, se limite au paraître. Ce visage avec lequel elle trompe le monde qui ne voit pas. Après tout, comment aurait-elle pu devenir une des plus prometteuses membre de l'Escouade ANBU d'Iwa si tout ce qu'elle avait à proposer se limitait à ça ?

Pour Yuna, il est plus simple d'afficher ce genre de façade qu'une autre. Elle la considère reposante, déstressante. Notre kunoichi n'aime pas se compliquer la vie, et se moque des jugements qu'on pourrait avoir à son encontre. Elle se doute que les gens doivent la trouver superficielle, inintéressante, qu'on dit dans son dos qu'elle manque de vivacité d'esprit.

Mais elle, elle sait. Et à la nuit tombée, La Shukô glousse.



 










Histoire


Je n'ai jamais voulu tout ça. Je n'ai jamais souhaité en arriver là.

Alors, pourquoi suis-je ici, là, tout de suite ?

Pour une question de devoir. De serment. Derrière ce masque que je porte la nuit, je n'oublie pas. N'oublie pas à qui va ma loyauté. Pas à ce tyran sur son trône d'argile. Mais au clan qui m'a vu naître, aux arcanes qui ont fait ma grandeur, à une famille qui ne mérite qu'un avenir plus radieux.

Un avenir que je suis prête à lui offrir, quitte à me damner.


____________________________________________________________


Une ... Porte une grande fierté au nom qui lui a été donné. Au clan qui l'a vu naître.
Une ... Honore les Dieux qui l'ont bénie dans son enfance. Qui l'ont destinée à une aube plus radieuse.

Les débuts furent plus que laborieux, pourtant.

Il y a de cela vingt-trois ans et quelques mois, je voyais le jour au Pays de la Terre. Une contrée que j'apprenais rapidement à détester, bien que je ne connaisse rien d'autre. Hostile, inhospitalier de la même façon que peut l'être un désert ou un marécage, on avait là que des plateaux où aucune végétation pousse, des monts escarpés, et ici et là, quelques parcelles de terre où les moissons agonisaient. Et si on pouvait espérer avoir climat clément pour compenser, l'on ne pouvait se tromper plus. En été, le soleil vous brûlait sans que vous ne puissiez y échapper. En hiver, le froid vous gelait les os et emportait vos faibles et vos infirmes.

Une terre dure, avec des hommes encore plus durs. Le clan Shukô n'avait pas survécu par hasard.

C'était une petite assemblée nomade liée par le sang tout d'abord, puis qui s'était agrandie en acceptant tout homme intrépide et avec peu de scrupules. Appelez-ça des brigands, je ne vous en tiendrai pas rigueur. C'était exactement ce que nous étions, des contrebandiers refourguant les marchandises dont l'on ne pouvait se débarrasser. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, nous donnions dans des commerces plus lucratifs. Plus sordides, aussi. Mais si c'était l'amour de notre prochain qui nous guidait, je ne serai pas là pour vous conter ces quelques mots.

Oh, ça, et autre chose. Cette rumeur folle liée à notre puissance. Mais nous y reviendrons plus tard, nous avons le temps. Toujours. C'est l'ultime chose que l'on peut nous ôter. Et c'est exactement ce que je m'amuse à faire, en vous captivant avec ces quelques mots.

Mais revenons à ma piètre existence. Je détestais tout, de cet endroit où je suis née. J'étais une fille morose avant l'âge, une glorieuse pessimiste espérant une fin du monde. Bien que ce fusse exagéré, j'espérais juste qu'une étoile filante s'écrase sur le Pays de la Terre et l'engloutisse dans une marre de feu. Comme ça, on aurait eu enfin cette parfaite excuse pour s'exiler en un lieu plus accueillant. Le Pays du Feu, par exemple. Les quelques marchands qu'on accueillait n'arrêtaient pas de nous en parler, de cet Hi no Kuni. Des terres fertiles, un été qui ne se finit jamais, des pluies de pains. Bon, certes, je me doutais qu'il devait y avoir beaucoup de conneries dans tout ça, mais j'étais jeune. Innocente. Naïve. Et assez déprimée par ces étendues désolées.

Père n'a jamais voulu qu'on y aille. Il a dit que nos origines se trouvaient profondes dans la roche, et qu'on ne devait pas leur tourner le dos. On finissait toujours par le regretter, qu'il disait. J'y croyais pas trop, j'y crois pas plus maintenant. Mais il est le patriarche, et devant lui on ne peut qu'acquiescer. En tant qu’aînée des deux sœurs, j'allais reprendre tout ça. Mon héritage. Des connexions souterraines. Un trafic sale. Ça n'avait rien de la vie que je souhaitais.

Je voulais des paillettes, moi. Je voulais être fancy. Y'a quoi de fabulous dans le fait de prostituer des gamines paumées et de vendre du crac à des déchets ?

Vous pouvez me le dire, hein ?


____________________________________________________________


A mes seize ans, la vie a changée. Ce n'est pas que j'ai plus de respect pour le Pays de la Terre, oh ça nan. Juste disons que, je devenais plus mature. Réaliste. Et que je m'étais un peu faite à l'idée que je ne pouvais pas échapper à ce qu'on attendait de moi. Mais Rinnie, elle, elle pourrait. La petite fleur était née dix ans après moi et je m'étais surprise à l'aimer plus que tout. C'est pas très sain, je vous l'avoue, mais je me voyais en elle. Dans sa chevelure cuivrée et ses pupilles rougeâtres.

Je me l'étais promis, qu'elle aurait tout ce que je n'avais pas eu. Une vie loin de la misère et du gris.

C'est à cette époque, aussi, que j'étais initiée pour la première fois à la clé de notre talent irrationnel, les Arcanes Shukô que se transmettaient les héritiers du clan depuis la nuit des temps. Ainsi avions-nous survécu. En usant d'un style de combat combinant la maîtrise des sceaux, l'emprise sur la gravité et des mouvements létaux visant à tuer, jamais à blesser. Un art qui se devait de rester secret et que l'on ne pouvait révéler au grand jour, pour notre bien à tous.

Je me souviens encore de ce qu'avait dit Père, lorsqu'il me présentait les Parchemins ancestraux. « Je te confie le futur, notre futur », voilà ses mots exacts. Et à partir de ce moment, je comprenais que ma vie ne m'appartenait plus. Qu'elle servait un plus grand bien. J'aurai pu être amère, de voir la flamme de mes désirs personnels étouffée, mais ... Je m'étais contentée d'acquiescer, une unique fois. Lentement et solennellement. Je m'étais contentée de dire qu'il en serait ainsi.

Après tout, je ne suis pas une lâche. Je ne me dérobe pas à mes responsabilités lorsqu'elles m'incombent. Et on compte sur moi.

Mon clan compte sur moi, même si de fabulous, il lui manquait un peu de strass.

Mais pendant ce temps, le monde n'attendait pas. A Tsuchi no Kuni, un clan commençait à fédérer tous les autres dans le but de monter une organisation militaire. Ryôtenbin se nommait-il, et à sa tête un homme à l'ambition démesurée résidait. Ce n'était que le début, pour l'instant, mais on ne manquait pas de clairvoyance. La tempête qu'il levait menaçait de nous balayer.

Et c'est là que j'interviens. J'étais forte de l'art Shukô, après quelques années de pratique. Et me voilà engagée dans l'armée d'Akainu, un homme qu'il valait mieux ne pas mettre en colère. Mais mon but n'est, et n'a jamais été, de m'opposer à lui. Au contraire. Bien que je ne lui doive aucune loyauté, celle-ci ne devant s'accorder qu'au Clan, j'avais rapidement compris la beauté de son action. Une institution militaire quelle qu'elle soit attirait et fédérait les populations. Et bien qu'il y ait fort besoin d'hommes pouvant se battre, il ne fallait en aucun cas oublier toutes ces personnes se terrant dans l'ombre, participant à l'effort de guerre, et sans qui toute cette belle entreprise ne serait possible.

Vous comprendrez, c'était là un prospect que moi, innocente demoiselle, ne pouvait ignorer.

Après tout, tous ces hommes et femmes de valeur ont besoin d'un peu de réconfort, soit-il dans la chair ou la drogue.

Ne pensez-vous ... pas ..?


____________________________________________________________


Iwa s'est fondée il y a de ça un an, et j'ai envie de dire qu'à ma façon, j'y ai contribué.

Rapidement, j'ai compris que ce serait plus compliqué que prévu. La soif de sang de notre "dirigeant" ne semblait avoir aucune limite. Il s'était retourné contre le Daimyo qui l'avait couronné, contre sa population qui n'en pouvait plus. Il exerçait la propagande et la surveillance, éradiquer tout ce qui menaçait de rompre l'instable paix qu'il avait réussi à imposer.

Et j'ai eu peur. J'ai jamais eu aussi peur pour ma vie qu'à ce moment. Je n'avais aucune envie de me rebeller contre ce monstre, mais j'avais plus que ma part de responsabilité dans les affaires illégales qui se tramaient dans les ruelles du Village Caché. Et quelque chose me disait qu'il n'apprécierait pas ce qui se faisait dans son dos. Pourtant, ce n'est pas comme si je faisais tout mon possible pour parasiter toute enquête où mon nom pourrait apparaître. Après tout, on m'avait engagée dans la Brigade Spéciale ANBU, en reconnaissance pour mon efficacité foudroyante.

Mais j'ai peur. J'ai peur d'échouer. J'ai peur d'être arrêtée, torturée, puis exécutée dans une ruelle sombre. Que mon cadavre finisse dans un charnier, comme ceux des pauvres hères qui croyaient à une victoire sur le monstre. Mais ...

Je voulais juste épargner toutes ces conneries à ma Rinnie. Les magouilles de Papa, la vie sordide d'Iwa. J'voulais juste qu'elle soit une gamine heureuse, pas un énième pantin au service d'un mégalo parano. J'voulais juste qu'elle quitte le pays, qu'elle épouse un noble. Oui, ça sonnait bien. Et pourquoi pas un Daimyo d'un des Pays Mineurs ? Elle aurait une belle vie. Une vie sans autre préoccupation que ce qu'il y aurait à dîner pour le lendemain.

Oui, ça sonnait si bien.

Mais pour ça, il fallait de l'argent. Beaucoup d'argent. Pour falsifier les attestations de naissance. Pour payer la dote irréelle qu'on allait nous demander. Et c'est pas comme si, en tant que kunoichi, mes sources de revenus étaient mirifiques.

Je devais jouer avec le feu. Ou notre avenir plus radieux ne se réaliserait pas.

C'est pour ça que j'ai été obligée. Tu m'as obligé, Hanabi. Toi ... Toi qui me donnait le sourire, à chaque fois que j'allais à la pâtisserie. Toi qui m'offrait le croissant avec mon café crème chantilly. Qui venait me voir après mes heures de service, les rares fois où je n'étais pas envoyée à un quelconque coin de ce putain de Pays de la Terre. Toi, qui m'a donné mon premier baiser. Ou en tout cas, ce que je me plais à croire l'était. J'étais tienne, tu étais mien. J'étais ta belle princesse, et toi mon doux prince.

Pourquoi a-t-il fallu que tu poses tant de question ? Pourquoi m'as-tu obligée à te poignarder, dans cette ruelle si sale où seuls les rats couinaient ? Pourquoi ai-je ton sang sur les doigts ?

Comment en est-on arrivé là, hein ? Dis-le moi ..?



١ PSEUDO : Chaton
١ AGE DU JOUEUR : La vingtaine (pis ça se demande pas à une femme !)
١ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Naoko '^'
١ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Très sympa !
١ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Heu, variable Very Happy
١ Votre (vos) personnage(s) préféré(s) dans le manga : Kaguya '^'




Dernière édition par Shukô Yuna le Lun 9 Fév - 0:55, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur Le Pervers Notoire
avatar
Administrateur
Le Pervers Notoire

Messages : 106
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 24
Localisation : Attention derrière toi !

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: The Chosen One [Ft. Shukô Yuna] Dim 8 Fév - 14:31

Oy Yuna ! Où tu en est ?

_________________
   
pervers notoire & inconscient
J'aime les femmes, les poitrines humides, les fesses bombées et ne rien faire. Ne rien faire quand une femme me rafraichit avec une feuille de palmier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jōnin d'Iwa
avatar
Jōnin d'Iwa
Messages : 6
Date d'inscription : 05/02/2015

MessageSujet: Re: The Chosen One [Ft. Shukô Yuna] Dim 8 Fév - 17:02

Hellow,

Je vous indique que ma présentation est ... Terminée !

J'ai eu l'autorisation de Kyoku Kogami pour mon Pouvoir Spécial, d'ailleurs Smile

Bisouw et bonne lecture. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: The Chosen One [Ft. Shukô Yuna] Lun 9 Fév - 6:39


L'évaluation












× L'heure du jugement est arrivée ♪ ×



Bienvenue sur SnH pitite kunoichi. Sans plus tarder, voici ton évaluation made by Kyoku

Les +

- Ton histoire est faite pour le forum, j'apprécie toujours les gens qui font ça, c'est une preuve d'effort et d'intérêt pour notre forum, je dois donc te donner un petit plus pour ça !

- Ton histoire est faite pour le forum, j'apprécie toujours les gens qui font ça, c'est une preuve d'effort et d'intérêt pour notre forum, je dois donc te donner un petit plus pour ça !

- La longeur est correct, sans plus, tu nous donnes tout de même un bon portrait de qui est ton personnage.

Les -

- Niveau français, ce n'est pas problématique, mais j'ai relevé quelque petites erreurs de temps de verbes et de conjugaison, je ne suis pas un grammar nazi comparativement à @atra bilis, so je n'en ferai pas un plat.

- Ta fiche est bien, mais pour le rang que tu demandes, je crois qu'il aurait été idoine que tu nous en donnes plus.

Verdict

Bon, tu as fait un boulot respectable, tu demandes le rang S, mais je ne peux te l'accorder dans l'état actuel des choses. Je vais tout de même te valider rang A comme tes collègues, vous faites un bon groupe et j'ai hâte de vous voir à l'œuvre ! Ah et pour ceux se demandant le pourquoi du 5 rang A à Iwa, ils ont sacrifié un rang S pour avoir un rang A de plus. Enjoi et bon rp.


La Suite

Maintenant que tu es validé, tu peux enfin passer à la suite des choses! Voici quelque liens qui te seront des plus utiles pour poursuivre ton aventure parmi nous!

-Avant de partir au combat, tu pourras faire ta fiche technique ICI

-Une fois le tout fait, si tu n'as pas de partenaire avec qui rp, tu peux en faire la demande ICI

-Quand le rp sera terminé, tu pourras le faire corriger et ainsi avoir ton expérience en faisant une demande ICI

-Après cela, si tu veux, tu pourras venir te détendre ICI et ICI

-Finalement, si tu as des questions, ne te gènes pas et viens les poser ICI




Bigboss
©Chk Marvel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The Chosen One [Ft. Shukô Yuna]

Revenir en haut Aller en bas

The Chosen One [Ft. Shukô Yuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Requète spéciale (PV: Sandor, Arménia, Sanzo, Yuna)
» "The Chosen One" explique tous sur la momie "Ric Flair"
» [CLOS] [Alex/Yuna] Magic Alice
» Le cas Drew McIntyre
» Discussion autour de Final Fantasy + Sondage !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Deuxième: Avant de Partir à l'Aventure :: Les Présentations des Membres :: Iwa-