Partagez|

L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chef du Keisatsu
avatar
Chef du Keisatsu
Messages : 43
Date d'inscription : 27/01/2015
Age : 102
Localisation : Dans l'ombre

MessageSujet: L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème... Ven 6 Fév - 7:57

L'annonce


Au loin dans le crépuscule du pays de la Terre, un homme suivit d'une centaine d'hommes avançait dans une allée, dominant de sa présence la quasi-totalité du quartier qu'il traversait. Aizen était sur son territoire, cette fois-ci, il n'était pas accompagné de ses deux gardes du corps, ceux-ci avaient quelques problèmes ces derniers temps pour faire en sorte d'être irréprochables. Ils avaient été donc tout simplement exécutés pour ne pas avoir correctement rempli leurs rôles. En effet lors d'une énième tentative d'assassinat contre lui, Aizen avait été connu une mésaventure fort déplaisante : son costume avait été taché par une goutte de sang de l'un de ses assaillants.

Arrivé à l'intérieur de son palace, les simples soldats du Keisatsu s'arrêtèrent non loin de la porte sans y entrer. Leur place résidait en effet à l'extérieur de la demeure dû à leur puissance insuffisante pour mériter le fait d'y pénétrer. Le Ryoubundojin, le nom de l'habitation, d'Aizen alliait classe et luxe. De nombreuses décorations, fabriquées avec les matières les plus précieuses du pays, décoraient l'endroit illustrant le rang social que l'auburn avait atteint à ce moment de sa vie. Les domestiques croisant le chemin de leur maître, se prosternaient devant lui, montrant ainsi leur totale soumission.

Comme à son habitude Aizen se dirigea directement sur son trône, il monta les quelques marches qui liaient sol et siège et s'y installa confortablement. Après quoi, il appuya son poing contre sa joue gauche. Il fit ensuite signe aux quelques membres qu'ils avaient autorisé à intégrer le palais, de s'asseoir à leurs places, disposées autour d'une longue table. Ses derniers s'exécutèrent rapidement avant qu'il ne prenne la parole.


« Vous quatre, retournez à tout Tsuchi no Kuni s'il le faut, mais ramenez moi les probables rebelles ayant été répertoriés par mes espions du Tenkyaku. Faites-le plus vite possible sans quoi une sanction s'en suivra. » Lança-t-il d'une voix un peu trop légère pour un ordre.

« Bien Aizen-sama » répondirent les hommes que le leader avait désigné du regard.

Après ses quelques déclarations, le quatuor salua Aizen avant de quitter hâtivement la salle. La mission qu'ils devaient accomplir était très importante à ses yeux, envoyer dans ses conditions de tels shinobis s'avérait imprudent mais il voulait que les choses soient bien faites. Il fallait dire qu'Akainu ne rigolait pas avec les histoires de rébellions et qu'Aizen ne supporterait sûrement pas de l'entendre cracher des paroles totalement déplacées. Constituer une équipe de quatre résidait la meilleure façon de réussir cette requête. Il ne restait désormais que l'attente pour le maître. L'attente et la patience.

L'ordre avait été donné il y a un peu moins d'une heure par Aizen Hattori, ce dernier avait fait part à ses quelques subalternes envoyés dans le Pays de la Terre de chasser et ramener tous les potentiels rebelles identifiés par le Tenkyaku, dans le but d'une préparation militaire précédant la grande guerre qui aurait bientôt lieu.

S'étant exécuté sans la moindre hésitation, les shinobis mobilisés n'avaient à première vue pas tardé à remplir leur mission puisque quelques minutes après leur départ, l'un d'entre eux fit irruption dans la salle du trône, un membre qui habituellement était qualifier de « grande gueule » mais qui pourtant et au vu de la situation actuelle s'était convertie en un être particulièrement calme. Ce personnage n'était autre que Shinsuke, plus connu sous le nom du « Skyzo ». La brute traînait avec lui deux cadavres, un tiré par chaque bras. La première réaction de ce dernier fut une inclinaison face à son maître tandis que Aizen lui se contentait d'observer son guerrier de la façon la plus posée et infaillible possible. Deux regards opposés face à deux caractères bien définis, ce silence pesant fut brisé par Shinsuke qui expliqua la situation qui semblait le tracasser.

« Aizen-sama... ils...ils n'ont pas voulu venir et donc j'ai dû employer les grands moyen. Je crois que j'y suis allé un peu fort... est-ce que j'ai échoué dans ma mission ? »

Ce moment étrange ne suscita aucune réaction chez Aizen. Il paraissait certain qu'il n'avait aucune envie de répondre non seulement à cause de l'idiotie totale de son soldat, mais également par la simplicité d'y répondre soi-même, cependant sa bonne humeur lui permit tout de même de répondre à cette futilité avec une voix sec et paisible à la fois ce qui donnait une impression encore plus diabolique de l'homme qu'il représentait.

« Shinsuke, je te conseille de réfléchir amplement à l'avenir avant de poser de telles questions ! Pour te répondre, je vais moi-même t'en poser quelques-unes. Crois-tu réellement que la seule chose qui m'intéresse est le fait de tuer les rebelles ? Non ! Tu sais pertinemment la raison de tout ce remue-ménage. Je ne vais pas continuer à m'étendre plus longtemps là-dessus, je ne vous ai pas fait venir uniquement pour me ramener quelques rebelles. Il fallait juste que cette tache soit terminée avant de passer à quelque chose de bien plus grand »

Les trois autres shinobis revinrent peu de temps après et cette fois-ci avec de meilleurs nouvelles. Les rebelles avaient été arrêtés et attendaient patiemment dehors en compagnie des autres membres du Keisatsu qui devaient sûrement prendre un malin plaisir à « jouer » avec eux. Maintenant que tout avait été accompli et que toutes les personnes devant être là l'étaient, Aizen décida de lancer la réunion tout en se rafraîchissant le palais avec une tasse de thé.


« Maintenant que nous sommes tous réunis, je lance officiellement la réunion d'avant-guerres contre les pays de l'Ours et de la Montagne »

Certains autour de la table affichèrent un large sourire, d'autres firent la grimace et quelques-uns n'eurent aucune réaction...

Que nous apprendra cette réunion sur la suite des évènements concernant Iwa et sa politique conquérante ?


_________________
"Espoir,confiance,dépendance. Ce sont des mots pour les faibles. Je n'ai pas besoin de tels mots..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Keisatsu
avatar
Chef du Keisatsu
Messages : 43
Date d'inscription : 27/01/2015
Age : 102
Localisation : Dans l'ombre

MessageSujet: Re: L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème... Sam 7 Fév - 19:05

Tout se passe comme prévu...

La réponse d'Aizen résonnait tel un gong qui retentissait à chaque seconde dans une pièce close.
Aizen se leva de son trône avec une posture aussi majestueuse que celle des plus grands rois. Il prit soin au passage d'agripper son katana et de débuter une marche nonchalante dans la descente des quelques marches qui regagnaient le vaste sol de la salle. Il pivota ensuite en direction d'un des côtés du palais et s'y avança afin de parvenir droit à un mur, un mur qui se qualifiait de tout à fait banale, mais dont le concept en lui-même était différent. Aizen posa sa paume contre l'immense mur ce qui eut pour effet d'élancer un léger bruit de mécanisme, un grabuge qui s'entendait plus amplement au fil des secondes jusqu'à ce qu'une ouverture fût créé au centre de ce mur laissant apparaître une large surface vitrée transparente dont l'intérieur était éclairé par une sorte de flux de lumineux divergent.

Aizen leva son bras gauche et passa sa main au-delà du sommet de cette vitre, pour en ressortir un petit émetteur doré orné multitudes de boutons-poussoir. Il appuya sur l'un deux, ce qui eut pour effet de faire apparaitre un planisphère représentant le continent sur la surface de la petite vitrine. Cette technologie innovante venait d'un lieu très lointain et avait coûté une fortune à l'Hattori qui pouvait cependant se le permettre. Le leader du Keisatsu ayant maintenant fini de déployer son dispositif, poursuivit son discours.

« Comme je viens de vous le dire, nous allons rentrer en conflit armé contre ses deux puissances. Je vous ai donc réunis pour que vous soyez au courant de ce qui va se faire et surtout pour que vous y soyez préparé. »

L'Hattori s'arrêta quelques secondes, alla se rasseoir et prit le temps de boire quelques gorgées de son breuvage avant de continuer.

« Il y a quelques semaines, Akainu m'a demandé d'envoyer Shun espionner les pays de l'Ours et de la Montagne dans le but de préparer leur annexion. Il revient tout juste de son voyage et est à présent prêt à nous faire son rapport. Je te laisse la parole Shun... »

Le ninja qu'il avait désigné à s'exprimer, se leva de son siège et se déplaça prêt du mur où se trouvait l'écran affichant la carte pour illustrer son discours.





« Comme certains d'entre vous le savent, suite à notre dernière action offensive contre le pays de l'Ours, ses habitants avaient décidés de réagir. Le poste-frontière numéro 476 a donc été attaqué et les ennemis étaient parvenus à pénétrer notre pays. Les shinobis de l'étoile ont été rapidement retrouvés et tuer par d'autres soldats posté aux avant-postes se trouvant non loin de la zone se trouvant...ici...ici et là. » dit-il en montrant les points concernés sur la carte.

Le membre du Keisatsu n'avait pas encore vraiment captivé l'attention de ses comparses au vu de l'importance quasi-nulle de ce genre de nouvelles...

« En fait, je suis le responsable de cette défaillance au niveau de nos frontières... »

Cette phrase eut l'effet d'un électrochoc pour tout le monde, sauf une personne : Aizen Hattori. Si toute l'assemblée n'était pas occupée à regarder Shun Hattori avec de grands yeux, quelques-uns d'entre eux auraient facilement pu remarquer le léger sourire s'affichant sur le visage de leur chef qui reprit la parole quelques secondes après.

« Ne soyez pas choqués à ce point, Chers Membres du Keisatsu. Il n'a pas failli à sa tâche et ne sera pas exécuté si c'est ce que vous pensez. »

Aizen parlait toujours avec le ton calme et posé qu'on lui connaissait.

« Le Tsuchikage m'a demandé de tout faire pour pouvoir avoir des informations sur le pays de l'Ours et son village caché de l'étoile afin de préparer la guerre de manière optimale. J'ai donc demandé à Shun de se faire passer pour un tout récent déserteur iwajin souhaitant la destruction de notre pays. »

Le leader porta une nouvelle fois sa tasse à ses lèvres avant de poursuivre...

« Pour donner de la crédibilité à son nouveau rôle, il a dû donner des informations concernant la défense de l'avant-poste 476 pour gagner leur confiance et ainsi pouvoir accéder au village caché de l'étoile. Akainu n'aurait pas approuvé de telles méthodes, mais c'était le moyen le plus rapide et le plus efficace pour pouvoir faire ce qu'il m'avait demandé. Je savais très bien que les shinobis de l'étoile n'aurait pas pu aller bien loin... tout s'est donc passé selon mon plan.»





Après de telles paroles, les membres du Keisatsu purent se rappeler quel genre d'homme les dirigeait. Si Aizen avait été élu chef du Keisatsu, ce n'était pas uniquement pour ces capacités au combat ou pour sa qualité de leader. Aizen Hattori était tout simplement la plus grande menace actuelle pour la place d'Akainu. Ce dernier savait qu'il valait mieux l'avoir avec lui – en lui donnant le maximum de liberté – que de se retrouver avec un adversaire pouvant considérablement le gêner dans ses plans. L'Hattori se disait exactement la même chose lorsqu'il pensait à Akainu. Pourquoi vouloir lui prendre la place du Tsuchikage, alors qu'il pourrait rester dans l'ombre en étant presqu'aussi influant que lui ? Le chef du Keisatsu redonna la parole à son subalterne en lui faisant un signe de la tête.

« Je rappel aux plus ignares d'entre nous que pays de l'Ours est inférieur au nôtre en tout point. Akainu-sama et Aizen-sama ont cependant envie de limiter les pertes, car nous allons également tenter le pari de prendre le pays de la Montagne et son village caché de la vapeur. » dit-il en désignant les deux endroits.

« Les deux pays étant alliés, je n'ai eu aucun mal à y rentrer à accéder au village caché de la vapeur. Bon, maintenant que vous savez à peu près tout sur les évènements récents, voici les informations qui permettront au Keisatsu d'aider Iwa et Tsuchi no Kuni à vendre les peau d'ours avant qu'ils ne soient tués hahahahahaha » lança-t-il à ses camarades ébahies par tant de stupidité.

Après cette blague digne de lui, Shun commença à faire son rapport...



_________________
"Espoir,confiance,dépendance. Ce sont des mots pour les faibles. Je n'ai pas besoin de tels mots..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef du Keisatsu
avatar
Chef du Keisatsu
Messages : 43
Date d'inscription : 27/01/2015
Age : 102
Localisation : Dans l'ombre

MessageSujet: Re: L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème... Dim 8 Fév - 16:49

La guerre vue par les faibles...

L'attention de tout le monde était maintenant dirigée sur Shun Hattori, l'ancien instructeur d'Aizen, qui continua à expliquer ce qu'il savait sur les pays de l'Ours et de la Montagne.

« Je vais commencer par évoquer le pays des Montagnes... pourquoi ? Parce que c'est le pays que nous allons sûrement devoir faire tomber le plus rapidement possible afin d'écourter la durée cette guerre et pour minimiser le nombre de pertes. En effet, Kagero no sato, le village de la vapeur se sait plus faible et misera surtout sur l'effet de surprise pour nous attaquer. Le leader de la Montagne pense clairement que le but de cette guerre est de prendre le trésor du village de l'étoile alors que ce n'est pas du tout le cas »

Le mot trésor, raisonna dans la tête de certains comme le murmure d'une personne cher à son cœur. En effet, beaucoup de shinobis d'Iwa avaient rejoint l'escadron politique mené par Aizen uniquement par appât du gain. Des chuchotements, communs à ce genre de rassemblement commencèrent donc à se faire entendre jusqu'à ce qu'une voix, inoffensive à première vue, arrête net ces messes basses.

« Le Tsuchikage, tel que je le connais, mobilisera sûrement le Keisatsu au village de la vapeur. Je ne tolérerais aucun comportement déviant...surtout pas pour une chose aussi futile qu'un trésor alliant inutilité et dangerosité comme celui d'Hoshigakure no Sato. »

Aizen avait parlé et tout le monde s'était tut. D'un regard, il réussit à faire comprendre à Shun qu'il devait continuer son oratoire.

« Bien ! Yama no Kuni possède une géographie très semblable à la nôtre et ceci est un très bon point. Nous sommes habitués à la vie en montagne et atteindre son village ninja sera chose assez aisée. La stratégie de Kagêro no sato était très basique, pour ne pas dire enfantine. Vu que nous sommes uniquement en combat armé contre l'Ours, ils pensaient nous faire croire qu'ils allaient trahir Hoshi en n'envoyant pas de renfort tout de suite... »

Quelqu'un dans l'assemblée coupa la parole à Shun pour donner son avis sur ce qu'il venait de dire...

« Non, mais pourquoi ils feraient un truc pareil ? Cela n'a aucun sens ! Retarder l'arrivée des renforts condamnerait à coup sûr le pays de l'Ours et son village ! » lâcha une douce voix appartenant à Ryotenbin no Sakurya.

Cette femme très pulpeuse, faisait partie du clan Ryotenbin était une fervente admiratrice d'Aizen Hattori. Ce dernier ne l'avait accepté au sein du Keisatsu que pour ces capacités à traquer et à retrouver les rebelles, mais aussi parce qu'avoir un membre du même clan d'Akainu s'avérait très utile pour les affaires. Une autre voix tout aussi douce s'éleva juste après...

« Non, mais tu vas la fermer oui ! Toujours là à ramener ta fraise quand on ne t'a rien demandée ! Ce n'est pas parce que tu as de jolis nichons que tu peux... » une voix beaucoup plus grave et imposante coupa cette altercation verbale.

« Assez ! Si l'une de vous l'ouvre encore...je la tue » brailla Shinsuke.

En effet, Ryotenbin no Sakurya, elle grande admiratrice du leader de son clan, n'était jamais d'accord avec sa sœur  ainée et faisait, en général, tout pour l'embêter et la rendre ridicule. Aizen bien que déplorant ce comportement, avait permis à la sœur cadette de rejoindre son groupe d'élite, uniquement pour être sûr que l'esprit de compétition entre les deux sœurs, lui permettrait de tirer le meilleur d'elles. L'une des raisons, était aussi qu'il voulait savoir si Akainu essayerait de surveiller ses agissements à travers cette kunoichi étant secrètement amoureuse du leader d'Iwa.

« Bon maintenant que tout le monde est calmé, je peux répondre à Sakurya . Tu as raison, en temps normal, retarder l'envoie des renforts aurait sûrement condamné le pays de l'Ours, mais ce n'est pas si simple. Hoshi no kuni est entouré d'un canyon rempli de gaz toxiques que les locaux appellent la Vallée de la Mort. Le canyon sert de barrière naturelle à empêcher les raids ennemis sur le village. »

Shun prit le temps de laisser à ses camarades une minute de réflexion sur sa dernière phrase avant de poursuivre.

« Le plan de la Montagne était de feinter une traîtrise envers Hoshi, d'attendre que nous assiégions leur allié pour buter contre la Vallée de la Mort et ainsi perdre une partie de notre effectif, après quoi leurs ninjas viendrait nous prendre par revers pour nous laisser 2 choix : la mort par intoxication ou la reddition... »

Tout le monde savait que ce plan n'aurait concrètement pas été un problème et qu'il n'aurait marché qu'une seule fois, mais les pertes engendrées par une telle chose et le moral des troupes aurait été préjudiciable pour la victoire finale.

Aizen reprit la parole pour détendre un peu l'atmosphère devenue, un peu plus tendue...



« Lors d'une guerre, si vos ennemis sont plus puissants et plus nombreux que vous, vous ne les attaquerez point. Vous devez éviter avec grand soin ce qui peut conduire à un affrontement général. Vous cacherez toujours avec une extrême attention l'état dans lequel vous vous trouverez, il y aura des occasions où vous vous abaisserez ou bien d'autres, ou vous feindrez d'avoir peur. Vous jouerez les faibles, afin que l'ennemi se découvre à cause de son orgueil et se laisse tailler en pièces honteusement. Voici comment les faibles font la guerre, membres du Keisatsu ! »

Après ce monologue, Aizen pressa un des boutons dans sa télécommande pour éteindre son écran et se leva.

« La réunion d'avant-guerres du Keisatsu contre l'Ours et la Montagne est terminée. Je m'en vais rejoindre Akainu à Iwa . Ce dernier a déjà en main le rapport de Shun et a sûrement déjà mis en place la stratégie et les groupes qui seront utilisés pour mener à bien notre objectif. Rentrez chez vous et préparez-vous pour la bataille. Rompez ! »

A peine eu-t-il terminé que tout le beau monde réunit dans la salle se dispersa en un éclair.

Le leader à présent seul dans la salle se rendit sur le balcon se trouvant juste derrière son trône, fixant la lune dans le ciel.

« Il est si facile de prévoir la réaction d'une mouche lorsqu'elle a le malheur de se retrouver piégée dans la toile de l'araignée n'est-ce pas Kotetsu ? »

Une ombre sortie de nulle part apparaît derrière Aizen.

« Les préparatifs sont terminés, Aizen-sama. Nous allons bientôt pouvoir commencer... »

A suivre...



_________________
"Espoir,confiance,dépendance. Ce sont des mots pour les faibles. Je n'ai pas besoin de tels mots..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème...

Revenir en haut Aller en bas

L'étoile et la vapeur ? Ils ne sont pas un problème...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?
» Combien de chevaux-vapeur sur notre Forum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: 土 Tsuchi no Kuni 土 :: Ryoubundojin-