Partagez|

J'avais un rêve mais j'men souviens plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Administrateur Le Pervers Notoire
avatar
Administrateur
Le Pervers Notoire

Messages : 106
Date d'inscription : 14/07/2014
Age : 24
Localisation : Attention derrière toi !

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: J'avais un rêve mais j'men souviens plus Sam 31 Jan - 19:37



"J'sais plus ..."



١ NOM : L.(Luther) Gaido

PRÉNOM : Musashi

SURNOM :

AGE : 27 ans

SEXE : M

VILLAGE : Vagabond

Rang Souhaité : A ou S

NINDÔ : « Découvrir le monde et ses secrets. Ainsi que toutes les sources chaudes réservées aux femmes. Mais ça, ça ne vous regarde pas. »
AFFINITÉ : Raiton | Suiton | Ranton

SPÉCIALITÉ : Kenjutsu style samourai









Mental


♣Avare: Peut on dire d'un homme qu'il est avare ou tout simplement adorateur du précieux ? Dans le cas de Musashi, le terme de fanatique est le plus approprié. Un homme dont la fortune est incalculable, lui permet de nombreuse chose et de grandes responsabilités. L'homme riche est intouchable, indétrônable, ce pouvoir qu'il maintient à la grâce d'une économie plus que fleurissante est sans doute la chose la plus puissante en ce monde. Un homme fortuné peut se permettre toutes les folies quel-quelles soit. La guerre ne vient pas à lui, car il la dompte à coup de pièces d'or. Mais un homme riche est il généreux ? L'argent est synonyme de puissance. Plus sa fortune grandira, plus l'homme grandira en terme de renommée. Alors la générosité n'est pas la bienvenue, seule la radinerie est maitre dans ces circonstances. Il souhaite devenir le plus riche au monde et souhaite acheter des nations à la force de ses bourses.

♣Hautain: L'homme riche et puissant ne voit pas en quoi il est vulnérable aux yeux des autres. Sa richesse, il veut la gagné par la force. Rien ne peut l'atteindre. Excepté les grands de ce monde ? Surement pas. Il ne les craint pas et sait manier l'art du Bushido mieux que quiconque. C'est cette avarice qui le pousse à ce comporter ainsi. Le monde est à ses pieds et les dieux ne peuvent que lui donner une éternelle reconnaissance. Sa fierté le pousse à mépriser ses adversaires ou même ses alliés. Il ne peut y avoir qu'un seul capitaine à la barre d'un navire, un seul maitre de cérémonie, un seul Roi. La reconnaissance d'un roi est elle importante au sein d'un royaume ? Peut être, mais Musa' ne le voit pas de cet œil. Malgré un côté paternaliste pour son peuple, il souhaite plus que tout amasser de plus en plus d'or afin de faire mettre un genoux à terre à tous ses ennemis.

♣Conquérant: Ce même trait de caractère pour l'homme au souhait de conquête. Avec sa fortune, il compte bien assouvir son pouvoir sur le monde et faire de ses habitants ses serviteurs. Nul ne redoute sa puissance physique, mais beaucoup se demande ce qu'il vaut. Car oui, à force de mettre en avant sa puissance économique, il ne montre que très peu ses talents d'épéiste. En tout cas, la puissance économique qu'il croit posséder. Car Munashi est avant tout un baratineur né et sa soif d'argent fait de lui le plus grand des menteurs lorsqu'il s'agit de parvenir à ses fins.  Sachez que si votre nation ose décliner l'offre du Roi des Champs, s'oppose à sa volonté ou se rebiffe contre sa principauté, il n'aura d'autre choix que de saisir la force à la bonne conquête de votre pays ! En voilà, une belle démonstration, malgré qu'un peu exagéré. Il est prêt à conquérir son le monde par la force de son sabre. Que ce soit à l'externe des frontières du pays ou au sein du pays qu'il perçoit comme sa nation natale le pays du fer, il reste haineux envers les personnes s'auto-proclamante plus forte que lui.

♣Orgueilleux: L'estime de soit est importante. Si vous ne croyez pas en vous, vous n'êtes qu'un échec que la vie à oser faire naitre en ce monde. La fierté est quelque chose que de nombreux hommes ont acquis aux cours de leurs vies. Mais celle que possède Musashi est démesurée. Imaginer qu'il soit si fier de lui, qu'il méprise les autres, il les traite de bon à rien si jamais ils osent titiller l'échec, pour lui rien n'est meilleur que ... lui.

♣Brave: La bravoure est une chose essentielle lorsque le danger se présente. Il faut bien quelqu'un pouvant braver les obstacles et sortir sain et sauf les siens. Et bien le jeune shinobi est de ceux là. Il n'a peur de rien et ne réfléchit pas tellement avant de se lancer contre l'ennemi. L'adversaire est nettement plus fort que lui ? Aucun problème, la fuite est permise ! Brave mais pas trop quand même...

♣Pervers: Quel homme n'aime pas les femmes ? Ceux de l'autre bord ? J'en doute. Musashi est un homme rien de plus vrai. Et son amour pour les femmes est assez gênant. Soit on peut aimer les femmes et être gentleman avec elles. Mais notre shinobi n'est pas de cet avis, du moins dans son comportement. Le fait il exprès ? Personne ne pourra le dire mais regarder à travers les serrures ou sous les jupes semblent banale pour lui. Sa timidité y est sans doute pour quelque chose. Face aux femmes, il ne saura se contenir et ne pourra s'empêcher de saigner du nez et être mal à l'aise face à elles. Maintenant je vais m'adresser à vous femme, si vous lui tournez le dos, faites attention. Ou même si vous êtes seule dans une forêt sombre aux allures de lieux étranges faites attention, Musashi rôde ...

♣Immature: Quoi de mieux que l'immature combiné à la perversion de l'esprit et la radinerie pour provoquer l'agacement du personnage auprès de ces interlocuteurs ? Musashi est décrit comme un gamin impulsif qui ne voit que lui. Les blagues bien lourdes c'est pour lui ne vous en faite pas. Les actes atroces qui font de votre mission d'infiltration un échec sont pour lui également. En régle générale, il ne fait pas bie nattention à ce qu'il fait ou à ce qu'il dit. Pour la réflexion est une faculté qu'il souhaiterai bien laisser sur le côté. Voyagez à ses côtés et vous le regreterrez surement. A moins que la bétise ne vous amuse. Malgrè cela, il reste quelqu'un d'attachant avec qui on aimerait s'amuser et prendre du bon temps. Il peut passer de la bonne humeur à la boudinerie, des larmes au sourire.




 










Histoire


Il est parfois nécessaire de peser le pour et le contre dans une société éprise par le sentiment de violence ainsi que de conflit. Alors pour se faire certaines personnes sont prêtes à tout pour fuir l'envahisseur, celui qui traine le malheur du monde sur ses épaules et ose le répandre dans les moindres recoins de l'univers. Ces mêmes hommes qui provoquent les guerres pour un simple regard mal placé ou des dictons mal prononcés. Certains affectionnent plus particulièrement cet acte nécessitant à tuer sous les ordres d'un dictateur ou d'un quelconque chef de nation souhaitant soumettre les autres à ses pieds comme de vulgaires chiens. Mais certains ne sont pas de cet avis ...

Les conflits font rage entre la nation des nuages et celle de l'eau. Les morts ne se comptent plus ou du moins, on arrive plus à les compter. Les victimes se font de plus en plus grandes et toute personne apte au combat est bonne à prendre; qu'elle soit d'accord ou non. Pour le Raikage de l'époque, comme ses prédécesseurs, la victoire est plus que primordiale. Elle est une marque de force et synonyme d'honneur,de respect, de dignité. Voilà ce qu'est pour eux la signification du mot victoire. Autour de tout ça, une personne prénommée Hana Luther, refusait concrètement de participer au massacre engendré par le Raikage. C'est alors qu'elle décida de fuir sa nation natale au profit de celle du Fer, voisine de cette dernière. Là-bas, elle rencontra celui qui deviendra le père de ses enfants, un samourai dont l'art du Bushido se transmet de génération en génération, Sekizai Gaido. Au court d'une rencontre, ils tombèrent amoureux et de cette nuit là, la machine était lancé. Sans le savoir, elle était enceinte d'un garçon. Un garçon destinée à arrêter la guerre par le fer de son katana. il serait l'espoir que la paix attend depuis la création du monde. Marié une première fois, Sekizai avait déjà un enfant d'une première femme qui l'a quitté pour un autre après quelques années suivant la naissance de Hokori.

La fin d'une journée d'été approche et alors que la chaleur provoqué par l'astre solaire se fait ressentir, les cumulus se forment laissant place au tonnerre grondant emmené par les lueurs blanches s'abattant telles des flèches témoignant de la colère des dieux. Les mêmes dieux témoins de chaque naissance mettant au monde une prévision héroïque. La brise se lève faisant voler feuilles et matières en tout genre. Les volets claquent contre les murs de bétons et les tuiles s'envolent par la violence des intempéries...

Au fin fond d'une campagne intégrée dans ce qui fera une nation portant les couleurs et détermination qu'est la foudre, une femme met au monde cette dite oracle héroïque. L'homme l'ayant épousé et protégé jusqu'à présent ne la quitte pas une seule seconde en cet instant de bonheur. A l'intérieur d'une sale assombrie par la nuit tombante, les bougies sur le point de rendre l'âme, pour cause d'un souffle extérieur gênant, tamisent la pièce laissant juste assez de lumière aux médecins. La souffrance est la seule sensation que traverse la future mère dans ce moment propice à la suite de la généalogie du clan. Mais la force de conviction de voir un jour l'héritage grandir au sein des siens est plus fort que tout, laissant les dernières forces restantes se décuplées pour voir ainsi ce temps de torture s'achever.
Le temps passe et le déchirement cesse enfin. Le soulagement prend place mais ce court moment de répit est vite rattrapé par l'arriver du nouveau né chargé d'émotion positive. L'oxygène se dresse rapidement dans les poumons de cette nouvelle tête blonde et affiche ses premiers cris de vie.

  ▬ Il est enfin là, notre bébé ...

C'est ce que prononça la femme devenu dès à présent une mère tenant son enfant dans ses bras, déjà calmé par l'apaisement régnant à l'intérieur de la dite salle d'accouchement. Sekizai, le père biologique s'avance vers son fils et sa femme, les serrant dans ses bras leur donnant tout son amour. Ce jour là, il grimpa en haut d'une colline pour témoigner au conseil qu'avait formé leur village quelques années auparavant afin de faire le serment qu'il protégera sa progéniture au péril de sa vie. Sa famille étant la seule chose comptant à ses yeux, il se devait de les préserver du mal constant et présent en ces temps de guerre ...

Le tonnerre gronde éternellement et réveil le bébé toujours dans les bras de sa mère. Malheureusement pour elle, le cordon ombilical n'était encore coupé que le jeune nourrisson l'agrippe et tire dessus afin de trouver un certain repère au sein de ce monde. La mère hurlant de rage demande à son mari, dépassé par la situation, de couper ce "satané" cordon, afin qu'elle puisse se reposer en paix, sans qu'elle puisse se retrouver en sang avant la fin de la nuit. C'est de cet incident que vint le prénom de Musashi, réputé dans le clan Gaido comme étant la plus claire définition afin de clarifier l'idée de bêtise. Et c'est aussi de cet incident que naîtra une folle envie qui fera sa renommée, introduire son doigt un peu partout.
En ce jour de premier Aout, un héro est né. Enfin, seul l'avenir nous le dira ...

Les années passaient et le jeune garçon se développe comme un enfant de son âge. Les problèmes n'atteignaient pas la famille, du moins pas pour l'instant.
Musashi de son nom L. Gaido fêtait sa quatrième bougies un jour d'été entouré de ses proches. Mais quelque chose perturbait la mère shinobi. Ses talents de senseur l'avertissaient du mal venant et de ce fait, sa réaction ne se faisait pas attendre. Elle prit son plus jeune enfant dans ses bras et demanda à sa famille de fuir le plus loin possible: la guerre arrive. Mais il était trop tard, des ninja de kiri avait entendu dire que ce village abritait d'ancien shinobi des nuages et voulait mettre un point d'honneur à l'exécution de ces derniers. Comme un avertissement au Raikage. Les conflits n'allaient ils jamais cessés ? En ces temps, surement pas ...

Ce jour là, la petite famille échappa à la catastrophe mais se retrouva hors de son village peuplé uniquement de shinobi et intégra un village de samourai. Il faut dire que dans cette période, les shinobi était vu comme des profanateurs de malheurs, les inquisiteurs du mal, ceux qui amène la guerre. Et donc, Hana n'était pas la bienvenue. Mais son mari la défendait en proclamant son appartenance au clan des samourai. L'un des fils fût accepté l'autre non. Né d'un samourai et d'une shinobi, l'enfant était surnommé le bâtard. Provoqué par la méchanceté et éduqué par l'amour de ses parents, il décida de s’entrainer au Bushido et au ninjutsu. Combinant son héritage, il était sûr de faire la combinaison parfaite.

C'est alors que commença des années d'entrainements, consistant à maitriser les deux arts les plus anciens du monde, afin de montrer au peuple paternel qu'il fait partie de la même famille et au peuple maternelle qu'il est celui qui amènera la paix en ce monde.
  ▬ JE VOUS LE JURE !

.....................................................................

L'hiver entre en saison et les premiers flocons commencent à tomber sur la douce herbe polie par les pluies torrentielles de l'automne. Les cerisiers mûrissent et éclosent leurs plus belles fleurs colorant les plaines blanches au sentiment d'infinie, d'un rose pâle émerveillant cette époque glacière meurtrit pas les conflits et le sang. Un arrière plan apaisé par la tranquillité de la neige, faisait du petit peuple qu’était les Gaido, une famille heureuse et agréablement installée dans son élément.

Le jeune Musashi vient de célébrer ses 6 ans et nul ne doute ô combien d'âmes innocentes sont passés entre ses mains. Les guerres opposants de nombreux clans ne se faisaient nullement rare dans ces régions hostiles à la frontière du pays. Mais aucuns habitants du village ne se doutaient des événements des prochaines jours ...

L'enfant sortait jouer avec son frère aîné, profitant de ces périodes enneigées afin d'oublier les drames survenues au cours des derniers mois. Modelant la neige de toute forme, ils se construisaient de grandes forteresses précédant l'arrivée d'une nouvelle bataille. Leur mère Hana était à la fenêtre de la demeure familiale, jetant un regard protecteur aux activités de ses enfants. Un thé bouillant entre les mains, elle se désaltère. Rejoignant ses fils, Sekizai le chef de famille se joint à la fête balançant boule de neige et autres formes glacés sur le dernier né.

▬ Oyaji-san ! Ce n'est pas juste pourquoi de mets tu avec nii-san ? C'est de la triche ...

Leur joie était partagé mais le jeune Musashi détesta ses aînés sur le moment. Ils voulaient simplement l'embêter pour fêter sa sixième bougie, tout simplement. Mais cette joie de vivre laissa place à l’insouciance et la peur, lorsque trois hommes vêtu de drapés beige, apparurent miraculeusement au beau milieu du jardin, terrain de jeu actuel d'une famille heureuse. L'un d'eux s’avança soudainement vers le père et lui demanda un entretien privé devant se poursuivre à l'intérieur de la maison. Ni une , ni deux, il s’exécuta et demanda aux deux enfants de rester sage quoi qu'il pouvait arriver. Ce qu'ils lui promirent.

Impatient mais à la fois curieux, les deux jeunots s'empressèrent de grimper à la fenêtre afin d'observer les propos s'échangeant entre les deux parties. Soudain celle qu'ils appelaient mère-poule sortie un kunai, transperçant l'un des trois hommes à la gorge tout en repeignant les murs avec son sang. Une explosion retentit au milieu du salon, les deux rejetons se retrouvent expulsés par le souffle emportant la toiture avec elle. Inquiète pour ses bébés, la mère leur demanda de fuir et de ne pas regarder en arrière. Un regard à leur père, ce dernier confirma les paroles de sa femme. Le choix n'y était plus, le danger était revenu à eux et il fallait de nouveau le fuir. L'ainé prit son rôle à cœur, emportant son petit frère au dessus de son épaule, ils finirent par disparaitre dans la foret voisine. Au loin, les cris transperçaient les frontières témoignant de l'horreur qui venait de se passée. Musashi se débattait et finit par se libérer de l'entrave, rebroussant chemin voulant rejoindre ses parents. Mais il était trop tard. Leurs corps gisaient dans le sang, arme encore à la main. Dans un dernier souffle, le père s'adressa à son petit dernier, lui confiant son katana. Un genoux à terre, le garçon écouta attentivement.

▬ Mon fils, prend ce katana, il est mon héritage et aujourd'hui il devient le tient. Ta mère et moi sommes fière de ce que tu es devenu. A six ans tu es déjà la fierté de la famille. Hokori, veille bien sur ton frère veux tu ? Maintenant fuyez mes fils, ne cherchez pas à nous venger ...

Partant, l'héritage en main, les deux têtes blondes devenues désormais des hommes par l'art de la guerre mais se jurèrent de ne plus fuir face au danger. Dès à présent, ils le braveraient ensemble et coûte que coûte, ils en ressortiraient vainqueur. La loi doit être appliqué et la justice rendu, tel sera leur nindô.

.....................................................................

Les années passaient et les deux jeunes ninja devenus maintenant des hommes parcouraient le monde à la recherche de prospects faisant sujet de futurs renégats associé à la liberté de ce monde. La volonté de Hana et Sekizai ne resterait pas en vain et ce tant que leur progéniture seraient en vie.
Le groupe prenait de l'ampleur et les enflures qui s'y opposaient périssaient d'un coup de lame.

« L'esprit, me disait un homme d'esprit, ce n'est que la bêtise en mouvement ; et le génie, c'est la bêtise en fureur. »

Qui a dit qu'on ne pouvait pas s'amuser en tant de guerre ? C'est par cet incident d'il y a quelques années que Musashi s'est interdit d'être triste et froid. Désormais il serait maitre de ses émotions et ne ferait plus les erreurs de son passé. Malgré sa mal-adresse inné ... Malheureusement, les paroles de travers et les conneries incalculable lui mettaient bien des personnes à dos. Alors il décida de dissoudre son organisation au plus vite, avant qu'il leur arrive du mal. Plus personne ne devait souffrir par sa faute. Ses parents, parce qu’il est un bâtard de race, des amis par manque de délicatesse. Rien ne lui réussit alors il décida de faire route en solitaire. Un enfoiré, voilà ce qu'il pensait de ce qu'il était, une erreur de la nature. Mais son frère le remit très vite sur le chemin de la lumière, en l'encourageant à se battre pour ses convictions. Car c'était vrai, on peut tous avoir un coup de mou mais on ne doit pas sombrer dans les ténèbres de cette manière, pas aussi facilement. C'est alors qu'il se remit d’aplomb et débuta une nouvelle vie.

Plus rusé, plus drôle, plus irresponsable, c'est de ce jour qu'il devint le nouveau Musashi. Les shinobi du monde entier allaient idolâtrer l'homme qui deviendra un jour, le sauveur de ces terres. Un homme brandissant le drapeau de la victoire, celui de la conquête. L'homme deviendra grand et assouvira son courroux sur quiconque s'opposera à lui. Désormais rien ne pourra l'arrêter....

Quelques temps plus tard, l'homme s'est trouvé un faible pour les femmes se faisant traité de pervers notoire par son frère et par ... à peu près tout le monde. L'homme est désormais accro à l'argent, depuis qu'il a gagner une loterie de quelques ryos. L'homme n'avait pas l'habitude de gagner, il faut le comprendre. L'homme est toujours aussi abrutit. Par exemple, l'homme a fait échoué une mission d'infiltration au sein d'un camp ennemi à cause d'un pet. Oui d'un pet. Son excuse ? "J'avais envie d'en lâcher une, sinon mon calbute aurait changer vilainement de couleur." Quel crétin j'vous jure. Mais l'homme reste fier à ses principes et ses convictions et ça c'est le plus import....

Voilà, c'est la fin de notre petite histoire. J'espère que ça vous aura plus et excusez moi encore si je vous l'ai mal racontée. Mais j'dois aller rejoindre Musashi dans un club libertin. On doit parler affaire *AHEM*.

MUSASHI !!!! Ne saute pas nu dans cette source d'eau chaude, 'y a des enfants qui s'y baignent !!!!!!!


Extrait d'un RP:
 


١ PSEUDO : Wiz
١ AGE DU JOUEUR : 21 ans
١ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? J'ai du appuyer sur le bouton créer le forum je crois
١ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Boaaaarf
١ PRÉSENCE SUR LE FORUM :  Aucunes idées pour l'instant, faut dire que j'ai un emploi du temps de ministre
١ Votre (vos) personnage(s) préféré(s) dans le manga : Madara pour la badassitude, Shikamaru pour l'intelligence, Jiraya pour la perversité, Kakashi pour le swagg, Itachi pour la classe mondiale, et Hinata pour ses sbooba car j'aime les brunes.



_________________
   
pervers notoire & inconscient
J'aime les femmes, les poitrines humides, les fesses bombées et ne rien faire. Ne rien faire quand une femme me rafraichit avec une feuille de palmier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administrateur en chef| The Lost Avenger |
avatar
Administrateur en chef
| The Lost Avenger |

Messages : 382
Date d'inscription : 17/06/2014
Localisation : In your mind.

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: J'avais un rêve mais j'men souviens plus Lun 2 Fév - 4:59


L'évaluation












× L'heure du jugement est arrivée ♪ ×




Bon, pour toi, je vais sauter le modèle, tu veux une validation rapide afin de pouvoir rp et je comprend. J'ai déjà vu cette fiche auparavant et je t'ai déjà vu à l'œuvre INRP, je sais donc à quoi m'attendre de toi, en plus tu as mis un semblant de test rp afin de me guider dans mon évaluation, ce que j'apprécie.

Bon, aller, on y va. Ton style est unique, bien à toi, à la fois sérieux par moment, tes écrits peuvent être intelligents et soudainement, BIM tu passes en mode con qui délire et se pète des barres. J'adore. Tu ne te prends pas au sérieux tout en l'étant, tu joues très bien ton perso. C'est rafraîchissant de voir un truc du genre, ça change du kikoolol trop d@rk.. Personnellement, j'aime ce que tu fais. Même si ce n'est pas la prez la plus longue du monde, je juge qu'elle est d'une longueur très respectable, la première partie de ton histoire est plus longue que le reste, mais elle, met très bien dans le bain pour le reste, je dois te féliciter pour ça ! Je préfère un truc du genre que de voir quelqu'un parler de pleins de points, mais de ne que les effleurer sans aller plus loin. Les fautes ne sont pas un problème majeur, reste tout de même que tu pourrais faire attention à certains trucs, tels tes accords de participes passés, mais bon ce n'est pas problématique non plus. J'hésite entre le A et le S pour ta fiche, je vais te faire une fleur te connaissant, car je sais que tu pourras gérer INRP et faire de quoi de vraiment bien, tu vas amener ton petit je ne sais quoi au forum et pour ça, tu mérites ce rang, lors de l'époque de Zenshin j'avais kiffé ta prez, c'est encore la même chose now, en plus tu as progressé niveau rp depuis le temps, donc voilà, t'es validé poto, enjoi.

La Suite

Maintenant que tu es validé, tu peux enfin passer à la suite des choses! Voici quelque liens qui te seront des plus utiles pour poursuivre ton aventure parmi nous!

-Avant de partir au combat, tu pourras faire ta fiche technique ICI

-Une fois le tout fait, si tu n'as pas de partenaire avec qui rp, tu peux en faire la demande ICI

-Quand le rp sera terminé, tu pourras le faire corriger et ainsi avoir ton expérience en faisant une demande ICI

-Après cela, si tu veux, tu pourras venir te détendre ICI et ICI

-Finalement, si tu as des questions, ne te gènes pas et viens les poser ICI




Bigboss
©Chk Marvel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'avais un rêve mais j'men souviens plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'avais pas fait attention mais, tu as de beau yeux [PV Himiko]
» Ouai bah excuse-moi, j'avais faim. [ RP ♪ Gaman ♥ Plume d'Ange ♪ ]
» Avant j'avais des amis, mais ça c'était avant
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Deuxième: Avant de Partir à l'Aventure :: Les Présentations des Membres :: Vagabond / Nukenin-