Partagez|

Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shodaime Tsuchikage
avatar
Shodaime Tsuchikage
Messages : 94
Date d'inscription : 23/01/2015
Localisation : Iwagakure no Satô

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju) Ven 30 Jan - 1:48


© crédit
un différend de taille...

∆ Feat. Naoko ∆


Une tempête d’une rare violence soufflait sur le pays de l’Herbe. Depuis déjà quatre heures, les arbres secouaient tant qu’ils menaçaient de se rompre. Le vent manquait presque de faire décoller les gens. Tout cela sans parler de la pluie torrentielle qui s’abattait. Vêtu d’une grande cape pour se protéger, Akainu se tenait debout face à ses hommes. Son chapeau avait bien du mal à ne pas quitter sa tête, tant et si bien qu’il devait même le retenir d’une main. Face à lui, des ninjas blessés, des cadavres et pour les plus chanceux, des hommes n’ayant plus le moral. Cela faisait près d’une semaine qu’une bataille avait lieu entre les hommes du Tsuchikage et ceux de l’Hokage. Ce qui au départ n’était qu’une mission de récupération de document se termina en véritable guérilla. Les services de renseignements d’Akainu lui apprirent qu’un parchemin d’une immense valeur se trouvait enfoui au sein de ruines anciennes. Apparemment, il contenait la clé d’une puissante technique sur laquelle notre homme voulait absolument mettre la main. Face à l’importance qu’il plaçait dans cette mission, il décida d’y participer en personne. Accompagné d’une vingtaine d’hommes, il eut la mauvaise surprise de voir qu’il n’était pas le seul à désirer ce document.


Senju Naoko, la Shodaime Hokage, était présente, elle aussi en compagnie de ses hommes. Les rapports de force étaient équilibrés, aussi Akainu lança l’assaut. L’affrontement se solda par un match nul et aucun des deux camps n’eut le loisir de partir explorer les ruines. Le lendemain, une autre bataille eut à nouveau lieu, malheureusement, l’issue resta le même. Face à l’obstination des konohajin, Akainu prit la décision de faire venir des renforts. Seulement, Naoko fit de même et malgré le nombre plus important de shinobis dans le deux camps, nul ne parvenait à prendre le dessus. Finalement, plus le temps passait, et plus les deux camps s’enlisèrent. Un camp fut dressé pour Iwa, un autre pour Konoha. Alors qu’il n’y avait en tout qu’une cinquantaine d’hommes au départ, on dénombrait maintenant une centaine de ninjas de chaque côté. Il était clair que la situation s’envenimait un peu trop. Si les choses continuaient ainsi une guerre finirait par se déclarer entre les deux villages. Akainu n’avait rien contre cette idée en soit, mais il ne sentait pas que son village était encore prêt à affronter un tel géant. Il préférait attendre. D’ici quelques mois ou quelques années les choses seraient certes différentes, mais pour l’heure il devait se montrer conciliant.


C’est pour cette raison que lorsqu’un messager de Konoha vint lui annoncer que l’Hokage désirait qu’ils s’entretiennent, notre homme accepta. Il était évident que les choses ne bougeraient pas davantage. Soit il allait négocier avec l’ennemi, soit il s’en chargeait personnellement et allait combattre la dirigeante du pays du Feu en personne. Akainu ne désirant pas se battre, il trouva nettement plus intéressant de discuter. ce n’était certes pas dans le caractère de notre homme de parlementer au lieu de guerroyer, mais tout le monde sait qu’il ne faut jamais se cramponner trop fermement à ses convictions. Le Tsuchikage proposa à son homologue qu’ils se rencontrent au beau milieu d’une plaine déserte. Il fut dressé une tente en son centre, là où chaque camp aurait la même vision. Personne ne devrait être présent dans la tente hormis les kages, et aucun d’entre eux n’aurait le droit de venir armé. D’un côté comme de l’autre, les ninjas encercleraient l’endroit au cas où le moindre incident aurait lieu. Au fond de lui, Akainu était serein de ce côté là. L’homme savait pertinemment que l’Hokage ne commettrait pas l’erreur stupide de lui tendre un piège. Même s’ils ne s’étaient encore jamais rencontrés, elle devait le connaitre de réputation. Le Tsuchikage était loin d’être un homme conciliant et même s’il n’aimait pas se battre, à la moindre attaque il réagissait.


Lorsque l’heure sonna, Akainu prit la direction de la tente. Il était impressionnant de voir que malgré la pluie battante, les shinobis des deux camps restaient fermement ancrés sur leur positions, armes à la main, se jugeant les uns les autres. La tension était réellement palpable. Il aurait suffit du moindre geste brusque pour que la guerre se déclare. Le moindre accident aurait tôt fait de prendre des proportions démesurées. Quelle ironie de voir qu’une guerre pouvait si vite arriver, et si facilement qui plus est. Le pas lent, Akainu avançait vers le lieu de rendez-vous. Bien le moment fatidique était enfin arrivé. Prudemment, l’homme pénétra à l’intérieur de la tente, presque au même moment que son homologue. Au centre se trouvait une pièce avec une chaise de chaque côté. Non loin de chaque entrée l’on trouvait un bout e bois planté pour déposer ses vêtements. Sans se presser et sans jeter le moindre regard à l’Hokage, Akainu se débarrassa de sa cape et puis de son chapeau. Vêtu de son kimono vert habituel, le shinobi barbu alla s’assoir confortablement. Son regard se posa alors sur Naoko pour la première fois. Immédiatement, il fut frappé par la beauté évidente de la jeune femme. Elle dégageait une aura bienveillante et réconfortante. Le genre qui rassure les gens et leur donne confiance. L’exact opposé de notre cher Tsuchikage. La quadragénaire dévisagea la jeune femme, étonné de son jeune âge. Était-il bien judicieux de confier les rennes de Konoha à une jeunette ? Sans doute avait-elle suffisamment d’expérience. Quoiqu’il en soit, ce n’était pas ce qui l’amenait ici. De sa poche, Akainu sortit un cigare qu’il alluma presque instantanément. Après quelques bouffés de ce délicieux tabac, il prit la parole.


« Je dirais bien que je suis enchanté de faire votre connaissance Hokage-dono, mais je mentirais. Nul besoin de nous perdre en futilités et en belles paroles, nous avons vous et moi un différend et j’entend bien le régler. »


© ciitroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju) Mer 4 Fév - 19:17


© Yamashita sur épicode

Deux ombres se touchent
« Mon pays, mon amour ! »


feat. Ryotenbin no Akainu


Au début, c'était juste censé être une mission pour récupérer un objet à Kusa, Naoko voulait en profiter pour faire bouger quelques hommes à elle. Malheureusement, la situation avait totalement changé à cause d'une intervention des plus désagréables et en rapport avec la mission actuelle. Une bataille avait éclaté en plein Kusa no kuni, deux pays importants s'affrontaient dans une sorte d'escarmouche, ce n'était pas la guerre, mais si cela persistait, elle allait bientôt y avoir lieu. Le temps n'était pas dans les conditions, le vent était violent tout comme les affrontements qu'il y avait face à ses deux camps ennemis. Le bruit des kunais résonnait sur quelques kilomètres, les explosions créaient dû à du ninjutsu faisait des ravages sur le plan géographique de la zone de combat, des cratères, des arbres détruits, un paysage qui était magnifique autrefois a été anéanti en quelques heures déjà. Une pluie torrentielle s'était même invité à la fête, une scène que la Shodaime aurait bien aimé éviter le plus longtemps que possible. Ce qui était malheureux, c'est que la communication ne semblait pas trop possible sur le coup, car chacun dans les deux camps voulait prouver leur talent aux combats.

Naoko se tenait debout avec les bras croisés en regardant ce massacre, il y avait plusieurs blessés parmi ses troupes et dans ceux d'Iwa également. L'ombre du feu avait envoyé une petite équipe de quatre ninjas pour aller chercher des renforts et particulièrement Senju Oichi pour les soins. La tenue de la kunoichi était celui qu'elle portait quand elle partait en mission ou en visite diplomatique et en combat, une combinaison noire avec une croix blanche dessus, des armures sur les bras, des jambières marron et de longues bottes noires. Nao ne porta pas son chapeau de Kage même si elle pourrait se tremper les cheveux avec la pluie, cela ne la dérangeait guère ayant connu ça toute son enfance. Le Shodaime Tsuchikage était présent selon les rapports des Hyûga et Yamanaka présent sur le terrain, facile de reconnaître un chakra supérieur à la moyenne tout comme celle de la Hokage. L'ombre de la terre ne participa pas à la bataille, il laissa ses ninjas affronter ceux de Konoha alors la Senju en fit autant. De plus, si ces deux-là devraient s'affronter au milieu du champ de bataille, le combat risquerait d'être trop violent pour ceux qui les entourent. Pour le moment, les leaders de chaque côté semblaient rester loin de la bataille et restèrent attentifs pour tenter de gagner la bataille. Les rapports de force entre les deux bataillons semblaient équilibrés, il n'y avait pour le moment, aucun gagnant. Ils étaient sur un pied d'égalité et rien ne semblait vouloir les départager pour le moment.

Le premier jour, le combat s'était terminé par un match nul et personne n'avait eu le privilège d'aller explorer les ruines. Il y avait bel et bien un objet légendaire dans ces ruines pour qu'un autre pays s'y intéresse également. Les soldats devaient se reposer le plus possible, car le lendemain la bataille avait repris de la même ampleur. Pour en finir rapidement, Naoko aurait pu affronter le Tsuchikage et le vaincre si possible, mais ce n'était pas trop son style. De plus, Iwa avait été créé, il y a environ un an et autant évité de créer une guerre et des tensions entre les deux villages cachés. Les deux camps avaient fait appel à des renforts voyant la situation s'éternisait, mais cela ne réglait rien du tout. Côté Konohajin, les blessées se faisaient rapidement soigner, Senju Oichi avait utilisé Katsuyu et son Iroujutsu pour soutenir les ninjas afin de les soigner rapidement. Les Iwajins étaient robustes et déterminés, dans les deux camps, chaque ninja se donnait à fond pour réussir à prendre l'avantage de la situation. À cette vitesse-là, l'escarmouche allait se transformer en guerre, chose que la Shodaime n'aimerait pas que cela arrive tout de suite. Il fallait trouver une solution et elle s'entretint alors avec sa cadette en vue de l'absence de Chihaya et de Kodaï. Négocier pour éviter plus de massacre que possible et d'éviter une future guerre entre Konoha et Iwa. La chef de la Feuille envoya alors un messager à Ryotenbin no Akainu, le chef de la terre pour s'entretenir avec lui dans un lieu neutre.

Suite à la réponse de son interlocuteur, Naoko accepta de se rendre dans un lieu désert pour le rencontrer, mais difficile de faire confiance à un inconnu. Bien sûr, elle emmènera personne dans la tente ni même une mini-katsuyu, Nao est une femme de parole avant tout et elle ne trahira jamais qui ce soit qui tenterait une geste amicale envers elle. La pluie semblait vraiment installée au pays de l'herbe, mais il allait faire avec pour le moment. Pour éviter que ce soit un moyen de les distraire, la Senju demanda à des haut gradés de surveiller les ruines, mais avec l'interdiction d'y pénétrer sans ses ordres. L'armée de Konoha était au lieu de rendez-vous, mais éloigner de la tente comme promis. La Hokage s'y rendit sans perdre un instant, elle voulait en finir le plus rapidement possible pour que ses hommes puissent retrouver leurs familles et enterrer leurs amis. En pénétrant le lieu couvert, la Shodaime a été surprise d'être la première arrivée et du coup, elle attendit le Tsuchikage avec patience en réfléchissant à comment aborder ce problème compliqué. D'un coup, l'homme arrive à quelques secondes d'intervalle qu'elle, Naoko n'avait pas eu le temps de trop réfléchi de nouveau à cela, mais elle fera avec en l'écoutant parler. Il y avait une table et deux chaises qui s'opposaient, parfait pour discuter confortablement. Naoko avait tout de même mis une sorte de cape avec une capuche pour aujourd'hui et le retira pour le mettre sur la porte manteau avant d'aller s'asseoir comme l'avait fait son interlocuteur.

C'était la première fois qu'elle rencontrait le Tsuchikage, un homme assez âgé et barbu, il avait de l'expérience rien qu'en voyant son physique. Akainu était à l'aise et il fumait un cigare comme si de rien n'était, mais autant ignorer son insolence. Rien qu'en le voyant, il semblait être l'opposé de Naoko et cela risquait d'être compliqué. Dehors, dans le camp de Konoha, des Hyûga avaient utilisé leur Byakugan pour s'assurer que rien n'allait arriver à leur Shodaime et en cas de mauvais comportement, ils allaient riposter. Dans la tente, le chef des Senju était en tête à tête avec l'Ombre de la terre, il prenait la parole après quelques bouffés de son tabac. Il voulait régler leur différend, l'homme semblait froid et sévère, mais cela n'allait pas impression la femme. Rien qu'en l'entendre parler, cela rappela son père dans un sens, elle était satisfaite d'avoir déjà eu affaire avec ce genre de personne.

« Contrairement à vous, je suis enchantée de faire votre connaissance, Tsuchikage-dono. Je peux finalement mettre un visage derrière celui qui dirige le village d'Iwa. Je m'appelle Senju Naoko et on a effectivement un problème à régler concernant ces ruines, j'aimerais qu'on règle ça rapidement. Comme vous le savez, il est inutile de continuer les combats, nos troupes semblent très équilibrées et le temps n'est pas favorable à qui ce soit même si dans le passé, je pense qu'on a connu pire. Avant toute chose, sachez que je ne vous céderais aucunement les ruines et ce qu'il contient à l'intérieur. Maintenant, je vous écoute, avez-vous quelque chose à proposer par rapport à cela ? »

Elle posa ses coudes sur la table et posa son menton sur ses mains en le fixant dans les yeux, elle lui adressa un léger sourire. Qu'allait-il répondre ? Surement quelque chose de négatif par rapport à ce qu'elle lui a dit, ça ne serait pas surprenant.


Revenir en haut Aller en bas
Shodaime Tsuchikage
avatar
Shodaime Tsuchikage
Messages : 94
Date d'inscription : 23/01/2015
Localisation : Iwagakure no Satô

Fiche du Shinobi
Rang: S
DC:

MessageSujet: Re: Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju) Jeu 5 Fév - 3:20


© crédit
une proposition alléchante...

∆ Feat. Naoko ∆


Son cigare en main, le Tsuchikage restait silencieux et attentif aux paroles de l’Hokage. Ce qu’elle aurait à dire ne serait certainement pas transcendant, mais qui sait peut être se trompait-il. Continuant de fumer son somptueux tabac, Akainu posa un bras sur la table en écoutant sagement les mots de la jeune femme. Rien de bien intéressant. L’homme avait beau avoir demandé qu’ils passent les futilités d’usage, elle n’en fit qu’à sa tête. Bon sang ce que ça pouvait l’énerver. À mesure que ses traits se raidissaient, le criminel tira plus encore sur son cigare pour garder contenance. Il s’agissait d’une visite diplomatique, il devait se contenir. Personne n’attaque quelqu’un dans ce genre de situation, pas même lui. Pour conclure, la demoiselle pensa qu’il serait bon de poser une question d’une stupidité affligeante. Grand Dieu comment un être aussi énervant pouvait diriger le premier de tous les villages. C’était à elle que l’on devait les régimes actuels ? Quelle déception. Agacé par les paroles de son homologue, Akainu cessa de la vouvoyer, il n’avait absolument plus aucun tact ni aucune politesse. De toute manière, ce n’était qu’une jeunette d’un autre pays, il se moquait bien de l’étiquette.


« Évidemment que j’ai quelque chose à proposer. Tu crois vraiment que je viendrais te parler si ce n’était pas le cas ? Penses-tu que je sois con à ce point gamine ? »


Le regard mauvais du Tsuchikage restait planté dans celui de Naoko pendant qu’il tirait plus fort que jamais sur son cigare pour se retenir d’exploser davantage. Du calme Akainu, ce n’était que le début de la conversation. Il fallait qu’il reprenne ses esprits. Bien évidemment, l’homme n’attendait aucune réponse, il était plus qu’évident qu’il s’agissait là d’une question rhétorique. Sans perdre trop de temps, le criminel se força à reprendre contenance et posa son second bras sur la table. Sa position trahissait tout le mépris qu’il avait face à elle mais cela importait peu. Cessant de fumer pour un moment, l’homme prit la parole.


« Passons... Je vais pas passer par quatre chemins, tu as deux solutions. On va commencer par la première. Tu restes campées sur tes positions. Selon toi la valeur de ce que renferment les ruines est trop grande pour me la laisser et tu décides de n’en faire qu’à ta tête. Dans ce cas, je vais m’empresser de mobiliser mon armée et de te déclarer la guerre ici même. Ne crains donc pas pour ta vie, je ne tuerai pas aujourd’hui, après tout personne ne te verrais tomber alors quel en serait l’intérêt ? Mes ninjas viendront jusque chez toi et nous vous écraseront jusqu’à ce qu’il ne reste plus de Konoha qu'un vulgaire souvenir. »


Marquant une pause, Akainu s’écarta de la table et huma quelques bouffées de tabac. Il fallait laisser quelques secondes de silence afin que la première proposition soit des plus marquantes. Comme s’il n’en avait plus rien à faire, Akainu fit quelques ronds de fumée en cessant de regarder l’Hokage. Soudain son expression redevint sérieuse et avant de continuer, il posa sur la table deux parchemins.


« Deuxième solution. Tu me laisses accéder aux ruines et prendre ce qu’elles contiennent.  En échange de cela nous concluons sur le champs une alliance militaire entre nos deux villages. Le pays de la Terre ne s’en prendra pas au pays du Feu, ainsi que l’inverse. Si Konoha vient à être attaqué par un autre village, Iwa viendra à votre secours, ainsi que l’inverse. Pour résumer, si tu me rends ce service, je suis disposé à faire de même sur le champs. Inutile de me mentir Naoko, je sais pertinemment que tu recherches la paix et non la guerre. Je te l’offre sur un plateau d’argent, il ne te restes plus qu’à la saisir. »


La situation était on ne peut plus claire. La guerre pour quelques ruines ou la paix conduisant à une alliance militaire entre deux immenses puissances de ce monde. Si l’Hokage avait ne serait qu’un soupçons de bon sens, il était clair qu’elle allait choisir la deuxième option. Akainu était d’ailleurs prêt à parier là dessus, de ce qu’il savait d’elle, la proposition était bien trop alléchante pour qu’elle la balaie du revers de la main. Un sourire satisfait se lisait sur le visage du Tsuchikage. C’est alors qu’il se pencha sur la table pour que son visage se retrouve presque collé à celui de la demoiselle. D’une voix glaciale et un air sadique il conclut.


« Saches que les deux options me comblent de joie toutes les deux... Dis moi donc, que choisis-tu ? La voie de la raison ou bien celle de la souffrance ? »


© ciitroon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au sommet (Pv: Naoko Senju)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» [FB] L'ivrogne et le médecin - Duel au sommet [PV Arthy]
» [Evènement]Au sommet de la montagne !
» Duel au sommet du Crâne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chapitre Troisième: Le Monde Shinobi :: Reste du Monde :: 草 Pays de l'Herbe-